Logo Société canadienne du cancer

Cancer de la peau autre que le mélanome

Vous êtes ici:

États précancéreux de la peau

Un état précancéreux de la peau peut se transformer en cancer de la peau autre que le mélanome. Les états précancéreux de la peau les plus courants sont la kératose sénile et la maladie de Bowen.

Kératose sénile

La kératose sénile est aussi appelée kératose solaire. Elle se manifeste souvent dans des régions de la peau exposées au soleil chez les personnes d'âge moyen ou plus âgées. La chéilite actinique est une affection qui y est apparentée et qui apparaît habituellement sur la lèvre inférieure. Une personne qui n’a qu’une seule kératose sénile finit souvent par en avoir plusieurs. Le nombre de kératoses séniles augmente fréquemment avec l’âge. La présence de kératose sénile signifie que la peau a été endommagée par le soleil.

La croissance des kératoses séniles est considérée comme lente. Elles disparaissent souvent par elles-mêmes mais peuvent réapparaître. Environ 1 % des kératoses séniles évoluent en carcinome spinocellulaire (CSC) si on ne les traite pas. Le traitement est nécessaire puisqu’il est difficile de savoir quelles kératoses se transformeront en cancer.

Facteurs de risque

Les facteurs suivants peuvent accroître le risque de développer une kératose sénile :

  • surexposition aux rayons ultraviolets B (UVB) du soleil
  • âge avancé
  • teint clair
  • système immunitaire affaibli
  • administration antérieure d’une thérapie PUVA (psoralène + rayons UVA)

Signes et symptômes

On observe le plus souvent la kératose sénile sur la peau fréquemment exposée au soleil, comme le visage, le dessus des mains ou un cuir chevelu qui se dégarnit. Les signes et symptômes de la kératose sénile peuvent être les suivants :

  • petites plaques rugueuses de couleur rouge rosé ou chair
  • surface initialement plate qui devient légèrement surélevée et verruqueuse

Diagnostic

On diagnostique la kératose sénile lors de l’examen de la tumeur. Si elle ne disparaît pas après avoir été traitée ou si elle montre des signes d’évolution en CSC, on fait une biopsie de la peau.

Traitement

Les options thérapeutiques de la kératose sénile dépendent du nombre de kératoses et de leur emplacement. Le traitement peut comporter une seule ou plusieurs des options suivantes :

  • chimiothérapie topique
    • 5-fluorouracil (5-FU, Efudex)
    • mébutate d’ingénol (Picato)
  • thérapie biologique topique
    • imiquimod (Aldara ou Zyclara)
  • cryochirurgie
    • souvent utilisée pour des taches uniques
    • parfois utilisée pour de petites taches surélevées qui sont nombreuses
  • chirurgie
    • simple excision chirurgicale
    • curetage et électrodessication
      • parfois utilisé pour de grandes taches qui sont nombreuses
  • peeling chimique
  • chirurgie au laser
  • thérapie photodynamique

Retour au menu

Maladie de Bowen

La maladie de Bowen est une forme précoce de carcinome spinocellulaire (CSC). On peut l’appeler carcinome spinocellulaire in situ. La maladie de Bowen affecte les cellules cancéreuses qui se trouvent dans l’épiderme, couche la plus externe de la peau. Bien qu’elle ne puisse pas se propager aux ganglions lymphatiques, elle peut se rendre dans les couches profondes de la peau si on ne la traite pas. Quand elle se propage, elle devient un CSC envahissant qui a alors le pouvoir de se propager au système lymphatique.

La maladie de Bowen peut aussi apparaître sur les muqueuses de l’anus et la peau sexuelle, comme celle du pénis.

Facteurs de risque

Les facteurs suivants peuvent accroître le risque de développer la maladie de Bowen :

  • surexposition aux rayons ultraviolets B (UVB) du soleil
  • âge avancé
  • administration antérieure d’une radiothérapie
  • système immunitaire affaibli
    • Il y a un lien entre l’infection au virus du papillome humain (VPH) et la maladie de Bowen de l'anus et de la peau sexuelle.
  • exposition à l'arsenic

Signes et symptômes

La maladie de Bowen affecte le plus souvent les jambes, le dessus des mains, les doigts et le visage. Les signes et symptômes de la maladie de Bowen peuvent être les suivants :

  • plaque rougeâtre, écailleuse, parfois croûteuse – plaque unique ou plaques multiples
  • peau donnant l’impression d’avoir été soufflée par le vent
  • plaques plus grosses, plus rouges et plus écailleuses que les kératoses séniles

Diagnostic

Si les signes et symptômes de la maladie de Bowen se manifestent ou si le médecin en soupçonne la présence, on fait une biopsie afin de poser le diagnostic, soit :

  • une biopsie par rasage, ou
  • une biopsie à l'emporte-pièce

Traitement

Les options thérapeutiques de la maladie de Bowen dépendent du nombre de plaques et de leur emplacement. Le traitement peut comporter une seule ou plusieurs des options suivantes :

  • chirurgie
    • simple excision chirurgicale
    • curetage et électrodessication
  • chimiothérapie topique
    • 5-fluorouracil (5-FU, Efudex)
  • thérapie biologique topique
    • imiquimod (Aldara ou Zyclara)
  • cryochirurgie
  • thérapie photodynamique

Retour au menu

Histoires

Sandra LeBlanc C’est facile de soutenir la Société canadienne du cancer. Chacun d’entre nous est touché d’une manière ou d’une autre par le cancer.

Lisez l'histoire de Sandra

Information sur le cancer dans plus de cent langues

Illustration d’un point d’interrogation

Le Service d’information sur le cancer (SIC) de la Société canadienne du cancer est le seul service téléphonique national, bilingue et sans frais au Canada à offrir de l’information sur le cancer dans plus de cent langues.

Apprenez-en plus