Cancer du pancréas

Vous êtes ici:

Traitements du cancer du pancréas

Si vous êtes atteint d’un cancer du pancréas, votre équipe de soins élaborera un plan de traitement juste pour vous. Il se basera sur votre santé et des renseignements spécifiques sur le cancer. Quand votre équipe de soins décide quels traitements vous proposer pour le cancer du pancréas, elle prend en considération la taille et l’emplacement de la tumeur ainsi que votre état de santé global.

Le stade du cancer, entre autres si la tumeur est résécable, à la limite de la résécabilité ou non résécable (localement avancée ou métastatique), détermine quels traitements peuvent être proposés.

Les tumeurs du pancréas qui sont résécables peuvent être enlevées complètement par chirurgie. Les tumeurs de stade 1 ou 2 sont souvent résécables. On les traite par chirurgie pour enlever le pancréas en partie ou en totalité. Il est possible qu’on administre une chimiothérapie après la chirurgie (chimiothérapie adjuvante). Si on observe des cellules cancéreuses dans le tissu enlevé avec la tumeur lors de la chirurgie, c’est-à-dire que les marges chirurgicales sont positives, on peut alors administrer une radiothérapie ou une chimioradiothérapie.

Les tumeurs du pancréas qui sont à la limite de la résécabilité sont traitées, si possible, dans le cadre d’essais cliniques. On pourrait les traiter avant la chirurgie par chimiothérapie et chimioradiothérapie (traitements néoadjuvants).

Les tumeurs du pancréas localement avancées (stade 3) sont traitées par chimiothérapie, radiothérapie ou chimioradiothérapie. Dans certains cas, on fait une chirurgie pour soulager les symptômes du cancer avancé, soit une chirurgie palliative, mais on n’y a pas recours pour essayer d’enlever toute la tumeur.

Les tumeurs métastatiques du pancréas (stade 4) sont traitées par chimiothérapie, avec ou sans traitement ciblé. On peut vous proposer une chirurgie, une radiothérapie ou les deux pour soulager les symptômes et maîtriser la douleur, soit un traitement palliatif.

On peut vous proposer l’un ou plusieurs des traitements suivants pour le cancer du pancréas.

Chirurgie

Selon le stade, la taille et l’emplacement de la tumeur, vous pourriez subir l’un des types de chirurgie suivants.

On a recours à l’opération de Whipple, aussi appelée pancréatoduodénectomie, pour enlever les tumeurs situées dans la tête du pancréas ou dans l’ouverture du canal pancréatique. On enlève la tête du pancréas ainsi que le duodénum (premier segment de l’intestin grêle), la vésicule biliaire, une partie du canal cholédoque, le pylore (section inférieure de l’estomac qui est reliée au duodénum) et les ganglions lymphatiques situés près de la tête du pancréas.

On peut également faire une opération de Whipple modifiée, aussi appelée pancréatoduodénectomie avec conservation du pylore, pour enlever les tumeurs situées dans la tête du pancréas qui ne sont pas grosses, ou volumineuses, et qui ne se sont pas étendues au duodénum ou propagées aux ganglions lymphatiques entourant le pylore. C’est une version modifiée de l’intervention de Whipple lors de laquelle on n’enlève pas le pylore. Puisque l’opération de Whipple modifiée n’affecte pas le fonctionnement normal de l’estomac, on évite les troubles nutritionnels possibles après l’opération de Whipple.

On a recours à la pancréatectomie distale pour enlever les tumeurs situées dans le corps ou la queue du pancréas. On enlève la queue du pancréas, ou la queue et une partie du corps du pancréas, ainsi que les ganglions lymphatiques voisins. On enlève la rate seulement si la tumeur s’est étendue à la rate ou aux vaisseaux sanguins alimentant la rate. On n’a pas souvent recours à la pancréatectomie distale puisque le cancer qui a pris naissance dans le corps ou la queue du pancréas s’est déjà souvent propagé quand on le diagnostique.

