Cancer de
l’œsophage

Vous êtes ici:

Réduire le risque de cancer de l'œsophage

Vous pouvez réduire votre risque de cancer de l’œsophage en adoptant les comportements suivants.

Ne pas fumer et éviter la fumée secondaire

La meilleure façon de réduire votre risque de cancer de l’œsophage est d’éviter toute forme de tabac, dont la cigarette, le cigare, la pipe, le tabac à mâcher, le tabac à priser et la fumée secondaire.

Si vous fumez, demandez de l'aide pour renoncer au tabac. Cesser de fumer réduit votre risque de cancer de l’œsophage. Apprenez-en davantage sur les façons de cesser de fumer et sur la consommation de tabac sans fumée.

Limiter sa consommation d'alcool

Consommer de l’alcool peut faire augmenter votre risque de cancer de l’œsophage. Si vous décidez de boire de l’alcool, limitez-vous à moins de 1 verre par jour si vous êtes une femme et à moins de 2 verres par jour si vous êtes un homme. Moins vous buvez d’alcool, plus vous réduisez votre risque.

La consommation d’alcool associée à l’usage du tabac accroît davantage le risque de cancer de l’œsophage et d’autres cancers de la tête et du cou que de consommer seulement l’un ou l’autre.

Éviter de mâcher des chiques de bétel ou des noix d’arec

Ne pas mâcher de chiques de bétel ou de noix d’arec vous permet de réduire votre risque de cancer de l’œsophage.

La chique de bétel, ou paan, est une noix d’arec (graine du fruit du palmier oriental) et de la lime enveloppées dans une feuille de bétel. Certaines personnes mâchent seulement la noix d’arec. Mâcher la chique de bétel, ou paan, est courant en Chine, en Inde et dans certains autres pays d’Asie et chez certains immigrants sud-asiatiques du Canada.

Se faire traiter pour le reflux gastro-œsophagien pathologique (RGOP)

Le RGOP est un trouble caractérisé par la remontée, ou reflux, du contenu de l'estomac (dont l'acide gastrique) dans l'œsophage, ce qui risque de causer des brûlures d'estomac. On a établi un lien entre le RGOP et l’apparition d’un état précancéreux de l’œsophage appelé œsophage de Barrett.

On doit faire plus de recherches pour savoir si le recours à la chirurgie ou aux médicaments pour traiter le RGOP permettra de réduire le risque d'adénocarcinome de l'œsophage. Une personne présentant les symptômes du RGOP devrait discuter d'un plan de suivi avec son médecin.

Maintenir un poids santé

La recherche démontre que le surplus de poids et l'obésité font augmenter votre risque d'adénocarcinome de l'œsophage. Certaines études ont également démontré qu’un faible poids corporel et la malnutrition pouvaient causer le carcinome épidermoïde de l'œsophage. Vous pouvez réduire votre risque en ayant un poids santé. Bien s’alimenter et être actif physiquement peut vous aider à avoir un poids santé.

Éviter de boire des boissons très chaudes

Boire des boissons très chaudes, comme le café, le thé et le maté, accroît le risque de cancer de l’œsophage. Laissez vos boissons refroidir à moins de 65° C avant de les consommer.

Manger des fruits et des légumes

Manger divers fruits et légumes chaque jour pourrait réduire votre risque de cancer de l'œsophage. Consommer divers fruits et légumes aide à atteindre un poids santé et à le maintenir. Les fruits et légumes, associés à d'autres aliments, équilibrent les vitamines et minéraux dans le corps. La meilleure façon d'obtenir les éléments nutritifs et les bienfaits pour la santé offerts par les fruits et légumes est par l'alimentation et non par la prise de suppléments de vitamines et de minéraux.

Savoir si notre risque est élevé

Certaines personnes risquent davantage que la moyenne d’être atteintes d’un cancer de l’œsophage. Demandez à votre médecin quel est votre risque. S’il est supérieur à la moyenne, vous pourriez devoir passer un test de dépistage. Passer régulièrement un test de dépistage peut aider à détecter le cancer tôt. Lorsque le cancer de l'œsophage est détecté et traité à un stade précoce, les chances de guérison sont meilleures.

Les tests que peuvent passer les personnes à risque élevé sont l'endoscopie et la biopsie. Il n'est pas nécessaire qu'une personne subisse l'un de ces tests si elle n'a aucun facteur de risque du cancer de l'œsophage.

Pour plus d’information sur la réduction du risque de cancer

Découvrez ce que vous pouvez faire pour réduire le risque de cancer.

endoscopie

Intervention lors de laquelle on utilise un endoscope (instrument mince semblable à un tube muni d’une source lumineuse et d’une lentille) pour examiner ou traiter des organes ou des structures du corps.

On peut prélever des cellules ou du tissu pour les examiner au microscope. Les médecins peuvent aussi avoir recours à l’endoscopie pour arrêter un saignement ou enlever des tumeurs et des corps étrangers.

On nomme chaque endoscopie spécialisée selon l’organe ou la structure qu’elle permet d’examiner ou de traiter.

Histoires

Dr Daniel De Carvalho Déjouer les cellules souches cancéreuses pour stopper leur croissance

Plus de details

Ne manquez pas la Journée de sensibilisation à la reconstruction mammaire

La Journée de sensibilisation à la reconstruction mammaire est un événement annuel GRATUIT qui vous met en lien avec des experts en reconstruction mammaire renommés afin de répondre à toutes vos questions.

Plus de 30 événements à travers le Canada!

Apprenez-en plus