Logo Société canadienne du cancer

Cancer du testicule

Vous êtes ici:

Chirurgie du cancer du testicule

La plupart des hommes atteints du cancer du testicule subiront une chirurgie. Le type de chirurgie que vous aurez dépend surtout du stade du cancer et de sa réaction au traitement. Quand votre équipe de soins planifie la chirurgie, elle prend aussi en considération d’autres facteurs comme le taux sérique des marqueurs tumoraux et votre désir de faire des enfants.

On peut pratiquer une chirurgie pour différentes raisons. Vous pouvez avoir une chirurgie pour :

  • qu’on diagnostique le cancer du testicule et pour aider à en établir le stade;
  • qu’on enlève complètement la tumeur;
  • qu’on enlève les tumeurs qui se sont propagées à d’autres parties du corps, comme les poumons;
  • qu’on enlève les cellules cancéreuses qui restent après une orchidectomie inguinale radicale et une chimiothérapie, soit une maladie résiduelle.

On a le plus souvent recours aux types suivants de chirurgie pour traiter le cancer du testicule. Vous pourriez aussi recevoir d’autres traitements avant ou après la chirurgie.

Orchidectomie inguinale radicale

L’orchidectomie inguinale radicale est le premier traitement du cancer du testicule, peu importe le stade, et on fait habituellement cette chirurgie dans le cadre du processus diagnostique. Dans certains cas, on peut administrer une chimiothérapie avant l’orchidectomie inguinale radicale.

Pendant que vous êtes sous anesthésie générale, c’est-à-dire que vous êtes inconscient, ou sous anesthésie rachidienne (péridurale), le chirurgien vous fait une petite incision à l’aine. Il enlève le testicule et le cordon spermatique du scrotum par cette ouverture. Il n’enlève pas le testicule par le scrotum (orchidectomie transscrotale) puisque cela risque de propager des cellules cancéreuses dans les vaisseaux  lymphatiques. Il est possible qu’il enlève les deux testicules (orchidectomie bilatérale) si les médecins pensent qu’ils sont tous les deux atteints par le cancer. La chirurgie dure environ 30 minutes et normalement vous retournerez chez vous le jour même.

On peut mettre une prothèse testiculaire, ou testicule artificiel, dans le scrotum après une orchidectomie.  Il est possible de le faire lors de la chirurgie visant à enlever le testicule ou au cours d’une autre opération qui se déroulera plus tard. Discutez avec votre équipe de soins de la mise en place d’une prothèse testiculaire et du meilleur moment pour le faire.

Curage ganglionnaire rétropéritonéal

On peut réaliser un curage ganglionnaire rétropéritonéal en présence d’un non-séminome de stade I ou II ou de tout autre type de cancer du testicule qui ne réagit pas à la chimiothérapie.

Pendant que vous êtes sous anesthésie générale, le chirurgien fait une grande incision au centre de votre abdomen. Il enlève les ganglions lymphatiques situés dans la partie arrière de l’abdomen appelée rétropéritoine. Si le chirurgien enlève les ganglions lymphatiques du même côté du corps que la tumeur, on parle de curage homolatéral. S’il enlève les ganglions lymphatiques des deux côtés du corps, on parle de curage bilatéral. La chirurgie dure plusieurs heures.

On peut faire le curage ganglionnaire rétropéritonéal en même temps que l’orchidectomie ou plus tard.

Chirurgie de rattrapage

Il arrive parfois que le cancer du testicule ne réagit pas totalement à la chimiothérapie administrée après l’orchidectomie. Le cancer qui reste après ces traitements principaux est appelé maladie résiduelle. La chirurgie qui permet d’enlever une maladie résiduelle est appelée chirurgie de rattrapage. Si le taux sanguin des marqueurs tumoraux de certains hommes est élevé, ils pourraient subir une chirurgie de rattrapage pour enlever la maladie résiduelle.

La chirurgie de rattrapage peut comprendre un curage ganglionnaire rétropéritonéal bilatéral si on n’y a pas déjà eu recours.

Chirurgie des métastases

On peut faire une chirurgie pour enlever un cancer du testicule qui s’est propagé, ou métastasé, aux poumons, au médiastinmédiastinRégion de la cavité thoracique située entre les poumons, le sternum et la colonne vertébrale qui contient le coeur, les gros vaisseaux sanguins, le thymus, la trachée, l’oesophage et les ganglions lymphatiques., au cerveau, au foie ou au cou.

Questions à poser sur la chirurgie

Apprenez-en davantage sur la chirurgie. Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur la chirurgie à votre équipe de soins.

Histoires

Dr Shana Kelley Une analyse sanguine ultrasensible pour détecter le cancer

Plus de details

Financement d’essais cliniques qui sauvent des vies

Illustration d’instruments scientifiques

La Société canadienne du cancer subventionne des essais cliniques d’une importance vitale, qui permettent aux personnes atteintes de cancer d’avoir accès aux plus récents types de traitement.

Apprenez-en plus