Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:

Ascite

L'ascite est l’accumulation anormale de liquide dans l'abdomen, plus particulièrement la cavité péritonéale. C'est ce qui arrive lorsque le corps produit plus de liquide qu'il est capable d'en éliminer. L'ascite peut se manifester à cause du cancer ou d’autres affections. Lorsqu'elle est attribuable au cancer ou que le liquide dans l'abdomen contient des cellules cancéreuses, on parle souvent d'ascite maligne ou d’épanchement péritonéal malin.

Causes

Chez les personnes atteintes de cancer, l’ascite peut être présente pour différentes raisons :

  • des cellules cancéreuses se sont propagées à la membrane fine qui recouvre la paroi interne de l'abdomen (péritoine) et l’irritent;
  • des tumeurs bloquent le système lymphatiquesystème lymphatiqueGroupe de tissus et d’organes qui fabriquent et emmagasinent des cellules qui combattent les infections et les maladies., empêchant ainsi la lymphe de circuler correctement;
  • le foie ne fabrique pas suffisamment de protéines (albumine), ce qui dérange l’équilibre des liquides du corps;
  • des cellules cancéreuses bloquent la circulation sanguine dans le foie.

L'ascite se manifeste le plus souvent en présence d’un cancer de l'ovaire, de l'utérus (endomètre), du col de l'utérus, colorectal, de l'estomac (gastrique) et du pancréas ainsi que d'un cancer primitif du foie. Un cancer qui se propage au foie peut aussi causer l'ascite.

Symptômes

Les symptômes de l’ascite peuvent varier selon leur cause et d’autres facteurs. Les symptômes de l'ascite sont entre autres ceux-ci :

  • enflure de l'abdomen
  • sensation d’être ballonné
  • douleur ou malaise abdominal
  • fatigue
  • essoufflement
  • gain de poids
  • nausées
  • vomissements
  • difficulté à digérer
  • perte d'appétit, ou anorexie
  • sensation d’être rassasié après avoir peu mangé (satiété précoce)
  • constipation
  • enflure des chevilles ou des jambes
  • saillie ou aplatissement de l’ombilic, ou nombril

Si les symptômes s’aggravent ou ne disparaissent pas, mentionnez-le à votre médecin ou à votre équipe de soins sans attendre au prochain rendez-vous fixé.

Diagnostic

Votre médecin essaiera de trouver la cause de l’ascite. Les examens suivants peuvent être nécessaires :

  • examen physique
  • radiographie abdominale
  • échographie ou TDM abdominale

On fait parfois une paracentèse, ou ponction abdominale, pour savoir si le liquide présent dans l’abdomen contient des cellules cancéreuses.

Apprenez-en davantage sur ces tests et interventions.

Traitement de l’ascite

Une fois que la cause de l’ascite est connue, votre équipe de soins peut vous proposer des façons de la traiter. Dans certains cas, on administre des médicaments appelés diurétiques pour aider le corps à se débarrasser des liquides en trop. Mais en général cela n'est pas très efficace pour traiter l'ascite causée par le cancer.

Les mesures qui suivent peuvent permettre de traiter l’ascite maligne. Elles soulagent les symptômes de l’ascite ou traitent le cancer qui les cause.

Paracentèse

La paracentèse est une intervention qui permet d’évacuer du liquide de l’abdomen et d’atténuer l’enflure. Le médecin expulse le liquide en insérant une aiguille ou un petit tube, appelé cathéter, dans la peau puis la paroi de l’abdomen jusqu’à la cavité péritonéale. Une anesthésie locale engourdit la région. Le médecin peut avoir recours à l’échographie pour diriger l’aiguille dans la région où il y a le plus de liquide. On peut refaire la paracentèse si du liquide s’accumule encore.

Il est possible qu'on vous administre des liquides intraveineux lors de la paracentèse puisque votre pression artérielle peut chuter si une trop grande quantité de liquide est évacuée trop rapidement.

Chimiothérapie

On peut administrer une chimiothérapie pour traiter un cancer qui cause l’ascite ou les cellules cancéreuses présentes dans le liquide. Le choix des médicaments employés dépend du type de cancer qui cause l'accumulation de liquide.

La chimiothérapie systémique circule dans tout le corps. On l’administre habituellement par intraveineuse, mais parfois aussi sous forme de pilules.

La chimiothérapie intrapéritonéale permet d’administrer des médicaments directement dans la cavité abdominale par le biais d'un petit tube, ou cathéter. Cela signifie que le médicament vient directement en contact avec les cellules cancéreuses dans le liquide. On n'a pas souvent recours à la chimiothérapie intrapéritonéale. Elle est des plus efficaces s'il y a peu de cellules cancéreuses dans l'abdomen.

Histoires

Stella Gentil-Perret C’est un formidable système de soutien

Lisez l'histoire de Stella

Une célébration pour les survivants du cancer au Relais pour la vie

Illustration du Relais pour la vie

La Société canadienne du cancer fournit une occasion en or de célébrer le courage des survivants du cancer dans la bataille contre la maladie. Lors des centaines d’événements du Relais pour la vie qui ont lieu d’un bout à l’autre du pays, des milliers de gens se réunissent pour effectuer le Tour des survivants.

Apprenez-en plus