Cancer métastatique

Vous êtes ici:

Qu’est-ce que le cancer métastatique?

Le cancer peut se propager de l’endroit où il est apparu à une autre partie du corps. Le site d’origine du cancer est appelé tumeur primitive. Le cancer qui se développe dans une autre partie du corps est appelé cancer métastatique ou cancer secondaire. Le cancer métastatique est composé du même type de cellules cancéreuses que le cancer primitif. Par exemple, lorsqu’un cancer colorectal se propage au foie, les cellules cancéreuses dans le foie sont des cellules du cancer colorectal. Il s’agit d’un cancer colorectal métastatique et non d’un cancer du foie.

Le cancer métastatique est aussi appelé :

  • tumeur métastatique, tumeurs métastatiques ou maladie métastatique
  • métastase (une tumeur cancéreuse)
  • métastases (plus d’une tumeur cancéreuse)
  • cancer avancé

Quand le cancer métastatique se développe-t-il?

Tous les cancers peuvent se propager. Le terme cancer métastatique n’est généralement employé que pour désigner des tumeurs solides qui se sont propagées à une autre partie du corps. Certains cancers, comme la leucémie, le lymphome et le myélome multiple, sont déjà considérés comme généralisés au moment où ils sont diagnostiqués et ils ne portent donc pas l’appellation de cancer métastatique.

Une personne qui reçoit un diagnostic de cancer pourrait ne jamais avoir de cancer métastatique. La propagation du cancer repose sur de nombreux facteurs, incluant :

  • le type de cancer
  • le grade du cancer primitif
  • la taille et l’emplacement du cancer primitif
  • depuis combien de temps le cancer primitif est apparu
  • si on a eu recours à des traitements contre le cancer et à quel point ceux-ci ont fonctionné

Le cancer métastatique peut se développer plusieurs années après le diagnostic initial du cancer primitif. Parfois, le cancer a déjà fait des métastases lorsqu’il est diagnostiqué.

Retour au menu

Comment le cancer se propage-t-il?

Lorsque les cellules cancéreuses croissent et se divisent, elles peuvent se déplacer de l’endroit où le cancer est apparu à d’autres parties du corps. Le cancer peut se propager de 3 façons.

L’extension directe, ou invasion, signifie que la tumeur primitive se répand dans les tissus ou les structures qui l’entourent. Par exemple, un cancer de la prostate peut se répandre dans la vessie.

La dissémination par le système lymphatique signifie que des cellules cancéreuses se détachent de la tumeur primitive et se propagent à une autre partie du corps en voyageant par le système lymphatique. Le système lymphatique est un groupe de tissus et d’organes qui produisent et qui emmagasinent des cellules qui combattent les infections et les maladies.

La dissémination par la circulation sanguine, ou dissémination hématogène, signifie que des cellules cancéreuses se détachent de la tumeur primitive, entrent dans la circulation sanguine et voyagent vers un emplacement différent dans le corps.

Habituellement, le système immunitaire attaque et détruit les cellules cancéreuses qui voyagent dans le système lymphatique ou la circulation sanguine, mais il arrive que des cellules cancéreuses survivent et s’établissent dans une autre région du corps où elles forment une nouvelle tumeur. Pour survivre et proliférer dans un nouvel emplacement, la tumeur doit former ses propres vaisseaux sanguins (processus appelé angiogenèse).

Retour au menu

Où le cancer se propage-t-il?

Le cancer peut se propager n’importe où dans le corps. La plupart des cancers ont tendance à se propager plus souvent à un emplacement plutôt qu’à d’autres. Par exemple, le cancer du sein et le cancer de la prostate se disséminent le plus souvent aux os. Le cancer colorectal a plutôt tendance à se propager au foie. Le cancer du testicule se propage habituellement aux poumons et le cancer de l’ovaire, au péritoine.

Les médecins peuvent utiliser les termes suivants pour décrire la dissémination du cancer ou l’étendue de sa propagation.

Un cancer localisé signifie que le cancer est confiné à l’endroit où il est apparu et qu’il ne s’est pas disséminé à d’autres parties du corps.

