Cancer colorectal

Vous êtes ici:

Traitements du cancer colorectal

Si vous êtes atteint d’un cancer colorectal, votre équipe de soins élaborera un plan de traitement juste pour vous. Il se basera sur votre santé et des renseignements spécifiques sur le cancer. Quand votre équipe de soins décide quels traitements vous proposer, elle prend les éléments suivants en considération :

  • l’emplacement de la tumeur ou où le cancer est réapparu (récidive)
  • le stade du cancer
  • votre état général de santé
  • ce que vous préférez ou voulez

On peut vous proposer l’un ou plusieurs des traitements suivants pour le cancer colorectal.

Chirurgie

La chirurgie est le traitement principal de la plupart des cancers colorectaux. Selon le stade et l’emplacement de la tumeur, on pourrait pratiquer l’un des types de chirurgie suivants.

L’excision locale (résection locale) est une chirurgie qui consiste à enlever du tissu anormal, comme un polype ou une tumeur, ainsi qu’une marge de tissu sain tout autour. On y a habituellement recours pour enlever une tumeur colorectale de stade 0, certaines tumeurs rectales de stade 1 ou une récidive locale de cancer du rectum. Les types d’excision locale sont la polypectomie, l’exérèse transanale locale et la microchirurgie endoscopique transanale.

La résection de l’intestin est le type le plus courant de chirurgie du cancer colorectal. Elle consiste à enlever une partie de l’intestin et les ganglions lymphatiques voisins. Selon l’emplacement de la tumeur, on pratique l’un des types de résection de l’intestin qui suivent :

  • hémicolectomie droite pour enlever le côté droit du côlon
  • colectomie transverse pour enlever la partie centrale du côlon
  • hémicolectomie gauche pour enlever le côté gauche du côlon
  • colectomie sigmoïdienne pour enlever la dernière partie du côlon
  • résection antérieure basse pour enlever la dernière partie du côlon et une partie du rectum
  • proctocolectomie pour enlever le rectum et une partie du côlon sigmoïde (dernière partie du côlon)
  • résection abdominopérinéale pour enlever le rectum, le canal anal et les muscles voisins
  • colectomie partielle pour enlever la plus grande partie du côlon
  • colectomie totale pour enlever tout le côlon

On peut faire une colostomie ou une iléostomie après une résection de l’intestin. Ces chirurgies peuvent aussi permettre de contourner ou de prévenir un blocage dans l’intestin, soit une occlusion intestinale. On crée une stomie (ouverture artificielle) dans le côlon ou l’iléon vers l’extérieur du corps à travers la paroi de l’abdomen. La colostomie et l’iléostomie sont temporaires ou permanentes.

Le curage ganglionnaire est une chirurgie qui consiste à enlever les ganglions lymphatiques situés près de la tumeur et on le fait au cours de la résection de l’intestin.

On peut faire une exentération pelvienne pour traiter un cancer du rectum de stade 4 ou récidivant qui s’est propagé à des organes voisins. On enlève les organes reproducteurs ainsi que les ganglions lymphatiques du bassin. On enlève habituellement une partie du côlon et le rectum ou les deux. Il arrive qu’on enlève aussi la vessie.

On fait une chirurgie pour enlever des tumeurs métastatiques quand il n’y en a qu’une seule ou quelques-unes dans le foie ou les poumons.

Chimiothérapie

On a parfois recours à la chimiothérapie pour traiter le cancer colorectal. Les agents chimiothérapeutiques suivants peuvent être administrés seuls ou associés pour traiter le cancer colorectal :

  • 5-fluorouracil (Adrucil, 5-FU)
  • capécitabine (Xeloda)
  • oxaliplatine (Eloxatin)
  • irinotécan (Camptosar)
  • raltitrexed (Tomudex)
  • trifluridine et tipiracil (Lonsurf)

On a couramment recours à la leucovorine (acide folinique) pour traiter le cancer colorectal. Ce n’est pas un agent chimiothérapeutique, mais elle rend le 5-fluorouracil plus efficace.

Chimioradiothérapie

On associe souvent la chimiothérapie à la radiothérapie pour traiter le cancer du rectum. C’est ce qu’on appelle une chimioradiothérapie. On administre les 2 traitements pendant la même période. Les agents chimiothérapeutiques auxquels on a habituellement recours sont le 5-fluorouracil ou la capécitabine.

Radiothérapie

On a surtout recours à la radiothérapie pour traiter le cancer du rectum. On peut l’administrer seule ou bien l’associer à la chimiothérapie dans le cadre d’une chimioradiothérapie.

La radiothérapie externe est le type de radiothérapie le plus courant. On peut avoir recours à la curiethérapie dans certains cas.

Traitement ciblé

On a parfois recours au traitement ciblé pour traiter le cancer colorectal avancé. On l’associe habituellement à une chimiothérapie, mais on peut l’administrer seul.

Les médicaments ciblés suivants peuvent être administrés pour traiter le cancer colorectal :

  • bévacizumab (Avastin)
  • cétuximab (Erbitux)
  • panitumumab (Vectibix)
  • régorafénib (Stivarga)

Si vous ne pouvez pas ou ne voulez pas recevoir de traitement du cancer

Vous pourriez envisager des soins qui visent à vous faire sentir mieux sans traiter le cancer même, peut-être parce que les traitements du cancer n’agissent plus, qu’il n’est plus probable qu’ils améliorent votre état ou que leurs effets secondaires sont difficiles à tolérer. D’autres raisons peuvent expliquer pourquoi vous ne pouvez pas ou ne voulez pas recevoir de traitement du cancer.

Discutez avec les membres de votre équipe de soins. Ils peuvent vous aider à choisir les soins et le traitement du cancer avancé.

Suivi

Le suivi après le traitement est une composante importante des soins apportés aux personnes atteintes de cancer. Vous devrez avoir régulièrement des visites de suivi, en particulier au cours des 5 premières années qui suivent le traitement. Ces visites permettent à l’équipe de soins de surveiller vos progrès et de savoir comment vous vous rétablissez du traitement.

Essais cliniques

Demandez à votre médecin s’il y a des essais cliniques en cours au Canada pour les personnes atteintes d’un cancer colorectal. Les essais cliniques visent à trouver de nouvelles méthodes de prévention, de détection et de traitement du cancer. Apprenez-en davantage sur les essais cliniques.

Questions à poser sur le traitement

Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur le traitement à votre équipe de soins.

iléon

Dernière partie de l’intestin grêle qui reçoit les aliments presque entièrement digérés provenant du jéjunum et absorbe la plupart des éléments nutritifs et des graisses avant de rejeter les aliments digérés dans le gros intestin.

radiothérapie externe

Type de radiothérapie lors duquel on utilise un appareil situé à l’extérieur du corps pour diriger un faisceau de radiation à travers la peau vers une partie spécifique du corps, habituellement une tumeur.

curiethérapie

Type de radiothérapie interne qui consiste à mettre dans la tumeur ou tout près un contenant scellé dans lequel se trouve une substance radioactive (implant) qui émet la radiation.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr Connie Eaves Suivre la croissance des cellules souches

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez comment 16 facteurs peuvent affecter votre risque de cancer et comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie! Présenté en partenariat avec Desjardins.

Apprenez-en plus