Cancer du poumon

Vous êtes ici:

Symptômes du cancer du poumon

Il est possible que le cancer du poumon ne cause aucun signe ni symptôme aux tout premiers stades de la maladie. Les signes et symptômes apparaissent souvent au fur et à mesure que la tumeur grossit et provoque des changements dans le corps comme la toux ou l’essoufflement. D’autres affections médicales peuvent causer les mêmes symptômes que le cancer du poumon.

Les signes et symptômes du cancer du poumon à petites cellules et du cancer du poumon non à petites cellules sont les mêmes. Ce sont entre autres ceux-ci :

  • toux qui s'intensifie ou qui ne disparaît pas
  • essoufflement
  • respiration sifflante
  • douleur thoracique qui est constante et qui s’intensifie quand on respire profondément ou qu’on tousse
  • sang dans le mucus expulsé des poumons quand on tousse
  • infections broncho-pulmonaires, comme la bronchite ou la pneumonie, qui ne s’améliorent pas ou qui continuent de réapparaître
  • perte de poids
  • fatigue
  • enrouement ou autres changements qui affectent la voie
  • difficulté à avaler
  • affaissement du poumon
  • ganglions lymphatiques plus gros que la normale dans le cou ou au-dessus de la clavicule
  • accumulation de liquide autour des poumons (épanchement pleural)
  • douleur osseuse
  • maux de tête
  • faiblesse

Le syndrome de Horner est un ensemble de symptômes qui peuvent être signe qu’un cancer du poumon a envahi les nerfs situés sur le dessus du poumon. Il est presque toujours causé par un cancer du poumon non à petites cellules. Les symptômes sont entre autres ceux-ci :

  • douleur importante à l’épaule
  • affaissement ou faiblesse de la paupière ou rétrécissement de la pupille
  • transpiration absente ou très faible du même côté du visage que l’œil affecté

Syndromes paranéoplasiques

Un syndrome paranéoplasique est un ensemble de symptômes qui se manifestent quand des substances libérées par les cellules cancéreuses perturbent la fonction normale d’autres organes ou tissus. Le cancer du poumon à petites cellules est plus susceptible de causer un syndrome paranéoplasique que le cancer du poumon non à petites cellules.

L’hypercalcémie est une trop grande quantité de calcium dans le sang. Le carcinome épidermoïde est le type de cancer du poumon non à petites cellules qui cause le plus souvent l’hypercalcémie. Les signes et symptômes de l’hypercalcémie sont entre autres la faiblesse, la fatigue, les nausées et les vomissements, une soif accrue et des mictions fréquentes ainsi que de la confusion, une désorientation et une difficulté à penser.

Le syndrome d’antidiurèse inappropriée (SIAD) apparaît quand le corps fabrique trop d’hormone antidiurétique (ADH). Les symptômes du SIAD sont entre autres la faiblesse et les crampes musculaires, l’agitation, la confusion, la fatigue ainsi que les nausées et vomissements.

Le syndrome de Cushing apparaît quand le corps fabrique une grande quantité de corticostéroïdes. Les symptômes du syndrome de Cushing sont entre une pression artérielle élevée, un taux de sucre sanguin élevé, un visage rond ainsi que des bras et des jambes maigres et la faiblesse musculaire. Elle peut aussi causer un gain de poids qui provoque l’apparition de marques violettes sur l’estomac.

Le syndrome de Lambert-Eaton est causé par l’absence d’une substance chimique qui transmet des messages entre les muscles et les nerfs. Les symptômes du syndrome de Lambert-Eaton sont entre autres la faiblesse musculaire, la perte de mouvements et une difficulté à mastiquer, à monter les marches ou à soulever des objets.

La dégénérescence cérébelleuse paranéoplasique est un syndrome paranéoplasique très rare. Il apparaît quand le système immunitaire réagit anormalement et attaque les cellules du système nerveux central. Les symptômes de ce trouble sont entre autres les étourdissements, les nausées, la perte d’équilibre, une vision légèrement floue, des mouvements rapides des yeux, des problèmes à parler ou à avaler et des tremblements.

Apprenez-en davantage sur l’hypercalcémie et le syndrome d’antidiurèse inappropriée (SIAD).

Urgence médicale due au cancer

Dans certains cas, le cancer du poumon ou son traitement peut causer des problèmes graves qui doivent être traités immédiatement. Le syndrome de compression de la veine cave supérieure se produit quand le cancer obstrue la grosse veine (veine cave supérieure) qui amène le sang de la tête et des bras, provoquant ainsi des maux de tête et l’enflure de la tête et du cou. Si ces symptômes apparaissent, consultez votre médecin ou votre équipe de soins le plus tôt possible.

corticostéroïdes

Hormones stéroïdiennes qui agissent comme anti-inflammatoire en réduisant l’enflure et en affaiblissant la réaction immunitaire (réaction du système immunitaire à la présence de substances étrangères).

Les corticostéroïdes sont sécrétés par les glandes surrénales. Ils peuvent aussi être fabriqués en laboratoire.

Histoires

Dr Senthil Muthuswamy Des tumeurs pancréatiques expérimentales

Plus de details

Financer des projets de recherche de calibre international

Icône – papier

Le cancer touche tous les Canadiens, mais ensemble, nous pouvons réduire le fardeau en investissant dans la recherche et la prévention. Découvrez l’impact de la recherche que nous finançons.

Apprenez-en plus