Logo Société canadienne du cancer

Cancer de
l’œsophage

Vous êtes ici:

Soins de soutien pour le cancer de l'œsophage

Les soins de soutien permettent aux gens de surmonter les obstacles physiques, pratiques, émotifs et spirituels engendrés par le cancer de l’œsophage. C'est une composante importante des soins apportés aux personnes atteintes de cette maladie. De nombreux programmes et services permettent de répondre aux besoins et d'améliorer la qualité de vie de ces personnes et de leurs proches, en particulier une fois que le traitement est terminé.

Se rétablir du cancer de l'œsophage et s'adapter à sa vie après le traitement diffèrent pour chaque personne. Le rétablissement dépend du stade de la maladie, du type de traitements administré et de bien d'autres facteurs. La fin du traitement d'un cancer peut engendrer des émotions partagées. Même si le traitement est terminé, il pourrait y avoir d'autres questions à régler, comme l'adaptation aux effets secondaires à long terme.

Parlez à votre équipe de soins si vous êtes préoccupé par les aspects suivants. On peut vous proposer des façons de traiter ces problèmes ou d’y faire face.

Estime de soi et image corporelle

L'estime de soi, c'est ce qu'on ressent face à soi-même ou la façon dont on se voit. L'image corporelle, c'est la façon dont on perçoit notre propre corps. Le cancer de l’œsophage et ses traitements peuvent affecter l’estime de soi et l’image corporelle parce que, souvent, le cancer ou les traitements du cancer risquent d’engendrer des changements corporels dont ceux-ci :

  • cicatrices;
  • perte de poils et de cheveux;
  • problèmes de peau;
  • perte de poids;
  • présence d’une sonde d’alimentation.

Certains de ces changements peuvent être temporaires, d’autres dureront longtemps et quelques-uns seront permanents. Apprenez-en davantage sur le traitement des symptômes et des effets secondaires.

Troubles nutritionnels

De nombreuses personnes atteintes du cancer de l’œsophage ont des troubles nutritionnels parce que le cancer même, ses traitements ou les effets secondaires des traitements peuvent affecter l’appareil digestif et rendre difficile la consommation de liquides et d’aliments.

Puisque le cancer de l’œsophage risque d’affecter votre nutrition, la diététiste est un membre clé de votre équipe de soins. La diététiste peut vous indiquer comment vous assurer de bien vous nourrir pendant toute votre expérience du cancer et, en collaboration avec les autres membres de votre équipe de soins, vous aider à maintenir une bonne alimentation en cours de traitement et à faire face à tout effet secondaire qui fait qu’il vous est difficile de manger.

Se nourrir adéquatement lors du traitement du cancer est important, alors parlez à votre équipe de soins si vous vivez l’une des situations suivantes. Apprenez-en davantage sur la nutrition des personnes atteintes de cancer.

Difficulté à avaler

Les personnes atteintes d'un cancer de l'œsophage ont souvent de la difficulté à avaler (dysphagie). La dysphagie peut apparaître si le cancer ou ses traitements affectent l’œsophage de sorte qu’il ne peut pas s’ouvrir assez grand pour laisser passer la nourriture. Des aliments peuvent rester pris dans l'œsophage, causant ainsi un inconfort et le retour d'aliments non digérés dans la bouche (régurgitation).

Il est possible qu'on ait de la difficulté à avaler parce que :

  • la tumeur bloque, ou obstrue, l'œsophage;
  • les contractions musculaires semblables à des vagues qui se produisent dans l'œsophage (péristaltisme) sont différentes, ne laissant pas la nourriture se déplacer normalement;
  • l'œsophage est enflammé (œsophagite) après une radiothérapie ou une chimiothérapie;
  • l'anastomose rétrécit.

L'anastomose est la région où les 2 extrémités du tube digestif sont rattachées. Le rétrécissement anastomotique se produit lorsque les tissus qui entourent l'anastomose se resserrent après une chirurgie ou une radiothérapie, ce qui peut faire en sorte qu'il est difficile ou douloureux d'avaler. Il est possible que le chirurgien traite ce rétrécissement en étirant les tissus qui entourent l'anastomose pour élargir, ou dilater, l’œsophage.

La difficulté à avaler peut nuire à la quantité de nourriture et de liquides que vous consommez. Cela risque d’engendrer une perte de poids, la malnutrition et une perte de masse musculaire (atrophie musculaire). L'ensemble de ces symptômes est appelé cachexie.

On peut avoir recours à un certain nombre de traitements endoscopiques pour traiter la difficulté à avaler.

Si vous avez de la difficulté à avaler, votre équipe de soins peut évaluer votre déglutition. Apprenez-en davantage sur les troubles de la déglutition et sur leur traitement.

Perte de poids

La perte de poids est un problème très courant chez les personnes atteintes du cancer de l’œsophage. Elle résulte souvent d’une difficulté à avaler, du syndrome de chasse, de la diarrhée, de la perte d’appétit et d’autres problèmes causés par le cancer de l’œsophage et ses traitements.

Un cancer avancé engendre des changements dans le corps qui affectent sa capacité à utiliser l’énergie provenant des aliments. Le corps brûle donc l’énergie à un rythme plus rapide. Cette plus grande consommation d’énergie, associée à une réduction de l’apport nutritionnel, cause la perte de poids.

Il est important que les personnes atteintes d’un cancer de l’œsophage se nourrissent correctement et qu’elles maintiennent leur poids même si leur appétit change. Une alimentation adéquate aide le corps à combattre la maladie et à faire face aux effets des traitements. Apprenez-en davantage sur la nutrition des personnes atteintes de cancer.

