Cancer de l’utérus

Vous êtes ici:

Stadification du cancer de l’utérus

La stadification est une façon de décrire ou de classer un cancer selon l’étendue de la maladie dans l’organisme. L’étendue comprend la taille de la tumeur et l’emplacement du cancer dans le corps. Votre équipe de soins utilise le stade pour planifier votre traitement et évaluer votre pronostic.

Le système de stadification le plus fréquemment utilisé dans le cas du cancer de l’utérus est la classification de la Fédération internationale de gynécologie et d’obstétrique (FIGO). Celle-ci se fonde sur la classification TNM. On assigne un numéro de 1 à 4 à chaque stade, habituellement en chiffres romains, soit I, II, III et IV. En général, plus le numéro est élevé, plus le cancer s’est propagé.

Quand les médecins décrivent le stade, ils peuvent employer les mots suivants : local, régional et distant. Local signifie que le cancer se trouve seulement dans l’utérus et qu’il ne s’est pas propagé à d’autres parties du corps. Régional signifie que le cancer s’est répandu près ou autour de l’utérus. Distant signifie que le cancer s’est propagé à une partie du corps éloignée de l’utérus.

Système de stadification de la FIGO

Les médecins ont recours à la classification de la FIGO pour établir le stade du carcinome de l’endomètre et du sarcome de l’utérus. Le carcinosarcome de l’utérus est stadifié comme un carcinome de l’endomètre.

Les stades de la FIGO se basent sur la stadification chirurgicale. Les stades TNM se basent sur la classification clinique, la classification pathologique ou les deux. La classification clinique est déterminée grâce à un examen physique et à des examens d’imagerie. La classification pathologique est déterminée en examinant la tumeur et les ganglions lymphatiques au microscope.

Stadification chirurgicale

Le médecin commencera par faire un examen pelvien, lequel est effectué sous anesthésie générale. Le médecin pratiquera aussi une chirurgie pour explorer l’abdomen. Cette opération consistera entre autres à :

  • examiner toutes les surfaces du bassin et de l’abdomen
  • faire des biopsies du péritoinepéritoineMembrane qui tapisse les parois internes de la cavité abdominale et pelvienne (péritoine pariétal) et qui recouvre et soutient la plupart des organes abdominaux (péritoine viscéral). et de toute région qui semble être cancéreuse
  • enlever des ganglions lymphatiques dans le bassin et autour de l’aorte
  • effectuer une hystérectomie totale et une salpingo-ovariectomie bilatérale
  • enlever l’épiploonépiploonRepli du péritoine (membrane tapissant les parois de l’abdomen et du bassin) qui recouvre et soutient les organes et les vaisseaux sanguins situés dans l'abdomen.
  • enlever toute tumeur dans le péritoine

Les tissus prélevés lors de la chirurgie sont expédiés à un laboratoire pour être examinés au microscope. On donne un grade au cancer selon les descriptions de la classification TNM.

Descriptions de la classification TNM

T décrit la taille de la tumeur primitive, ainsi que le degré d’envahissement de la tumeur dans d’autres parties de l’utérus ou dans les tissus entourant l’utérus. T est habituellement classé de 1 à 4. Un numéro plus élevé signifie que la tumeur est plus grosse, qu’elle s’est développée plus en profondeur dans les tissus voisins ou les deux.

N décrit la propagation du cancer aux ganglions lymphatiques entourant l’utérus. N0 signifie que le cancer ne s’est propagé à aucun ganglion lymphatique voisin. N1 signifie que le cancer s’est propagé aux ganglions lymphatiques du bassin. N2 signifie que le cancer s’est propagé aux ganglions para-aortiques (ganglions lymphatiques qui entourent l’aorte). Il peut s’être propagé ou non aux ganglions lymphatiques du bassin.

 

M décrit la propagation du cancer à d’autres parties du corps (métastases). M0 signifie que le cancer ne s’est pas propagé à d’autres parties du corps. M1 signifie que le cancer s’est propagé à d’autres parties du corps, y compris les ganglions lymphatiques de l’abdomen ou de l’aine.

Carcinome de l’endomètre et carcinosarcome de l’utérus

Les médecins utilisent les descriptions suivantes de la classification de la FIGO et de la classification TNM pour établir le stade du carcinome de l’endomètre et du carcinosarcome de l’utérus. Le stade 0 désigne un carcinome in situcarcinome in situCancer à un stade très précoce : les cellules tumorales n’ont pas encore envahi les tissus voisins.. Il fait uniquement partie du système de stadification TNM; la classification de la FIGO ne comprend pas de stade 0.

Stade I
StadeTNMDescription

IA

T1a

N0

M0

La tumeur se trouve seulement dans le revêtement de l’utérus (appelé endomètre) ou elle a envahi moins de la moitié de la couche musculaire de la paroi de l’utérus (appelée myomètre).

IB

T1b

N0

M0

La tumeur a envahi la moitié ou plus de la moitié du myomètre.

