Cancer du rein

Vous êtes ici:

Traitements du cancer du rein

Si vous êtes atteint d’un cancer du rein, votre équipe de soins élaborera un plan de traitement juste pour vous. Il se basera sur votre santé et des renseignements spécifiques sur le cancer. Quand votre équipe de soins décide quels traitements vous proposer, elle prend les éléments suivants en considération :

  • le stade du cancer du rein
  • un seul rein fonctionnel ou les deux
  • la présence du cancer dans un seul rein ou dans les deux
  • le type de cancer du rein
  • votre état de santé global

On peut vous proposer les traitements suivants pour le cancer du rein.

Chirurgie

La chirurgie est le traitement principal du cancer du rein. On y a recours pour enlever le rein en partie ou en totalité. Cette opération est appelée néphrectomie. Le type de néphrectomie que vous aurez dépend de la taille de la tumeur, de son emplacement dans le rein et du stade du cancer. Les médecins font une néphrectomie partielle lorsque c’est possible pour laisser en place une partie du rein. Dans certains cas, ils doivent faire une néphrectomie radicale, c’est-à-dire enlever tout le rein, afin d’essayer de retirer complètement la tumeur du rein.

On peut aussi avoir recours à la chirurgie pour soulager la douleur ou atténuer les symptômes d’un cancer du rein qui est avancé. C’est une chirurgie palliative.

Traitement ciblé

Lors du traitement ciblé, on a recours à des médicaments pour cibler des molécules spécifiques, comme des protéines, présentes à la surface ou à l’intérieur des cellules cancéreuses. En ciblant ces molécules, les médicaments interrompent la croissance et la propagation des cellules cancéreuses tout en limitant les dommages aux cellules normales. Le type de traitement ciblé employé dépend du type de cancer du rein, du niveau de risque et de tout médicament ciblé qu’on vous a déjà administré.

On a recours au traitement ciblé pour traiter un cancer du rein qu’on ne peut pas enlever complètement par chirurgie parce qu’il est trop avancé. Cela comprend un cancer qui s’est propagé à d’autres parties du corps et un cancer du rein qui réapparaît après avoir été traité.

Ablation

L’ablation a recours à la chaleur ou au froid pour détruire la tumeur au rein. Elle détruit les cellules du cancer du rein tout en préservant la plus grande quantité possible de tissu rénal voisin. Deux types d’ablation permettent de traiter le cancer du rein. L’ablation par radiofréquence a recours à la chaleur. La cryoablation a recours au froid.

On peut la proposer aux personnes qui ne peuvent pas subir de chirurgie ou qui doivent conserver la plus grande partie possible de leur rein.

Embolisation artérielle

La tumeur au rein a besoin de sang pour croître. L’embolisation artérielle bloque l’apport en sang à la tumeur, ce qui aide à réduire sa taille. On peut y avoir recours avant la chirurgie afin de diminuer le saignement si on enlève une grosse tumeur au rein. On peut aussi faire l’embolisation artérielle pour soulager la douleur quand une personne atteinte d’un cancer du rein avancé ne peut pas subir de chirurgie.

Radiothérapie

En radiothérapie externe, on se sert d’un appareil qui est à l’extérieur du corps pour diriger la radiation vers la tumeur et le tissu qui l’entoure. On ne l’administre habituellement pas à la tumeur au rein elle-même mais plutôt aux régions où le cancer s’est propagé, en particulier aux os et au cerveau.

On a aussi recours à la radiothérapie pour soulager la douleur ou maîtriser les symptômes d’un cancer du rein avancé.

Immunothérapie

L’immunothérapie fait appel au système immunitaire pour aider à détruire les cellules cancéreuses. Le cancer, et certains de ses traitements, peuvent affaiblir le système immunitaire. Il arrive que le système immunitaire ne reconnaisse pas que les cellules cancéreuses sont différentes, alors il n’essaie pas de les détruire. L’immunothérapie stimule le système immunitaire de façon à l’aider à reconnaître et à combattre les cellules cancéreuses.

On administre 2 types de médicaments immunothérapeutiques au Canada, c’est-à-dire les inhibiteurs du point de contrôle immunitaire et les cytokines. On n’a habituellement pas recours aux cytokines au Canada puisque les médicaments ciblés sont plus efficaces pour traiter le cancer du rein. Mais on peut les administrer dans des centres de traitement spécialisés où l’immunothérapie est administrée depuis longtemps.

Surveillance active

Si vous avez le cancer du rein mais qu’aucun symptôme ne s’est manifesté, on peut vous proposer la surveillance active. Cela signifie que votre équipe de soins observe attentivement le cancer plutôt que de le traiter immédiatement. On administre un traitement quand des symptômes apparaissent ou quand le cancer change.

On peut vous proposer la surveillance active si vous êtes atteint d’un trouble médical grave qui vous rend incapable de tolérer le traitement ou si la tumeur au rein mesure moins de 4 cm (1,5 po).

Si vous ne pouvez pas ou ne voulez pas recevoir de traitement du cancer

Vous pourriez envisager des soins qui visent à vous faire sentir mieux sans traiter le cancer même, peut-être parce que les traitements du cancer n’agissent plus, qu’il n’est plus probable qu’ils améliorent votre état ou que leurs effets secondaires sont difficiles à tolérer. D’autres raisons peuvent expliquer pourquoi vous ne pouvez pas ou ne voulez pas recevoir de traitement du cancer.

Discutez avec les membres de votre équipe de soins. Ils peuvent vous aider à choisir les soins et le traitement du cancer avancé.

Suivi

Le suivi après le traitement est une composante importante des soins apportés aux personnes atteintes de cancer. Vous devrez avoir régulièrement des visites de suivi, en particulier au cours des 3 premières années qui suivent le traitement. Ces visites permettent à l’équipe de soins de surveiller vos progrès et de savoir comment vous vous rétablissez du traitement.

Essais cliniques

Demandez à votre médecin s’il y a des essais cliniques en cours au Canada pour les personnes atteintes d’un cancer du rein. Les essais cliniques visent à trouver de nouvelles méthodes de prévention, de détection et de traitement du cancer. Apprenez-en davantage sur les essais cliniques.

Questions à poser sur le traitement

Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur le traitement à votre équipe de soins.

stade

Description de l’étendue du cancer dans le corps, dont la taille de la tumeur, la présence de cellules cancéreuses dans les ganglions lymphatiques et la propagation de la maladie de l’emplacement initial vers d’autres parties du corps.

Les stades se basent sur des critères spécifiques de chaque type de cancer.

La méthode qui consiste à déterminer l’étendue du cancer dans le corps en se fondant sur des examens et des tests est appelée stadification.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Robert Heimbecker Les enfants ne devraient pas s’inquiéter à propos de chirurgie et de chimiothérapie.

Plus de details

Réduire le fardeau du cancer

Icône – main avec signe de dollar flottant au-dessus d’elle

Les Canadiens peuvent aider la SCC à financer les meilleurs projets de recherche et à soutenir les personnes touchées par le cancer en étant donateurs ou bénévoles.

Apprenez-en plus