Cancer de la
prostate

Vous êtes ici:

Traitements du cancer de la prostate

Si vous êtes atteint d’un cancer de la prostate, votre équipe de soins élaborera un plan de traitement spécialement pour vous. Ce plan sera basé sur votre état de santé et sur des renseignements propres au cancer. Quand votre équipe de soins décide quels traitements vous proposer pour le cancer de la prostate, elle prend les éléments suivants en considération :

  • le type et le stade du cancer
  • le grade ou la cote de Gleason
  • les effets secondaires possibles des traitements
  • vos préférences personnelles
  • votre état de santé global
  • votre âge et votre espérance de vie

Les médecins peuvent aussi classer le cancer de la prostate en fonction de son risque de récidive (réapparition) après le traitement. On propose habituellement un traitement agressif aux hommes dont le risque est élevé. Ceux dont le risque est faible pourraient se voir offrir une surveillance active sans recevoir immédiatement de traitement. Apprenez-en davantage sur le risque de récidive du cancer de la prostate.

Il est possible qu’on vous propose un des traitements suivants (ou une association de ceux-ci) pour le cancer de la prostate.

Surveillance active

La surveillance active signifie que l’équipe de soins vous observe afin de déceler la présence de signes ou de symptômes indiquant que le cancer évolue. Vous rencontrerez votre médecin et subirez des examens tous les 3 à 6 mois. On commencera à vous traiter dès l’apparition de signes que la maladie se met à se développer ou à se propager (on parle d’évolution de la maladie).

Chirurgie

Selon le stade du cancer et votre état de santé, on pourrait pratiquer l’un des types de chirurgie suivants.

Prostatectomie radicale

Lors d’une prostatectomie radicale, on enlève la prostate et une partie des tissus qui l’entourent, y compris les vésicules séminales. C’est le type de chirurgie auquel on a le plus souvent recours pour traiter le cancer de la prostate.

Il existe différents types de prostatectomie radicale, notamment :

  • prostatectomie radicale rétropubienne
  • prostatectomie radicale périnéale
  • prostatectomie radicale laparoscopique
  • prostatectomie radicale robotique
  • prostatectomie radicale avec préservation des nerfs

Résection transurétrale de la prostate (RTUP)

Lors d’une résection transurétrale de la prostate (RTUP), on enlève une partie de la prostate en passant par l’urètre. Le but de cette chirurgie est de soulager les troubles urinaires causés par une prostate qui a augmenté de volume et qui exerce une pression sur l’urètre. Elle peut aussi servir à réduire la taille de la tumeur avant de commencer d’autres traitements. On a recours à la RTUP pour traiter les hommes atteints d’un cancer avancé de la prostate ou ceux qui ne sont pas en assez bonne santé pour subir une prostatectomie radicale.

Cryochirurgie

La cryochirurgie a recours au froid extrême (azote liquide ou dioxyde de carbone liquide) pour geler et détruire les cellules anormales. Pour le moment, la cryochirurgie demeure un traitement expérimental du cancer de la prostate. Les médecins l’emploient parfois pour traiter un cancer de la prostate qui réapparaît (récidive) après la radiothérapie.

Curage ganglionnaire pelvien

Lors d’un curage ganglionnaire pelvien (aussi appelé lymphadénectomie pelvienne), on enlève les ganglions lymphatiques du bassin. Cette intervention peut être pratiquée en même temps qu’une prostatectomie radicale.

Radiothérapie

La radiothérapie est un traitement courant du cancer de la prostate. Différentes techniques sont utilisées, dont la radiothérapie externe, la curiethérapie et la radiothérapie systémique.

Hormonothérapie

L’hormonothérapie est le plus souvent employée pour traiter le cancer avancé de la prostate ou un cancer de la prostate qui réapparaît (récidive) après d’autres traitements. Elle peut être administrée pendant la même période que la radiothérapie.

Chimiothérapie

On peut avoir recours à la chimiothérapie dans le cas d’un cancer avancé de la prostate. Elle peut servir à traiter un cancer de la prostate qui ne réagit pas à l’hormonothérapie ou qui réapparaît (récidive) après avoir été traité par hormonothérapie (cancer de la prostate hormono-résistant). Chez les hommes atteints de cancer de la prostate métastatique, la chimiothérapie est aussi parfois administrée en même temps que l’hormonothérapie.

Ultrasons focalisés de haute intensité (UFHI)

Un traitement aux ultrasons focalisés de haute intensité (UFHI) emploie des ultrasons focalisés pour créer une chaleur intense qui détruit les cellules cancéreuses. Pour le moment, les UFHI sont un traitement expérimental du cancer de la prostate. Les médecins y ont parfois recours pour traiter un cancer de la prostate qui réapparaît (récidive) après la radiothérapie.

Corticostéroïdes

Les corticostéroïdes sont des hormones stéroïdes qui agissent comme des anti-inflammatoires en atténuant l’enflure et la réaction immunitaire (la réaction du système immunitaire à la présence de substances étrangères dans le corps). Ils sont parfois administrés en même temps que la chimiothérapie pour en augmenter l’efficacité et pour réduire ses effets secondaires. Ils peuvent aussi être employés seuls si une personne est trop malade pour recevoir de la chimiothérapie. Les corticostéroïdes peuvent aider à ralentir la croissance des cellules cancéreuses de la prostate et soulager des symptômes tels que la douleur.

La prednisone et la dexaméthasone (Decadron, Dexasone) sont les corticostéroïdes les plus souvent utilisés pour traiter le cancer de la prostate.

Si vous ne pouvez pas ou ne voulez pas recevoir de traitement du cancer

Vous pourriez envisager des soins qui visent à vous faire sentir mieux sans traiter le cancer lui-même, peut-être parce que les traitements du cancer n’agissent plus, qu’il n’est plus probable qu’ils améliorent votre état ou que leurs effets secondaires sont difficiles à tolérer. D’autres raisons peuvent expliquer pourquoi vous ne pouvez pas ou ne voulez pas recevoir de traitement du cancer.

Discutez avec les membres de votre équipe de soins. Ils peuvent vous aider à choisir les soins et le traitement du cancer avancé.

Suivi

Le suivi après le traitement est une composante importante des soins apportés aux personnes atteintes de cancer. Vous devrez régulièrement avoir des visites de suivi, en particulier au cours des cinq premières années suivant la fin du traitement. Ces visites permettront à l’équipe de soins de surveiller votre évolution et de savoir comment vous vous rétablissez du traitement.

Essais cliniques

De nombreux essais cliniques sur le cancer de la prostate sont en cours au Canada et acceptent des participants. Les essais cliniques visent à trouver de meilleures méthodes de prévention, de détection et de traitement du cancer. Apprenez-en davantage sur les essais cliniques.

Questions à poser sur le traitement

Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur le traitement à votre équipe de soins.

Histoires

Donna Blundon Curieusement, cette période parmi les plus sombres de ma vie a aussi été au nombre des plus enrichissantes, et c’est à Daffodil Place que je le dois.

Lisez l’histoire de Donna

Ensemble, nous pouvons réduire le fardeau du cancer

Icône – bécher

L’an dernier, avec les fonds dont nous disposions, nous avons réussi à financer seulement 40 pour cent des projets de recherche considérés comme de grandes priorités. Imaginez l’impact que nous pourrions avoir si nous étions capables d’en financer 100 pour cent.

Apprenez-en plus