Stade II
StadeTNMDescription

II

T2

N0

M0

La tumeur a envahi le col de l’utérus, mais ne s’étend pas au-delà de l’utérus.

Stade III
StadeTNMDescription

IIIA

T3a

N0

M0

La tumeur a envahi l’enveloppe séreuse de l’utérus (appelée périmétrium, ou périmètre), les structures voisines (y compris les trompes de Fallope, les ligaments et les ovaires) ou les deux.

IIIB

T3b

N0

M0

La tumeur a envahi le vagin, le tissu conjonctif entourant l’utérus ou les deux.

IIIC

T1, T2 ou T3

N1

M0

La tumeur se trouve seulement dans l’endomètre ou elle a envahi moins de la moitié ou plus de la moitié du myomètre. Elle peut avoir envahi le col de l’utérus, le périmétrium (ou périmètre), les structures voisines (y compris les trompes de Fallope, les ligaments et les ovaires) ou le vagin et le tissu conjonctif entourant l’utérus.

Le cancer s’est propagé aux ganglions lymphatiques dans le bassin ou autour de l’aorte (appelés ganglions para-aortiques).

Stade IV
StadeTNMDescription

IVA

T4

tout N

M0

La tumeur a envahi le revêtement interne (appelé muqueuse) de l’intestin, de la vessie ou des deux.

Le cancer peut s’être propagé ou non aux ganglions lymphatiques dans le bassin ou autour de l’aorte.

IVB

tout T

tout N

M1

La tumeur peut être de n’importe quelle taille et peut avoir envahi ou non les tissus voisins.

Le cancer peut s’être propagé ou non aux ganglions lymphatiques dans le bassin ou autour de l’aorte.

Le cancer s’est propagé à d’autres parties du corps, comme les poumons, le foie, les os ou les ganglions lymphatiques de l’abdomen ou de l’aine (métastases à distance).

Retour au menu

Sarcome de l’utérus

Les médecins utilisent les descriptions suivantes de la classification de la FIGO et de la classification TNM pour établir le stade du léiomyosarcome de l’utérus et du sarcome du stroma de l’endomètre.

Stade I
StadeTNMDescription

IA

T1a

N0

M0

La tumeur se trouve seulement dans l’utérus. Elle mesure 5 cm ou moins en son point le plus large.

IB

T1b

N0

M0

La tumeur se trouve seulement dans l’utérus. Elle mesure plus de 5 cm en son point le plus large.

Stade II
StadeTNMDescription

IIA

T2a

N0

M0

La tumeur s’étend au-delà de l’utérus, mais elle est confinée au bassin. La tumeur a envahi les structures voisines, y compris les trompes de Fallope, les ligaments ou les ovaires.

IIB

T2b

N0

M0

La tumeur s’étend au-delà de l’utérus, mais elle est confinée au bassin. La tumeur a envahi d’autres tissus du bassin.

Stade III
StadeTNMDescription

IIIA

T3a

N0

M0

La tumeur a envahi un seul emplacement dans l’abdomen.

IIIB

T3b

N0

M0

La tumeur a envahi 2 emplacements ou plus dans l’abdomen.

IIIC

T1, T2 ou T3

N1

M0

La tumeur est de n’importe quelle taille et peut avoir envahi des tissus dans le bassin, l’abdomen ou les deux. Le cancer s’est propagé aux ganglions lymphatiques du bassin.

Stade IV
StadeTNMDescription

IVA

T4

tout N

M0

La tumeur a envahi le revêtement interne (appelé muqueuse) de l’intestin, de la vessie ou des deux.

Le cancer peut s’être propagé ou non aux ganglions lymphatiques dans le bassin ou autour de l’aorte.

IVB

tout T

tout N

M1

La tumeur peut être de n’importe quelle taille et peut avoir envahi ou non les tissus voisins.

Le cancer peut s’être propagé ou non aux ganglions lymphatiques dans le bassin ou autour de l’aorte.

Le cancer s’est propagé à d’autres parties du corps, comme les poumons, le foie, les os ou les ganglions lymphatiques de l’abdomen ou de l’aine (métastases à distance).

Retour au menu

Cancer de l’utérus récidivant

La récidive d’un cancer de l’utérus signifie que le cancer réapparaît à la suite du traitement. S’il réapparaît à l’endroit où il a d’abord pris naissance, on parle de récidive locale. S’il réapparaît dans des tissus ou des ganglions lymphatiques situés près de la tumeur primitive, on parle de récidive régionale. Il peut aussi réapparaître dans une autre partie du corps : on parle alors de récidive à distance (ou métastase à distance).

Retour au menu

Histoires

Dre Camilla Zimmermann La Dre Camilla Zimmermann met en lumière la nécessité de modifier la perception négative des soins palliatifs.

Plus de details

Transport vers les centres de traitement du cancer

Illustration d’une automobile

Depuis plus de 50 ans, le programme de transport de la Société canadienne du cancer aide les patients à canaliser leurs énergies dans leur combat contre le cancer sans avoir à se préoccuper de trouver un moyen de se rendre à leurs traitements.

Apprenez-en plus