Cancer du sein

Vous êtes ici:

Chirurgie du cancer du sein

La plupart des femmes atteintes du cancer du sein auront une chirurgie. Le type de chirurgie que vous aurez dépend surtout de la taille et de l’emplacement de la tumeur, de la taille du sein, de la propagation du cancer dans les ganglions lymphatiques et de tout autre traitement que vous avez déjà reçu. Quand votre équipe de soins planifie la chirurgie, elle prend aussi en considération d’autres facteurs comme votre état de santé global et le type de chirurgie que vous souhaitez avoir.

On peut pratiquer une chirurgie pour différentes raisons. Vous pouvez avoir une chirurgie pour :

  • enlever complètement la tumeur;
  • vérifier la présence du cancer dans les ganglions lymphatiques ou les enlever;
  • enlever un cancer qui est réapparu dans le sein (récidive locale).

Il est possible qu’on administre une chimiothérapie avant la chirurgie, ce qu’on appelle une chimiothérapie néoadjuvante, pour réduire la taille d’une grosse tumeur afin de la rendre plus facile à enlever.

On a recours aux types suivants de chirurgie pour traiter le cancer du sein. Dans de nombreux cas, on peut pratiquer une chirurgie mammaire conservatrice ou une mastectomie. Votre équipe de soins vous expliquera vos options de traitement afin de vous aider à choisir celle qui vous convient. Le type de chirurgie pour lequel vous opterez peut avoir des conséquences sur d’autres traitements administrés avant ou après la chirurgie. Apprenez-en davantage sur la façon de choisir la chirurgie du sein qui vous convient.

Chirurgie mammaire conservatrice

La chirurgie mammaire conservatrice est parfois appelée tumorectomie. Ce type de chirurgie permet de garder, ou conserver, la plus grande partie possible du sein. Dans la plupart des cas, la chirurgie mammaire conservatrice est suivie d’une radiothérapie.

Schéma de la chirurgie mammaire conservatrice

On peut proposer la chirurgie mammaire conservatrice si le chirurgien est en mesure d’enlever la tumeur au sein ainsi qu’une marge de tissu sain et ce, sans danger, et tout en conservant suffisamment de tissu pour que le sein ait l’air naturel. Le sein est légèrement différent après une chirurgie mammaire conservatrice, mais il arrive souvent que les changements soient très peu visibles. Après l’opération, le sein est plus petit et légèrement plus ferme et sa taille diffère un peu.

Comment se déroule la chirurgie mammaire conservatrice

On pratique la chirurgie mammaire conservatrice à l’hôpital sous anesthésie locale ou générale. Le chirurgien fait une petite coupure (incision) dans le sein, au-dessus ou près de la région anormale. Il enlève ensuite la région anormale ou la tumeur ainsi qu’une marge de tissu sain tout autour.

Après avoir enlevé la région anormale ou la tumeur, le chirurgien referme la peau à l’aide de points de suture ou d’agrafes spéciales. Puis on recouvre la plaie d’un bandage ou d’un pansement. L’équipe de soins enlève les points ou les agrafes une fois que l’incision s’est cicatrisée. Certains types de points fondent d’eux-mêmes.

Après la chirurgie mammaire conservatrice

L’équipe de soins envoie le tissu mammaire au laboratoire. Un pathologiste, soit un médecin qui se spécialise dans les causes et la nature des maladies, examine les bords du tissu prélevé à la recherche de cellules cancéreuses.

S’il n’y a aucune cellule cancéreuse dans les bords du tissu prélevé, on dit que les marges sont saines, ou négatives.

Si on observe des cellules cancéreuses dans les bords du tissu prélevé, on dit que les marges sont positives. Le chirurgien devra enlever plus de tissu puisque les cellules cancéreuses qui restent dans le sein peuvent former une tumeur ou se propager. On fera alors une autre chirurgie mammaire conservatrice pour enlever plus de tissu mammaire au même endroit ou bien une mastectomie pour enlever tout le tissu mammaire.

Mastectomie

Lors de la mastectomie, on enlève tout le sein. On y a recours pour traiter les tumeurs qui sont grosses comparativement à la taille du sein. On peut faire une mastectomie quand le cancer est présent dans plus d’une région du sein ou quand on a constaté que les marges chirurgicales étaient positives à la suite de la chirurgie mammaire conservatrice. On pratique également une mastectomie si le cancer réapparaît, ou récidive, dans le sein après une chirurgie mammaire conservatrice et une radiothérapie. Vous pourriez également décider d’avoir une mastectomie plutôt qu’une chirurgie mammaire conservatrice.

Types de mastectomie

On peut proposer les types suivants de mastectomie.

Mastectomie totale

La mastectomie totale, ou simple, permet d’enlever tout le sein et le tissu qui recouvre les muscles du thorax (fascia pectoral). Les ganglions lymphatiques, les nerfs et les muscles du thorax sont laissés en place. On peut enlever le mamelon.

Schéma de la mastectomie totale

Si vous souhaitez avoir une reconstruction mammaire, vos médecins peuvent tenter de faire une mastectomie sous-cutanée quand ils enlèvent le cancer. La mastectomie sous-cutanée ressemble à une mastectomie totale sauf que le chirurgien n’enlève pas la peau qui recouvre le sein. Cette approche signifie que la reconstruction mammaire ne laissera qu’un très petit nombre de cicatrices peu visibles.