Une propagation régionale signifie que le cancer s’est répandu dans les tissus ou les organes avoisinants ou qu’il s’est disséminé dans les ganglions lymphatiques environnants.

Des métastases à distance signifient que le cancer s’est établi dans une partie du corps éloignée de l’endroit où il est apparu.

 

Les médecins emploient généralement le terme cancer métastatique pour désigner un cancer qui s’est disséminé à des organes ou à des ganglions lymphatiques éloignés (métastases à distance). Les sièges de métastases à distance les plus courants sont les os, le cerveau, le foie et les poumons.

Retour au menu

Comment traite-t-on le cancer métastatique?

Il est habituellement plus difficile de traiter le cancer métastatique que le cancer qui ne s’est pas propagé. Dans la plupart des cas, le traitement du cancer métastatique a pour but de prolonger la survie et de maintenir la qualité de vie. Les traitements maîtrisent et ralentissent la croissance des métastases, mais celles-ci ne disparaissent habituellement pas complètement. Les traitements servent aussi à prendre en charge ou à prévenir certains problèmes causés par le cancer métastatique (traitements de soutien).

Le traitement du cancer métastatique repose sur plusieurs facteurs, dont l’endroit où le cancer a pris naissance, les symptômes, l’emplacement et le nombre de métastases, les traitements déjà administrés pour le cancer d’origine, le but du traitement, l’état de santé global de la personne atteinte et ses préférences personnelles.

Les traitements auxquels on peut avoir recours dans le cas du cancer métastatique comprennent la chimiothérapie et d’autres traitements médicamenteux, la radiothérapie, la chirurgie et l’ablation. On emploie souvent une association de différents traitements et de soins de soutien.

L’essai clinique est une étude de recherche lors de laquelle on évalue de nouvelles façons de prévenir, de détecter ou de traiter le cancer ou d’autres maladies. Des essais cliniques pour le cancer métastatique pourraient être disponibles. Si vous souhaitez prendre part à un essai clinique, parlez-en à votre médecin ou à un membre de votre équipe soignante afin de déterminer si vous êtes admissible. Apprenez-en davantage sur les essais cliniques.

Retour au menu

grade

Description d’une tumeur qui indique jusqu’à quel point les cellules cancéreuses diffèrent des cellules normales en apparence (différenciation), à quelle vitesse elles se développent et se divisent et quelle est leur tendance à se propager.

Les grades sont établis selon différents systèmes de classification histologique qui sont utilisés pour des cancers spécifiques. Mais certains types de cancer ne sont pas déterminés selon un système de classification histologique particulier.

La méthode qui consiste à examiner et à classifier les tumeurs selon l’apparence et le comportement des cellules cancéreuses observées au microscope est appelée classification histologique.

système lymphatique

Groupe de tissus et d’organes qui fabriquent et emmagasinent des cellules qui combattent les infections et les maladies.

Le système lymphatique comprend les végétations adénoïdes, les amygdales, la rate, le thymus, les ganglions lymphatiques, les vaisseaux lymphatiques et la moelle osseuse.

système immunitaire

Réseau complexe de cellules et d’organes qui ont pour fonction de protéger le corps contre les infections, les maladies et les substances étrangères.

péritoine

Membrane qui tapisse les parois internes de la cavité abdominale et pelvienne (péritoine pariétal) et qui recouvre et soutient la plupart des organes abdominaux (péritoine viscéral).

Histoires

Eleanor Rudd Nos efforts n’ont rien de comparable à ce que les femmes vivent lorsqu’on leur dit : “vous avez le cancer”.

Plus de détails

Passer à l’action contre tous les cancers

Icône – point d’interrogation

Le plus récent rapport Statistiques canadiennes sur le cancer révèle que les cancers du poumon, colorectal, du sein et de la prostate devraient représenter la moitié de tous les nouveaux cas de cancer diagnostiqués en 2017. Découvrez ce que vous pouvez faire pour réduire le fardeau du cancer.

Apprenez-en plus