Logo Société canadienne du cancer

Cancer de la
thyroïde

Vous êtes ici:

Suivi après un traitement du cancer de la thyroïde

Le suivi après le traitement est une composante importante des soins apportés aux personnes atteintes de cancer. Dans le cas du cancer de la thyroïde, les spécialistes du cancer et votre médecin de famille se partagent souvent cette responsabilité. Votre équipe de soins collaborera avec vous afin de décider quel suivi répond à vos besoins.

N’attendez pas au prochain rendez-vous prévu pour signaler tout nouveau symptôme et tout symptôme qui ne disparaît pas. Avisez votre équipe de soins si vous éprouvez :

  • nouvelle masse ou enflure
  • difficulté à avaler ou à respirer
  • mal de gorge ou toux qui ne disparaît pas

Le risque que le cancer de la thyroïde revienne (récidive) dépend de nombreux facteurs, dont le type et le stade du cancer. La plupart des cancers de la thyroïde évoluent lentement, donc il est possible que la récidive survienne 10 ans ou plus après le traitement. En général, le suivi est nécessaire pendant de nombreuses années.

Planification des visites de suivi

Les visites de suivi après le traitement du cancer de la thyroïde ont habituellement lieu tous les 6 à 12 mois. Elles peuvent avoir lieu plus souvent si le cancer de la thyroïde était d’un type agressif ou de stade avancé.

En général, les visites de suivi sont répétées pendant au moins 10 ans. Pour la plupart des personnes, le suivi devrait durer toute leur vie.

Déroulement des visites de suivi

Lors d’une visite de suivi, votre équipe de soins vous posera habituellement des questions sur les effets secondaires du traitement et sur votre degré d’adaptation. Elle vous demandera aussi si vous éprouvez des symptômes.

Examen physique

Votre médecin fera un examen physique, au cours duquel il pourrait :

  • palper votre cou pour déceler des ganglions lymphatiques enflés
  • ausculter vos poumons
  • mesurer votre pression artérielle et votre pouls

Analyses sanguines

On effectue couramment des analyses sanguines dans le cadre du suivi. Celles-ci peuvent servir à mesurer les taux de :

  • thyroglobuline (Tg), pour vérifier s’il reste du cancer après le traitement, pour vérifier s’il y a une récidive ou pour évaluer la réaction du cancer aux traitements
  • anticorps antithyroglobuline (AcTg), pour s’assurer que l’épreuve de la Tg est fiable
  • thyréostimuline (TSH), thyroxine (T4) et triiodothyronine (T3), pour s’assurer que la dose d’hormonothérapie que vous recevez est adéquate
  • calcium, pour vérifier si les glandes parathyroïdes ont été endommagées lors d’une opération chirurgicale (ces glandes contribuent au bon fonctionnement de nombreux autres organes en régulant le taux de calcium dans le sang)
  • calcitonine et antigène carcinoembryonnaire (ACE), pour vérifier si un carcinome médullaire réagit au traitement ou s’il continue de croître et de se propager (cancer évolutif)

Examens d’imagerie

On effectue habituellement des examens d’imagerie tôt durant le suivi. On y a aussi recours lorsqu’un examen physique ou des analyses sanguines indiquent qu’il pourrait y avoir un problème. On pourrait effectuer les épreuves suivantes :

  • échographie du cou, pour détecter une récidive locale ou la propagation du cancer aux ganglions lymphatiques
  • scintigraphie à l’iode radioactif, pour évaluer la réaction au traitement à l’iode radioactif
  • tomodensitométrie (TDM) du cou, de la poitrine ou de l’abdomen, pour déterminer si le cancer a récidivé ou s’il s’est propagé
  • imagerie par résonance magnétique (IRM) du cou, de la poitrine ou de l’abdomen, pour déterminer si le cancer a récidivé ou s’il s’est propagé

Si une récidive est détectée, votre équipe de soins vous évaluera afin de déterminer les meilleures options de traitement.

Questions à poser sur le suivi

Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur le suivi à votre équipe de soins.

Histoires

Eleanor Rudd Nos efforts n’ont rien de comparable à ce que les femmes vivent lorsqu’on leur dit : “vous avez le cancer”.

Plus de détails

Faire face au fardeau financier du cancer

Illustration de pièces de monnaie

La Société canadienne du cancer fournit de précieux renseignements sur les programmes gouvernementaux en matière de revenu, l’aide financière et les autres ressources à la disposition des familles qui essaient de boucler leur budget en cette période difficile.

Apprenez-en plus