Vous êtes ici:

Médicaments de soutien

On a parfois recours aux médicaments de soutien pour atténuer les effets nuisibles du traitement du cancer en protégeant certaines cellules ou certains organes. Les médicaments de soutien ne sont pas utilisés pour traiter le cancer. Les médicaments de soutien sont aussi appelés agents protecteurs.

Les médicaments de soutien qui suivent font partie des médicaments auxquels on a recours durant le traitement du cancer.

L’allopurinol (Zylprim) empêche l’acide urique de s’accumuler dans le corps, ce qui peut causer des dommages aux reins ou de la douleur articulaire. Il est possible que le taux d’acide urique augmente après une chimiothérapie ou une radiothérapie, en particulier quand on l’administre pour traiter un cancer comme le lymphome ou la leucémie.

La rasburicase (Fasturtec) aide à éliminer l’acide urique du sang et peut être administrée lorsque le traitement pourrait causer le syndrome de lyse tumorale. Le syndrome de lyse tumorale apparaît le plus souvent durant un traitement pour la leucémie aiguë, une forme agressive du lymphome non hodgkinien et certaines tumeurs.

L’amifostine (Ethyol) peut être administrée pour protéger les cellules de la bouche et atténuer la gravité de la sécheresse de la bouche causée par la radiothérapie visant à traiter certains cancers de la tête et du cou. Ce médicament sert parfois à protéger les reins et la moelle osseuse de certains agents chimiothérapeutiques.

Le dexrazoxane (Zinecard) peut aider à prévenir les dommages au cœur causés par des agents chimiothérapeutiques faisant partie de la famille des anthracyclines, comme la doxorubicine (Adriamycin).

L’acide folinique (leucovorine) protège les cellules sanguines normales ou les cellules qui tapissent le tube digestif des dommages et atténue la gravité des effets secondaires causés par l’administration de fortes doses de méthotrexate. On parle également d’emploi de la leucovorine comme antidote.

Le mesna (Uromitexan) protège les voies urinaires et la vessie de dommages qui pourraient être causés par des médicaments comme l’ifosfamide (Ifex) et la cyclophosphamide (Procytox).

Les facteurs de stimulation des colonies (FSC, facteurs de croissance) incitent la moelle osseuse à augmenter la production de cellules sanguines. Cela aide à réduire le risque d’infection due à un nombre peu élevé de globules blancs ou le risque d’anémie due à un nombre peu élevé de globules rouges.

Parfois, lorsque le nombre de cellules sanguines est peu élevé, on doit cesser le traitement du cancer ou réduire la dose administrée. Les FSC permettent aux personnes de continuer à recevoir une dose complète du traitement du cancer. Dans certains cas, un traitement à base de FSC permet d’administrer de plus fortes doses de chimiothérapie ou de radiothérapie.

Les types de facteurs de stimulation des colonies comprennent ceux qui suivent :

  • Les facteurs stimulant les colonies de granulocytes (G-CSF), comme le filgrastim (Neupogen, Grastofil) et le pegfilgrastim (Neulasta), stimulent la production de neutrophiles, qui sont un type de globule blanc (granulocyte).
  • Les facteurs de stimulation des colonies de granulocytes et de macrophages (GM-CSF), comme le sargramostim (Leukine), stimulent la production de 2 types de globules blancs (les granulocytes et les macrophages).
  • Les facteurs de croissance érythrocytaire comme l’époétine alpha (Eprex, érythropoïétine) et la darbépoétine (Aranesp) incitent la moelle osseuse à fabriquer des globules rouges.

Effets secondaires des médicaments de soutien

Peu importe le traitement, il est possible que des effets secondaires se produisent, mais chaque personne les ressent différemment. Les effets secondaires n’affectent pas toutes les personnes, et si c’est le cas, chacune d’elles ne les ressent pas de la même façon. Les effets secondaires des médicaments de soutien dépendent surtout des facteurs suivants :

  • le type de médicament
  • la dose
  • votre état de santé global

Il est important de signaler tout effet secondaire à son équipe de soins de santé.

Informations sur des médicaments spécifiques

Les renseignements sur des médicaments spécifiques changent régulièrement. Apprenez-en davantage sur les sources d’information sur les médicaments ainsi que sur les sites où vous pouvez obtenir des renseignements sur des médicaments spécifiques.

granulocyte

Type de globule blanc qui aide à combattre les infections.

Les 3 types de granulocytes sont les neutrophiles, les éosinophiles et les basophiles.

Le granulocyte est aussi appelé leucocyte granuleux ou leucocyte polymorphonucléaire (LPMN).

macrophage

Type de globule blanc qui aide le corps à combattre les infections en entourant et en tuant les cellules étrangères ou les micro-organismes, en supprimant les cellules mortes et en stimulant d’autres cellules du système immunitaire.

Les macrophages se développent à partir des monocytes qui ont migré du sang aux tissus.

Le macrophage est un type de phagocyte (globule blanc qui entoure et tue les bactéries ou les micro-organismes, absorbe les substances étrangères, supprime les cellules vieilles ou endommagées et contribue à la stimulation du système immunitaire).

Histoires

Dr Senthil Muthuswamy Des tumeurs pancréatiques expérimentales

Plus de details

Investir pour réduire le fardeau du cancer

Icône – tirelire

L’an dernier, la SCC a financé la recherche sur le cancer à hauteur de 40 millions de dollars, grâce à nos donateurs. Découvrez comment vous pouvez aider à réduire le fardeau du cancer.

Apprenez-en plus