Mastectomie radicale modifiée

La mastectomie radicale modifiée permet d’enlever tout le sein, le mamelon, presque tous ou tous les ganglions lymphatiques à l’aisselle et le tissu qui recouvre les muscles du thorax (fascia pectoral). Les nerfs et les muscles sont habituellement laissés en place.

Schéma de la mastectomie radicale modifiée

On a recours à ce type de mastectomie pour traiter le cancer du sein qui s’est propagé aux ganglions lymphatiques. La mastectomie radicale modifiée permet aussi de traiter le cancer inflammatoire du sein.

La mastectomie radicale est une opération qui permet d’enlever plus de muscles, de ganglions lymphatiques et d’autres tissus que la mastectomie radicale modifiée. On y a de nos jours très rarement recours pour traiter le cancer du sein.

Comment se déroule la mastectomie

On pratique la mastectomie à l’hôpital sous anesthésie générale. Après avoir enlevé le sein et d’autres tissus, le chirurgien peut insérer des tubes de plastique ou de caoutchouc dans la région où se trouvait le sein ou à l’aisselle. Ces tubes, ou drains, évacuent le sang et la lymphe qui s’accumulent lors de la guérison. Le chirurgien referme la peau à l’aide de points de suture ou d’agrafes spéciales. Puis on recouvre la plaie d’un bandage ou d’un pansement.

Chirurgies des ganglions lymphatiques

Dans le cadre du processus de stadification du cancer du sein, le chirurgien enlève les ganglions lymphatiques qui seront analysés afin de savoir s’ils sont atteints par le cancer.

Biopsie du ganglion sentinelle

Lors de la biopsie du ganglion sentinelle (BGS), on enlève le ganglion sentinelle afin de savoir s’il est atteint par le cancer. Le ganglion sentinelle est le premier ganglion lymphatique d’une chaîne ou d’un groupe ganglionnaire qui reçoit la lymphe provenant de la région qui entoure la tumeur. Les cellules cancéreuses se propageront le plus vraisemblablement au ganglion sentinelle. Il peut y avoir plus d’un ganglion sentinelle selon où les vaisseaux lymphatiques transportent la lymphe en provenance de la région qui entoure la tumeur.

On propose une BGS si la tumeur au sein mesure moins de 5 cm et si les ganglions axillaires ne peuvent pas être sentis au toucher lors de l’examen physique. Si le ganglion sentinelle n’est pas atteint par le cancer, on n’a pas besoin d’enlever d’autres ganglions. Si le ganglion sentinelle est atteint par le cancer ou si les médecins sont incapables de le trouver, on pourrait proposer à la femme de choisir entre l’évidement ganglionnaire axillaire ou une radiothérapie de la région où se trouvent les ganglions axillaires.

Apprenez-en davantage sur la biopsie du ganglion sentinelle.

Évidement ganglionnaire axillaire

L’évidement ganglionnaire axillaire permet d’enlever les ganglions lymphatiques à l’aisselle (ganglions axillaires). C’est le type de chirurgie des ganglions lymphatiques le plus pratiqué quand le cancer du sein s’est propagé aux ganglions lymphatiques.

Apprenez-en davantage sur l’évidement ganglionnaire axillaire.

Après une chirurgie du cancer du sein

La chirurgie du cancer du sein peut être effectuée en consultation externe ou vous pourriez devoir être hospitalisée. La durée de l’hospitalisation dépend du type de chirurgie pratiqué, de votre état général de santé et de la façon dont vous vous sentez après l’opération.

Si le chirurgien a installé des drains lors de l’opération, il est possible qu’ils doivent rester en place lorsque vous retournerez chez vous. L’équipe de soins vous indiquera comment prendre soin de la région chirurgicale et des drains à la maison. On enlève les drains lorsque l’écoulement est léger.

L’équipe de soins enlève les points de suture ou les agrafes une fois que l’incision s’est cicatrisée. Certains types de points fondent d’eux-mêmes.

Schéma du thorax après une mastectomie

Effets secondaires

Peu importe le traitement du cancer du sein, il est possible que des effets secondaires se produisent, mais chaque personne les ressent différemment. Certaines en ont beaucoup alors que d’autres en éprouvent peu.

Si des effets secondaires se manifestent, ils peuvent le faire n’importe quand pendant la chirurgie, tout de suite après ou quelques jours voire quelques semaines plus tard. Il arrive que des effets secondaires apparaissent des mois ou des années à la suite de la chirurgie (effets tardifs). La plupart disparaissent d’eux-mêmes ou peuvent être traités, mais certains risquent de durer longtemps ou d’être permanents.

Les effets secondaires de la chirurgie dépendent surtout du type de chirurgie et de votre état de santé global. La chirurgie du cancer du sein peut causer ces effets secondaires :

  • lymphœdème
  • douleur ou difficulté à bouger le bras ou l’épaule
  • engourdissements et picotements dans le bras
  • changements de l’image corporelle et de l’estime de soi

Avisez votre équipe de soins si vous éprouvez ces effets secondaires ou d’autres que vous croyez liés à la chirurgie. Plus vite vous leur mentionnez tout problème, plus rapidement ils pourront vous dire comment aider à les soulager.

Questions à poser sur la chirurgie

Apprenez-en davantage sur la chirurgie et les effets secondaires de la chirurgie. Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur la chirurgie à votre équipe de soins.

Histoires

Dr Troy Harkness À la recherche de nouveaux moyens de traiter les cancers pharmacorésistants

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez l’impact de vos habitudes de vie sur le risque de cancer et voyez comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie!

Apprenez-en plus