Cancer des glandes salivaires

Vous êtes ici:

Tumeurs cancéreuses des glandes salivaires

Les tumeurs cancéreuses des glandes salivaires peuvent se propager (métastases) vers d'autres parties du corps. Les tumeurs cancéreuses sont aussi appelées tumeurs malignes. De nombreux types différents de tumeurs peuvent se manifester dans les glandes salivaires, mais la plupart sont très rares.

Il peut être difficile de faire la différence entre les tumeurs cancéreuses et les tumeurs non cancéreuses des glandes salivaires car les cellules se ressemblent lorsqu’on les observe au microscope. Les tumeurs cancéreuses des glandes salivaires envahissent les tissus voisins et les ganglions lymphatiques. Les tumeurs non cancéreuses se propagent rarement à l’extérieur des glandes salivaires.

Carcinome mucoépidermoïde

Le carcinome mucoépidermoïde est le type de cancer des glandes salivaires le plus courant. La plupart du temps, il se manifeste dans la glande parotide.

Le carcinome mucoépidermoïde est constitué de 3 types de cellules différents. Dans chaque carcinome mucoépidermoïde, on trouve des cellules productrices de mucine, des cellules épidermoïdes et des cellules intermédiaires.

Carcinome adénoïde kystique

Le carcinome adénoïde kystique est le deuxième type de tumeur des glandes salivaires parmi les plus courants. On l’observe habituellement dans les glandes salivaires accessoires. Ce type de cancer se propage souvent aux nerfs du visage ou le long de ces nerfs (envahissement périneural). Généralement, il se développe lentement et même s’il ne se propage pas aux ganglions lymphatiques, il ne peut être guéri.

Le carcinome adénoïde kystique peut comporter jusqu’à 3 types de cellules. La plupart des tumeurs sont constituées de 2 ou 3 types différents de cellules. Le carcinome adénoïde kystique se divise en différents types selon les cellules qui le composent.

Le carcinome adénoïde kystique cribriforme comporte des cellules cancéreuses entourées de cellules normales. Observé au microscope, le prélèvement de la tumeur apparaît comme s’il y avait beaucoup de trous. Le carcinome cribriforme est la forme la plus courante de carcinome adénoïde kystique. Ce type de tumeur engendre un pronostic qui se situe entre celui du carcinome solide et celui du carcinome tubuleux.

Le carcinome adénoïde kystique solide comporte des cellules qui ressemblent à des lamelles solides lorsqu’on les observe au microscope. Ce type de carcinome présente le pire pronostic.

Le carcinome adénoïde kystique tubuleux comporte des cellules en forme de tubes. Ce type de carcinome présente le meilleur pronostic.

Tout type de carcinome adénoïde kystique peut réapparaître (récidive) ou se propager à d’autres parties du corps de nombreuses années après avoir été traité.

Carcinome à cellules acineuses

Le carcinome à cellules acineuses est habituellement d’évolution lente et présente un assez bon pronostic. Ce type de tumeur se manifeste habituellement chez les enfants et les adultes d’environ 50 ans. On l’observe le plus souvent dans la glande parotide. Il apparaît parfois dans les deux glandes parotides en même temps (tumeur bilatérale).

Carcinome des canaux salivaires

Le carcinome des canaux salivaires est un type de tumeur très agressif qui peut évoluer rapidement. On l’observe le plus souvent dans la glande parotide. Les symptômes surviennent soudainement et peuvent comprendre de la douleur et des troubles des nerfs tels que des changements de sensation, un écoulement de bave et une faiblesse musculaire.

Dans de nombreux cas, le cancer s’est propagé aux ganglions lymphatiques au moment du diagnostic de carcinome des canaux salivaires. Même les petites tumeurs peuvent se propager vers des ganglions lymphatiques ou différentes parties du corps.

Lymphome primitif des glandes salivaires

Les lymphomes qui prennent naissance dans les glandes salivaires, ou lymphomes primitifs des glandes salivaires, sont rares. La plupart de ces tumeurs apparaissent dans la glande parotide. Les types les plus courants sont le lymphome du tissu lymphoïde associé aux muqueuses (MALT) de la zone marginale extraganglionnaire (lymphome du MALT), le lymphome diffus à grandes cellules B (LDGCB) ou le lymphome folliculaire. Pour confirmer le diagnostic, on pratique une biopsie chirurgicale, puis on traite la tumeur comme un lymphome.

Apprenez-en davantage sur le lymphome du MALT, le lymphome diffus à grandes cellules B et le lymphome folliculaire.

Tumeurs rares des glandes salivaires

Les tumeurs cancéreuses des glandes salivaires suivantes sont rares :

Tumeurs malignes mixtes

Les tumeurs malignes mixtes contiennent différents types de cellules cancéreuses dans la même tumeur. Les tumeurs suivantes sont les principaux types de tumeurs malignes mixtes des glandes salivaires.

Le carcinosarcome est une tumeur très agressive. Il contient différents types de cellules, mais les types de cellules les plus courants observés dans cette tumeur sont les cellules sarcomateuses et carcinomateuses.

Le carcinome sur adénome pléomorphe est une tumeur agressive qui prend naissance sous la forme d’une tumeur mixte non cancéreuse. Il engendre un pronostic sombre.

Types très rares de tumeurs

D’autres types très rares de tumeurs des glandes salivaires comprennent les suivants :

  • adénocarcinome sans autre indication (SAI)
  • adénocarcinome polymorphe de bas grade (APBG)
  • carcinome à petites cellules
  • carcinome indifférencié
  • carcinome adénosquameux
  • carcinome lymphoépithélial

sarcome

Type de cancer qui prend naissance dans les tissus conjonctifs (tissus qui entourent et soutiennent divers organes du corps).

Les formes les plus courantes de sarcome se développent dans les os, le cartilage, les tissus graisseux, les muscles ou les vaisseaux sanguins.

carcinome

Type de cancer qui prend naissance dans les tissus épithéliaux (couche de cellules qui tapisse les organes creux et les glandes et qui forme la couche externe de la peau).

Les principaux types de carcinome sont l’adénocarcinome et le carcinome épidermoïde.

Les formes les plus courantes de carcinome se développent dans la prostate, le sein, le poumon, le côlon, le rectum et la vessie.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr Mani Larijani Étudier en 3D une protéine qui cause le cancer

Plus de details

Réduire le fardeau du cancer

Icône – main avec signe de dollar flottant au-dessus d’elle

Les Canadiens peuvent aider la SCC à financer les meilleurs projets de recherche et à soutenir les personnes touchées par le cancer en étant donateurs ou bénévoles.

Apprenez-en plus