Cancer colorectal

Vous êtes ici:

Grades du cancer colorectal

Dans le cas du cancer colorectal, on a surtout recours à la classification histologique pour les adénocarcinomes. Pour établir le grade de la tumeur, le pathologiste examine au microscope un peu de tissu prélevé dans le côlon ou le rectum. Le grade est la description de la différenciation des cellules cancéreuses. La différenciation est définie par l'apparence et le comportement des cellules cancéreuses qu'on compare à ceux des cellules normales.

Les tumeurs sont souvent classées de bas grade ou de haut grade.

Les cellules cancéreuses de bas grade sont bien différenciées. Leur apparence et leur comportement ressemblent beaucoup à ceux des cellules normales. Elles ont tendance à se développer lentement et risquent moins de se propager.

Les cellules cancéreuses de haut grade sont peu différenciées ou indifférenciées. Leur apparence et leur comportement sont moins normaux, ou plus anormaux. Elles ont tendance à se développer plus rapidement et sont plus susceptibles de se propager.

Le pathologiste peut aussi assigner un grade de 1 à 4 au cancer colorectal. Plus le nombre est bas, plus le grade l’est aussi. Les grades 1 à 3 ne s’appliquent qu’aux adénocarcinomes. Le grade 4, qui correspond au carcinome indifférencié, décrit les tumeurs dont les cellules cancéreuses sont indifférenciées. Cela signifie qu’elles ne ressemblent pas aux cellules normales ou qu’elles n’agissent pas comme elles. Le grade 4 ne s’applique qu’aux tumeurs qui ne prennent pas naissance dans les cellules glandulaires ou qui ne produisent pas de mucus, dont les tumeurs neuroendocrines et les carcinomes épidermoïdes.

Connaître le grade donne à votre équipe de soins une idée de la rapidité à laquelle le cancer peut se développer. Cela l’aide à planifier votre traitement. Le grade peut aussi aider l’équipe de soins à prévoir comment vous pourriez réagir au traitement.

Histoires

Paulette Hicks Un geste de bonté gratuit posé durant l’une des périodes les plus difficiles dans la vie d’une personne peut avoir beaucoup d’effet.

Plus de details

Réconfort et sollicitude des bénévoles

Illustration de bénévoles

Dans les centres régionaux de cancer, les maisons d’hébergement et les hôpitaux communautaires, des milliers de bénévoles de la Société canadienne du cancer apportent leur soutien aux personnes qui reçoivent des traitements.

Apprenez-en plus