On fait une pancréatectomie totale, seulement si c’est nécessaire, pour enlever complètement la tumeur. Il est très difficile de se rétablir de cette chirurgie, c’est pourquoi on n’y a pas aussi souvent recours qu’à l’opération de Whipple ou l’opération de Whipple modifiée. La pancréatectomie totale permet d’enlever tout le pancréas ainsi que le duodénum, le pylore, une partie du canal cholédoque, la vésicule biliaire, parfois la rate et les ganglions lymphatiques voisins.

On a recours à la chirurgie palliative pour soulager les symptômes d’un cancer avancé. Les types de chirurgies possibles sont la mise en place d’une endoprothèse et la dérivation chirurgicale. Ces interventions peuvent aider à dégager un blocage dans le canal cholédoque ou le duodénum.

Chimiothérapie

En chimiothérapie, on a recours à des médicaments anticancéreux (cytotoxiques) pour détruire les cellules cancéreuses. Certains agents chimiothérapeutiques sont administrés seuls. Mais il arrive plus souvent qu’on en associe plusieurs.

Les agents chimiothérapeutiques souvent administrés pour traiter le cancer du pancréas sont entre autres ceux-ci :

  • gemcitabine (Gemzar)
  • 5-fluorouracil (Adrucil, 5-FU)
  • nab-paclitaxel (Abraxane)
  • FOLFIRINOX – acide folinique (leucovorine), irinotécan (Camptosar), oxaliplatine (Eloxatin) et 5-fluorouracil

Radiothérapie

En radiothérapie, on a recours à des rayons ou à des particules de haute énergie, comme les rayons X et les rayons gamma, pour détruire les cellules cancéreuses.

On traite habituellement le cancer du pancréas par radiothérapie externe. Un appareil émet la radiation à travers la peau jusqu’à la tumeur et une partie du tissu qui l’entoure.

Chimioradiothérapie

La chimioradiothérapie associe la chimiothérapie à la radiothérapie. On administre les deux pendant la même période. Certains types de chimiothérapie rendent la radiothérapie plus efficace.

Si vous ne pouvez pas ou ne voulez pas recevoir de traitement du cancer

Vous pourriez envisager des soins qui visent à vous faire sentir mieux sans traiter le cancer lui-même, peut-être parce que les traitements du cancer n’agissent plus, qu’il n’est plus probable qu’ils améliorent votre état ou que leurs effets secondaires sont difficiles à tolérer. D’autres raisons peuvent expliquer pourquoi vous ne pouvez pas ou ne voulez pas recevoir de traitement du cancer.

Discutez avec les membres de votre équipe de soins. Ils peuvent vous aider à choisir les soins et le traitement du cancer avancé.

Suivi

Le suivi après le traitement est une composante importante des soins apportés aux personnes atteintes de cancer. Vous devrez avoir régulièrement des visites de suivi, en particulier au cours des 2 à 3 premières années qui suivent le traitement. Ces visites permettent à l’équipe de soins de surveiller vos progrès et de savoir comment vous vous rétablissez du traitement.

Essais cliniques

Quelques essais cliniques sur le cancer du pancréas sont en cours au Canada et acceptent des participants. Les essais cliniques visent à trouver de nouvelles méthodes de prévention, de détection et de traitement du cancer. Apprenez-en davantage sur les essais cliniques.

Questions à poser sur le traitement

Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur le traitement à votre équipe de soins.

Histoires

Le Dr Stuart Peacock, chercheur, Canadian Centre for Applied Research in Cancer Control Une étude menée au Canadian Centre for Applied Research in Cancer Control a donné lieu à une nouvelle norme d’analyse pour la leucémie.

Plus de details

Le cancer touche tous les Canadiens

Icône - 1 sur 2

On prévoit que près de 1 Canadien sur 2 recevra un diagnostic de cancer au cours de sa vie.

Apprenez-en plus