Cancer du thymus

Vous êtes ici:

Si le cancer du thymus se propage

Des cellules cancéreuses peuvent se propager du thymus jusqu’à d’autres parties du corps. Cette propagation porte le nom de métastase.

Comprendre comment un type de cancer a l’habitude de croître et de se propager aide votre équipe de soins à planifier votre traitement et vos soins futurs.

Le thymome ne se propage habituellement pas hors du thorax. Le carcinome thymique est plus susceptible de se répandre grandement dans tout le thorax et de se propager à d’autres parties du corps (emplacements éloignés).

Si le cancer du thymus se propage, il le fait le plus souvent aux parties du corps qui suivent :

  • tissu graisseux voisin
  • mince couche de tissu qui recouvre les poumons et tapisse la cavité thoracique (plèvre)
  • poumons
  • sac qui enveloppe le cœur (péricarde)

Le cancer du thymus peut aussi se propager aux régions suivantes et aux emplacements éloignés qui suivent :

  • gros vaisseaux sanguins situés près du cœur comme la veine cave supérieure et l’aorte
  • couche musculaire du cœur (myocarde)
  • œsophage
  • trachée
  • ganglions lymphatiques du thorax ou du cou
  • foie
  • cerveau
  • os
  • reins

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr Shana Kelley Une analyse sanguine ultrasensible pour détecter le cancer

Plus de details

D’immenses progrès ont été accomplis

Icône – flèche

Pour certains cancers, comme ceux de la thyroïde et du testicule, les taux de survie dépassent 90 pour cent. Pour d’autres cancers, comme ceux du pancréas, du cerveau et de l’œsophage, les taux de survie demeurent très bas.

Apprenez-en plus