Logo Société canadienne du cancer

Neuroblastome

Vous êtes ici:

Greffe de cellules souches pour le neuroblastome

On a parfois recours à la greffe de cellules souches pour traiter le neuroblastome. On trouve les cellules souches dans la moelle osseuse, la circulation sanguine et le cordon ombilical. Les cellules souches sont des cellules de base qui se transforment en différents types de cellules ayant des fonctions distinctes. Toutes nos cellules sanguines, par exemple, proviennent des cellules souches sanguines.

La greffe de cellules souches permet de remplacer les cellules souches quand la moelle osseuse ou les cellules souches sont endommagées. Les cellules souches peuvent être endommagées par la maladie ou détruites par de fortes doses de chimiothérapie ou de radiothérapie. On peut proposer de la chimiothérapie à forte dose associée à une greffe de cellules souches (parfois appelée sauvetage par greffe de cellules souches) pour traiter le neuroblastome de votre enfant si le cancer :

  • est de risque élevé
  • s’est propagé à d’autres parties du corps
  • est réapparu après le traitement (récidive)

La greffe de cellules souches est une intervention complexe qui doit être réalisée dans un centre ou un hôpital spécialisé dans la greffe.

Autogreffe de cellules souches

Lors d’une autogreffe de cellules souches (aussi appelée greffe autologue de cellules souches), on prélève des cellules souches dans le sang ou la moelle osseuse de l’enfant atteint, puis on les congèle et on les entrepose. Une fois la chimiothérapie terminée, on décongèle les cellules souches et on les administre à l’enfant.

Les agents chimiothérapeutiques suivants peuvent être utilisés lors de la chimiothérapie à forte dose précédant la greffe de cellules souches :

  • busulfan (Busulfex, Myleran) et melphalan (Alkeran, L-PAM)
  • carboplatine (Paraplatin, Paraplatin AQ), étoposide (Vepesid, VP-16) et melphalan

Après la greffe de cellules souches, on peut administrer de la radiothérapie. On administre aussi un traitement d’entretien consistant en des rétinoïdes et de l’immunothérapie pendant les 6 mois qui suivent. Ces traitements servent à détruire toute trace restante du cancer et à réduire le risque que le cancer réapparaisse (récidive).

Effets secondaires

Peu importe le traitement du neuroblastome, il est toujours possible que des effets secondaires se produisent, mais chaque enfant les ressent différemment.

Les effets secondaires peuvent se manifester n’importe quand pendant, tout de suite après ou quelques jours voire quelques semaines après la greffe de cellules souches. Il arrive parfois que des effets secondaires apparaissent des mois ou des années après une greffe de cellules souches (effets tardifs). La plupart des effets secondaires disparaissent d’eux-mêmes ou peuvent être traités, mais certains peuvent durer longtemps ou être permanents.

Les effets secondaires de la greffe de cellules souches dépendent principalement du type d’agent chimiothérapeutique ou d’association de médicaments administré, de l’administration ou non d’une radiothérapie et de l’état de santé global de l’enfant. Les effets secondaires courants de la greffe de cellules souches comprennent :

D’autres effets secondaires peuvent survenir des mois ou des années après le traitement du neuroblastome. Apprenez-en davantage sur les effets tardifs du neuroblastome.

Avisez l’équipe de soins si votre enfant éprouve des effets secondaires que vous croyez liés à la greffe de cellules souches. Plus vite vous faites part de tout problème aux membres de l’équipe soignante, plus rapidement ils pourront proposer des moyens d’aider votre enfant à le gérer.

Questions à poser sur la greffe de cellules souches

Apprenez-en davantage sur la greffe de cellules souches et les effets secondaires de la greffe de cellules souches. Afin de prendre les bonnes décisions, posez des questions sur la greffe de cellules souches à l’équipe de soins.

Histoires

Dr Shawn Li Je suis infiniment reconnaissant envers la Société canadienne du cancer pour son soutien à ma recherche par une Subvention pour l’innovation.

Plus de détails

Un coup de pouce pour les familles

Illustration d’une foule

La Société canadienne du cancer aide à défrayer les familles qui ont à assumer des coûts liés au traitement d’un enfant atteint de cancer.

Apprenez-en plus