Logo Société canadienne du cancer

Cancer colorectal

Vous êtes ici:

Pronostic et survie pour le cancer colorectal

Il est possible que les personnes atteintes d'un cancer colorectal se posent des questions sur leur pronostic et leur survie. Le pronostic et la survie dépendent de nombreux facteurs. Seul le médecin qui connaît bien les antécédents médicaux de la personne, le type de cancer dont elle est atteinte, le stade et les caractéristiques de la maladie, les traitements choisis et la réaction au traitement peut examiner toutes ces données de concert avec les statistiques de survie pour en arriver à un pronostic.

Un pronostic est l’acte par lequel le médecin évalue le mieux comment le cancer affectera une personne et comment il réagira au traitement. Un facteur pronostique est un aspect du cancer ou une caractéristique de la personne que le médecin prend en considération lorsqu'il fait un pronostic. Un facteur prédictif influence la façon dont le cancer répond à un certain traitement. On aborde souvent les facteurs pronostiques et les facteurs prédictifs ensemble, et ils jouent tous les deux un rôle dans le choix du plan de traitement et dans l'établissement du pronostic.

Les éléments suivants sont les facteurs pronostiques et prédictifs du cancer colorectal.

Stade

Le stade est le facteur pronostique le plus important du cancer colorectal. Moins le stade est élevé lors du diagnostic, meilleur est le pronostic. Les tumeurs présentes seulement dans le côlon ou le rectum engendrent un pronostic plus favorable que celles qui ont traversé la paroi du côlon ou du rectum ou qui se sont propagées à d'autres organes (métastases à distance).

Afin d’établir le stade du cancer colorectal avec précision, les médecins doivent enlever au moins 12 ganglions lymphatiques lors de la chirurgie. On examine les ganglions enlevés pour savoir s’ils sont atteints par le cancer. Si on n’enlève et on n’examine pas assez de ganglions, on pourrait donner un stade plus bas au cancer que celui qui devrait réellement lui être assigné. Cela peut signifier que le traitement administré après la chirurgie ne sera pas suffisant, engendrant ainsi un pronostic moins favorable.

Marges chirurgicales

Lors de l'ablation d'une tumeur colorectale, le chirurgien enlève également une marge de tissu sain tout autour. Le pronostic est meilleur quand il n’y a pas de cellules cancéreuses dans le tissu enlevé avec la tumeur que lorsqu’on observe des cellules cancéreuses dans ce tissu, c’est-à-dire que les marges chirurgicales sont positives.

Cellules cancéreuses dans les vaisseaux sanguins et lymphatiques

Les cellules cancéreuses peuvent envahir les vaisseaux sanguins et les vaisseaux lymphatiques voisins de la tumeur. C’est l’envahissement lymphovasculaire. S’il n’y a pas d’envahissement lymphovasculaire, le pronostic est meilleur que si on observe un envahissement lymphovasculaire.

Taux d’antigène carcinoembryonnaire (ACE)

Plus le taux d’ACEACEProtéine qu’on détecte normalement en petite quantité dans le sang de la plupart des personnes en bonne santé mais dont le dosage peut être plus élevé chez les fumeurs de tabac ou les personnes atteintes de certains types de cancer, en particulier du cancer colorectal. est bas avant la chirurgie, plus le pronostic est favorable.

Occlusion ou perforation intestinale

L’occlusion intestinale est un blocage dans l’intestin. La perforation intestinale est un trou ou une déchirure dans l’intestin. Les personnes dont l’intestin est bloqué ou perforé lors du diagnostic ont un pronostic moins favorable.

Grade

Un cancer colorectal de haut grade est fait de cellules cancéreuses qui sont peu différenciées ou indifférenciées. Les cancers de haut grade engendrent un pronostic plus sombre que les cancers de bas grade.

Type de tumeur

L’adénocarcinome mucineux, le carcinome à cellules en bague et le carcinome à petites cellules engendrent un pronostic plus sombre que les autres types de tumeurs colorectales.

Instabilité des microsatellites (MSI)

La MSI est un changement du matériel génétique, ou ADN, dans une cellule. Certaines cellules du cancer colorectal présentent une MSI. Les tumeurs dont les cellules présentent une forte instabilité des microsatellites (MSI-H) engendrent un pronostic plus favorable que les tumeurs dont les microsatellites ne sont pas instables (stabilité des microsatellites, ou MSS).

Changements génétiques

Les gènes suivants sont liés au cancer colorectal et affectent son pronostic.

On observe le gène DCC sur le chromosomechromosomePartie de la cellule qui contient l’ADN (l’information génétique). 18q. C’est un gène suppresseur de tumeur qui contrôle normalement la croissance et la mort des cellules. Une partie du chromosome 18q avec le gène DCC sont souvent absents des cellules du cancer colorectal. Quand le gène DCC est absent, la croissance, la division et la mort des cellules peuvent être incontrôlées. L’absence du gène DCC est aussi liée à la formation de métastases et à la résistance à la chimiothérapie. L’absence d’une partie du chromosome 18q et du gène DCC dans les cellules des tumeurs colorectales peut engendrer un pronostic sombre.

Le gène KRAS peut être muté, ou modifié, dans certaines cellules du cancer colorectal. La présence de mutations dans le gène KRAS signifie que les cellules cancéreuses sont peu susceptibles de réagir à des médicaments ciblés comme le cétuximab (Erbitux) et le panitumumab (Vectibix). Les personnes dont les cellules du cancer colorectal présentent la mutation du gène KRAS ont un pronostic moins encourageant parce que les médicaments ciblés n’agiront pas sur la tumeur.

La présence de mutations dans le gène BRAF signifie que les cellules cancéreuses peuvent être plus agressives. Ainsi, les personnes dont les cellules du cancer colorectal présentent la mutation du gène BRAF ont un pronostic plus sombre.

Histoires

Dr Roger Zemp Le Dr Roger Zemp a conçu une technique innovatrice de suivi des cellules cancéreuses.

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez l’impact de vos habitudes de vie sur le risque de cancer et voyez comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie!

Apprenez-en plus