Si vous perdez beaucoup de poids, votre équipe de soins pourrait vous proposer l’utilisation d’une sonde d’alimentation. La sonde d’alimentation est un tube mince et flexible qu’on insère directement dans l’estomac ou dans la première partie de l’intestin grêle appelée jéjunum. Une fois que le tube est en place, on peut y administrer des suppléments nutritifs liquides. C’est ce qu’on appelle nutrition entérale. La sonde d'alimentation peut aider à répondre à vos besoins nutritionnels quand vous avez trop de difficulté à manger ou à boire. Apprenez-en davantage sur l’alimentation par sonde.

Syndrome de chasse

Le syndrome de chasse est un ensemble de symptômes qui se manifestent quand la nourriture passe trop vite de l’estomac à l’intestin grêle. Ces symptômes sont entre autres la diarrhée, la transpiration et la rougeur du visage et du cou après avoir mangé. Le syndrome de chasse peut apparaître si on a enlevé l’estomac en partie ou en totalité.

Apprenez-en davantage sur le syndrome de chasse et son traitement.

Diarrhée

De nombreuses personnes atteintes du cancer de l’œsophage ont la diarrhée. Elle peut être causée par différents traitements, dont la chimiothérapie, la radiothérapie et la chirurgie.

Dans certains cas, la diarrhée est un symptôme du syndrome de chasse. Elle peut aussi survenir si on a coupé le nerf vague lors d’une chirurgie visant à enlever la tumeur et les ganglions lymphatiques. Le nerf vague contrôle le déplacement de la nourriture dans l’appareil digestif. Si ce nerf est endommagé, la diarrhée peut apparaître soudainement.

Faire quelques changements alimentaires peut aider à réduire la diarrhée. L’une des choses les plus importantes du traitement de la diarrhée est de boire suffisamment de liquides pour rester hydraté.

Apprenez-en davantage sur la diarrhée et son traitement.

Nausées et vomissements

Les nausées et vomissements sont des effets secondaires courants de la chimiothérapie, de la radiothérapie et de la chirurgie pour le cancer de l’œsophage.

Les nausées et vomissements peuvent se produire après une chirurgie visant à traiter un cancer de l’œsophage. La chirurgie comporte souvent l’ablation d’une partie de l’estomac. Après l’opération, l’estomac n’est plus en mesure de s’étirer autant qu’avant et d’emmagasiner la même quantité de nourriture, alors il devient plein rapidement. Il arrive parfois qu’on coupe le nerf vague lors de la chirurgie. Ce nerf contrôle le déplacement de la nourriture dans l’appareil digestif. Si le nerf vague est endommagé, l’estomac risque d’être affecté, prenant ainsi plus de temps à se vider. Cela peut vous rendre malade et vous faire ballonner.

Votre médecin peut vous prescrire des antinauséeux. Apprenez-en davantage sur les nausées et vomissements, dont comment les prévenir et les traiter.

Brûlures d’estomac

Vous pouvez avoir des brûlures d’estomac après une chirurgie à cause du reflux. Le reflux est la remontée du contenu de l’estomac dans l’œsophage. De nombreuses personnes font du reflux quand elles sont couchées.

Les brûlures d'estomac peuvent être soulagées ainsi :

  • s'asseoir droit après avoir mangé et bu;
  • essayer de ne pas manger ou boire quelques heures avant de s'étendre;
  • garder la tête et les épaules surélevées quand on s'étend ou qu'on dort;
  • éviter les aliments épicés ou acides;
  • éviter le tabac et l'alcool.

Perte d’appétit

La perte d’appétit est courante chez les personnes atteintes du cancer de l’œsophage. La perte d’appétit peut être causée par la chirurgie, une radiothérapie au thorax, certains médicaments, des changements du goût ou le cancer même.

Parlez à votre équipe de soins si vous perdez l’appétit. On peut alors vous indiquer comment faire face à la perte d’appétit en augmentant votre intérêt pour la nourriture ainsi que votre appétit.

Apprenez-en davantage sur la perte d’appétit et les changements du goût.

Sensation de plénitude après avoir mangé ou bu

Lors d’une chirurgie du cancer de l’œsophage, on enlève souvent une partie de l’estomac. Puisque l’estomac est plus petit, il ne peut pas contenir autant de nourriture qu’avant. Vous pouvez vous sentir plein après avoir mangé ou bu rien qu’un peu.

Il est important de se nourrir correctement pendant et après le traitement du cancer, alors avisez votre équipe de soins si vous vous sentez plein après avoir bu ou mangé. Essayez de prendre de petits repas ou des collations aux 2 à 3 heures. Cela peut être plus facile que de tenter de manger 2 ou 3 gros repas par jour. Évitez de boire des liquides lors des repas puisqu’ils risquent de remplir rapidement votre estomac. Buvez des liquides riches en calories ou en protéines entre les repas. Limitez la quantité d’aliments riches en fibres, comme les pains et céréales à grains entiers, que vous consommez à chaque repas.

Fatigue

Beaucoup de personnes atteintes d’un cancer de l’œsophage éprouvent de la fatigue. La fatigue peut être causée par le cancer et risque de s’intensifier si vous avez de la difficulté à avaler et si vous vous alimentez mal. Il peut être difficile de faire face à la situation quand vous vous sentez très fatigué et que vous avez peu d’énergie, en particulier pendant un certain temps à la suite du traitement ou si le cancer est avancé.

Apprenez-en davantage sur la fatigue et son traitement.

Histoires

Ray Ellis in fireman gear J’ai perdu pas mal de frères à cause du cancer. Parce que j’inhale de la fumée et que je m’expose à des substances chimiques, je vis pratiquement chaque jour dans la crainte du cancer.

Lisez l'histoire de Ray

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez l’impact de vos habitudes de vie sur le risque de cancer et voyez comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie!

Apprenez-en plus