Faire face quand votre enfant a le cancer

Vous êtes ici:

Aider l’adolescent (13 ans et plus) à faire face aux tests et au traitement

L’adolescent (13 ans et plus) veut être indépendant des adultes et il veut être comme ses amis. La maladie, les questions médicales et les traitements peuvent faire en sorte qu'un adolescent se sent différent alors qu'il tente tellement de s’intégrer.

Avant les tests ou le traitement

Les parents et les aidants peuvent aider l’enfant en le préparant à l’intervention et en le soutenant. L’adolescent peut agir comme s’il ne voulait pas du tout que vous soyez là, mais il a besoin d’être sécurisé en sachant que vous êtes tout près, pour le soutenir. Réconfortez-le tout en respectant son indépendance grandissante – certains aiment encore qu’on les serre dans nos bras, d’autres pas.

Il est important de laisser l’adolescent participer aux discussions et prendre le plus de décisions possible. Laissez-le seul parfois avec l’équipe de soins. Il est possible qu’il ne souhaite pas parler avec vous de ce qu’il ressent – ce n’est pas grave tant qu’il exprime ses émotions à quelqu’un. Les parents et les aidants peuvent aider à préparer l’adolescent aux tests ou au traitement en faisant ce qui suit.

  • Expliquez-lui pourquoi le test ou le traitement est nécessaire. L’équipe de soins peut aider à le lui expliquer.
  • Donnez-lui des renseignements détaillés sur le test ou le traitement. Expliquez-lui le test ou le traitement en employant les bons termes médicaux. Décrivez-lui ce qu’il verra, ressentira, entendra et même goûtera lors du test ou du traitement, dont l’équipement qui pourrait être utilisé.
  • Discutez de tout risque possible, en particulier comment son apparence, sa fonction mentale et sa sexualité peuvent être affectées.
  • Incitez-le à poser des questions et répondez-lui du mieux possible.
  • Aidez-le à pratiquer les positions ou les mouvements qu'on pourrait lui demander de faire ou de prendre lors du test ou du traitement.
  • Mettez l'accent sur les bienfaits du test ou du traitement et parlez-lui des choses qu'il pourrait apprécier une fois que ce sera fait.

Lors des tests ou du traitement

L’équipe de soins fait ce qu’elle peut pour s’assurer que votre adolescent se sente bien et en sécurité, dont lui administrer des médicaments pour le calmer et atténuer sa douleur. Elle observe l’apparition de tout problème et se sert de différents appareils pour surveiller ses fonctions corporelles, comme sa fréquence cardiaque et sa respiration.

Voici quelques conseils pour aider votre adolescent à faire face aux tests et au traitement.

  • Incitez-le à poser des questions sur le traitement ou l’intervention et l’équipement utilisé.
  • Incitez-le à essayer de compter, de respirer profondément et de penser à des choses agréables pour l’aider à rester calme.
  • Atténuez sa douleur ou son anxiété par un toucher réconfortant. Si cela l’aide, vous pouvez tenir sa main ou mettre la vôtre sur son épaule.
  • Laissez-le participer à des activités sociales ou scolaires.
  • Dites-lui qu'il est normal de s’inquiéter de la maladie et de l'intervention. Incitez-le à parler à quelqu’un de tout ce qui l’inquiète.
  • Laissez-le faire les choses qui lui permettent de se sentir bien. Rappelez-lui ce qu’il a accompli et ce qu’il fait bien.
  • Respectez son intimité – il doit être en mesure de s’habiller ou d’appeler des amis sans qu’on le surveille. Laissez-le faire des choses par lui-même et faire ses propres choix. L’adolescent peut habituellement porter ses vêtements plutôt que la chemise d’hôpital.
  • Permettez-lui de recevoir ou d'appeler ses amis et ses frères et sœurs. Laissez-les seuls entre eux.
  • Répondez franchement et ouvertement à ses questions. Dites-le si vous ne connaissez pas la réponse à une question et cherchez à l’obtenir.
  • Incitez-le à continuer à faire les choses normalement.
  • Aidez-le à planifier son avenir.
  • Rassurez-le en lui disant qu’ensemble, vous pouvez affronter n’importe quoi et que vous traverserez cette crise.
  • N’oubliez pas de vous amuser quand vous le pouvez et de rire quand c’est possible. L’humour peut être une grande distraction.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr Troy Harkness À la recherche de nouveaux moyens de traiter les cancers pharmacorésistants

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez comment 16 facteurs peuvent affecter votre risque de cancer et comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie! Présenté en partenariat avec Desjardins.

Apprenez-en plus