Neuroblastome

Vous êtes ici:

Observation vigilante du neuroblastome

L’observation vigilante est aussi appelée surveillance active : l’équipe de soins surveille attentivement l’apparition de signes ou de symptômes de la maladie plutôt que d’administrer immédiatement un traitement. On entame un traitement lorsque les signes et symptômes du neuroblastome apparaissent ou évoluent.

L’observation vigilante peut être une option de traitement pour les bébés de moins de 12 mois qui sont atteints d’un neuroblastome de stade 4S et qui présentent des facteurs pronostiques favorables et aucun symptôme. Ces tumeurs disparaissent souvent sans traitement (régression spontanée) ou se transforment en ganglioneurome non cancéreux.

L’observation vigilante permet d’éviter des problèmes ou des effets secondaires susceptibles de survenir avec d’autres traitements. Essayez de ne pas oublier cela si vous êtes inquiet et avez parfois l’impression qu’on ne fait rien pour traiter votre enfant. Parlez avec l’équipe de soins de votre enfant pour en apprendre davantage sur l’observation vigilante.

À ce jour, aucune donnée n’indique que l’observation vigilante réduit la survie à long terme ni qu’elle est associée à d’autres effets négatifs lorsqu’on commence le traitement (si on le commence).

Histoires

Dr Daniel De Carvalho Déjouer les cellules souches cancéreuses pour stopper leur croissance

Plus de details

D’immenses progrès ont été accomplis

Icône – flèche

Pour certains cancers, comme ceux de la thyroïde et du testicule, les taux de survie dépassent 90 pour cent. Pour d’autres cancers, comme ceux du pancréas, du cerveau et de l’œsophage, les taux de survie demeurent très bas.

Apprenez-en plus