Lymphome non hodgkinien

Vous êtes ici:

Propagation du lymphome non hodgkinien

Comprendre comment un type de cancer a l’habitude de croître et de se propager aide votre équipe de soins à planifier votre traitement et vos soins futurs. Le lymphome non hodgkinien (LNH) peut se propager par le système lymphatique, et parfois par la circulation sanguine, à presque n’importe quel tissu ou organe du corps.

Le LNH prend généralement naissance dans une région de ganglions lymphatiques. Quand il se propage à un organe ou à du tissu situé à l’extérieur des ganglions lymphatiques, on parle de propagation extraganglionnaire.

SI le LNH se propage, il peut le faire dans les structures suivantes :

  • autres ganglions lymphatiques situés près de l’emplacement d’origine ou dans d’autres parties du corps
  • moelle osseuse
  • rate
  • foie
  • estomac
  • intestin grêle
  • gros intestin
  • poumon ou plèvreplèvreFine membrane de tissu qui recouvre les poumons et tapisse la cavité thoracique. Elle a une fonction de protection et d’amortissement des poumons et produit un liquide qui agit comme un lubrifiant afin que les poumons puissent bouger doucement à l'intérieur de la cage thoracique.
  • testicules
  • encéphale ou moelle épinière (qui forment ensemble le système nerveux central, ou SNC)
  • peau
  • yeux
  • sinus

Les types de LNH indolents (de bas grade) se sont souvent déjà propagés à différentes parties du corps quand on les diagnostique. On peut détecter des cellules du lymphome dans de nombreux ganglions lymphatiques, la moelle osseuse ou la rate.

Les types de LNH agressifs (de haut grade) ne se sont habituellement pas encore propagés à l’extérieur de la région ganglionnaire ou de l’organe dans lequel ils ont pris naissance quand on les diagnostique.

LNH transformés

Certains types de LNH indolents peuvent se transformer en un type plus agressif de LNH, habituellement un lymphome diffus à grandes cellules B (LDGCB). Les types de LNH indolents qui peuvent se transformer sont entre autres ceux-ci :

  • lymphome folliculaire
  • leucémie lymphoïde chronique et lymphome à petits lymphocytes
  • lymphome de la zone marginale

Histoires

Researcher Dr Raymond Andersen Les recherches du Dr Raymond Andersen pourraient mener à la découverte d’un nouveau médicament prometteur contre le cancer de la prostate.

Plus de details

Une communauté de soutien en ligne, digne de confiance

Illustration d’un ordinateur

Parlonscancer.ca est une communauté en ligne sur laquelle les personnes atteintes de cancer et leurs proches peuvent compter.

Apprenez-en plus