Cancer de l'oropharynx

Vous êtes ici:

Stades du cancer de l’oropharynx

La stadification décrit ou classe un cancer en fonction de la quantité de cancer présente dans le corps et de son emplacement lors du diagnostic initial. C’est ce qu’on appelle souvent l’étendue du cancer. On se sert de l’information révélée par les examens pour savoir quelle est la taille de la tumeur, quelles parties de l’organe sont atteintes par le cancer, si le cancer s’est propagé à partir de son lieu d’origine et où il s’est propagé. Votre équipe de soins a recours au stade pour planifier votre traitement et prévoir l’issue (votre pronostic).

Le système de stadification le plus fréquemment employé pour le cancer de l’oropharynx est la classification TNM. Dans le cas du cancer de l’oropharynx, il y a 5 stades, soit le stade 0 suivi des stades 1 à 4. Pour les stades 1 à 4, on utilise souvent les chiffres romains I, II, III et IV. Mais dans le but de rendre le texte plus clair, nous emploierons les chiffres arabes 1, 2, 3 et 4. En général, plus le numéro du stade est élevé, plus le cancer est gros ou plus il s’est propagé. Parlez à votre médecin si vous vous posez des questions sur la stadification.

Schéma de l'emplacement du pharynx

Quand les médecins décrivent le stade, ils peuvent employer les mots local, régional ou distant. Local signifie que le cancer se trouve seulement dans l’oropharynx (partie centrale du pharynx) et qu’il ne s’est pas propagé à d’autres parties du corps. Régional signifie que le cancer s’est propagé aux ganglions lymphatiques du cou (ganglions lymphatiques cervicaux). Distant signifie dans une partie du corps plus éloignée de l’oropharynx.

Apprenez-en davantage sur la stadification du cancer.

Stade 0 (carcinome in situ)

La tumeur se trouve seulement dans le revêtement de l’oropharynx.

Stade 1

La tumeur mesure 2 cm ou moins.

Stade 2

La tumeur mesure plus de 2 cm mais pas plus de 4 cm.

Stade 3

La tumeur mesure plus de 4 cm ou a envahi l’épiglotte (bout de cartilage mobile dans la gorge qui se rabat sur le larynx, donc le ferme, quand on avale).

OU

Le cancer s’est propagé à 1 ganglion lymphatique du cou, du même côté que la tumeur. Le ganglion ne mesure pas plus de 3 cm.

Stade 4

On peut diviser le cancer de l’oropharynx de stade 4 en stades 4A, 4B ou 4C selon les facteurs suivants :

  • régions voisines envahies par la tumeur, comme le larynx, les muscles de la langue, la mâchoire inférieure ou le crâne
  • nombre et taille des ganglions lymphatiques atteints par le cancer
  • présence du cancer hors des ganglions lymphatiques (extension extraganglionnaire)
  • ganglions lymphatiques atteints du même côté du cou que la tumeur ou du côté opposé ou des deux côtés du cou
  • propagation du cancer à d’autres parties du corps plus éloignées du pharynx, comme les poumons ou le foie (métastases à distance)

Récidive de cancer de l’oropharynx

La récidive d'un cancer de l’oropharynx signifie que le cancer réapparaît à la suite du traitement. S’il réapparaît à l’endroit où il a d’abord pris naissance, on parle de récidive locale. S’il réapparaît dans des tissus ou des ganglions lymphatiques situés près de l’endroit où il a d’abord pris naissance, on parle de récidive régionale. Il peut aussi réapparaître dans une autre partie du corps : on parle alors de récidive ou de métastase à distance.

Cancer de l’oropharynx causé par le VPH

De nombreux cas de cancer de l’oropharynx sont causés par une infection au virus du papillome humain (VPH). Bien que le cancer de l’oropharynx causé par le VPH soit souvent avancé quand on le diagnostique, ses taux de survie sont meilleurs que dans le cas du cancer de l’oropharynx qui n’est pas VPH positif. Les médecins ont donc conçu un autre système de stadification pour les personnes atteintes d’un cancer de l’oropharynx causé par le VPH.

Stade 0

La tumeur se trouve seulement dans le revêtement de l’oropharynx.

Stade 1

La tumeur ne mesure pas plus de 4 cm. Le cancer peut s’être propagé à 1 ganglion lymphatique du cou, du même côté que la tumeur. Le ganglion ne mesure pas plus de 6 cm.

Stade 2

La tumeur ne mesure pas plus de 4 cm et le cancer s’est propagé à au moins 1 ganglion lymphatique du cou du côté opposé à la tumeur ou aux ganglions lymphatiques des deux côtés du cou. Les ganglions ne mesurent pas plus de 6 cm.

OU

La tumeur mesure plus de 4 cm ou a envahi l’épiglotte (bout de cartilage mobile dans la gorge qui se rabat sur le larynx, donc le ferme, quand on avale). Le cancer peut s’être propagé aux ganglions lymphatiques du cou et ils ne mesurent pas plus de 6 cm.

Stade 3

Le cancer s’est propagé à au moins 1 ganglion lymphatique du cou dont la taille équivaut à plus de 6 cm.

OU

La tumeur s’est développée autour de l’artère carotide ou a envahi l’une des parties du corps suivantes :

  • larynx
  • muscles de la langue
  • os du crâne voisins
  • partie osseuse du plafond de la bouche (palais dur)
  • mâchoire inférieure (mandibule)
  • nasopharynx

Stade 4

Le cancer s’est propagé à d’autres parties du corps (métastases à distance), comme les poumons, le foie ou d’autres os.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr Lillian Sung Améliorer les soins de soutien pour les enfants atteints de cancer

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez comment 16 facteurs peuvent affecter votre risque de cancer et comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie! Présenté en partenariat avec Desjardins.

Apprenez-en plus