Logo Société canadienne du cancer

Cancer de
l’œsophage

Vous êtes ici:

Radiothérapie pour le cancer de l'œsophage

En radiothérapie, on a recours à des rayons ou à des particules de haute énergie pour détruire les cellules cancéreuses. On administre fréquemment une radiothérapie pour traiter le cancer de l’œsophage. Votre équipe de soins prendra en considération vos propres besoins pour choisir le type de radiothérapie, la dose à administrer, la façon de le faire et l’horaire à suivre. Vous pourriez aussi recevoir d’autres traitements.

On administre souvent une radiothérapie dans le cadre d’une chimioradiothérapie pour traiter le cancer de l’œsophage. En chimioradiothérapie, on associe une chimiothérapie à une radiothérapie. On les administre pendant la même période.

On administre la radiothérapie pour différentes raisons. Vous pouvez recevoir une radiothérapie, habituellement dans le cadre d’une chimioradiothérapie, pour :

  • réduire la taille de la tumeur avant d’autres traitements comme une chirurgie (chimioradiothérapie néoadjuvante);
  • détruire les cellules cancéreuses (on peut administrer une chimioradiothérapie comme traitement principal si vous ne pouvez ou ne voulez pas avoir de chirurgie);
  • détruire les cellules d’un adénocarcinome qui restent après une chirurgie et réduire le risque de réapparition, ou récidive, du cancer (chimioradiothérapie adjuvante).

On peut aussi avoir recours à la radiothérapie seulement pour soulager la douleur ou contrôler les symptômes d’un cancer de l’œsophage de stade avancé (radiothérapie palliative).

Les types de radiothérapie qui suivent sont les plus souvent administrés pour traiter le cancer de l’œsophage.

Radiothérapie externe

On traite habituellement le cancer de l’œsophage par radiothérapie externe. Lors de la radiothérapie externe, un appareil émet des radiations à travers la peau jusqu’à la tumeur et une partie du tissu qui l’entoure. On l’administre habituellement 5 jours par semaine, pendant plusieurs semaines.

L'équipe de soins planifie très soigneusement la radiothérapie d'un cancer de l'œsophage. Plusieurs organes qui se trouvent près de l'œsophage risquent d’être endommagés par la radiation, dont le foie, les reins, les poumons, la moelle épinière et le cœur. On fabrique des écrans spéciaux qu’on utilise lors des séances de radiothérapie pour protéger le plus possible d’autres organes dans cette région.

Curiethérapie

La curiethérapie est une radiothérapie interne. Elle a recours à une substance radioactive appelée radio-isotope. On l’insère directement dans la tumeur ou tout près. La radiation détruit les cellules cancéreuses au fil du temps.

On associe souvent la curiethérapie à la radiothérapie externe pour traiter le cancer de l’œsophage. La curiethérapie donne un complément de radiation. On peut l’administrer avant ou après la radiothérapie externe.

Il est aussi possible d’avoir recours à la curiethérapie comme traitement palliatif dans certains cas. La curiethérapie palliative est susceptible de ralentir le développement de la tumeur ou d’en réduire la taille, ce qui peut faciliter la déglutition ou faire cesser un saignement.

Curiethérapie intraluminale pour le cancer de l’œsophage

Pour le cancer de l'œsophage, l'iridium est la substance radioactive la plus employée en curiethérapie. Le médecin se sert d’un endoscopeendoscopeInstrument mince semblable à un tube muni d’une source lumineuse et d’une lentille qui sert à examiner ou à traiter des organes ou des structures du corps. ou d’une sonde nasogastriquesonde nasogastriqueTube flexible (cathéter) qui est inséré par le nez, qui descend dans la gorge et l’oesophage et qui aboutit dans l’estomac. pour insérer l'implant radioactif dans l'œsophage. Cette approche porte le nom de curiethérapie intraluminale, ou transluminale. Intraluminal signifie dans un canal ou un passage du corps.

Doses de curiethérapie

La curiethérapie est administrée à faible débit de dose ou à haut débit de dose pour traiter le cancer de l'œsophage.

Lors de la curiethérapie à faible débit de dose (FDD), on émet de faibles doses de radiation en continu au fil du temps (habituellement quelques jours). En général, l'hospitalisation est nécessaire ainsi que des mesures de sécurité radiologique spéciales pour protéger les autres.

Lors de la curiethérapie à haut débit de dose (HDD), on émet une seule dose élevée de radiation pendant un très court moment. Un seul traitement dure habituellement quelques minutes et vous n’avez pas besoin d’être hospitalisé.

Questions à poser sur la radiothérapie

Apprenez-en davantage sur la radiothérapie. Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur la radiothérapie à votre équipe de soins.

Histoires

Donna Blundon Curieusement, cette période parmi les plus sombres de ma vie a aussi été au nombre des plus enrichissantes, et c’est à Daffodil Place que je le dois.

Lisez l’histoire de Donna

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez l’impact de vos habitudes de vie sur le risque de cancer et voyez comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie!

Apprenez-en plus