Cancer du sein

Vous êtes ici:

Dépistage du cancer du sein

Le dépistage, c'est vérifier si la maladie est présente dans un groupe de personnes chez qui on n'observe pas de symptômes de cette maladie. Les épreuves de dépistage permettent de détecter un cancer du sein avant que tout symptôme ne se manifeste. Lorsqu’on détecte et qu’on traite le cancer du sein à un stade précoce, les chances de réussite du traitement sont meilleures.

Si vous êtes âgée de 50 à 69 ans, passez une mammographie de dépistage tous les 2 ans.

Si vous êtes âgée de 40 à 49 ans, discutez avec votre médecin de votre risque de cancer du sein ainsi que des bienfaits et des limites de la mammographie. La recherche n’a toujours pas clairement établi les avantages pour la femme qui est dans la quarantaine.

Si vous êtes âgée de 70 ans ou plus, discutez avec votre médecin de la fréquence à laquelle vous devriez passer une mammographie.

Apprenez-en davantage sur le dépistage du cancer du sein.

mammographie de dépistage

Intervention visant à obtenir une image radiologique des seins chez les femmes qui ne présentent aucun signe ou symptôme de maladie.

Les médecins ont recours à la mammographie de dépistage pour déceler des changements aux seins ou détecter des tumeurs ou des kystes (genre de sac habituellement rempli d'une substance liquide ou semi-solide) qui ne sont pas palpables.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Stephanie Hermsen Grâce au financement de la Société canadienne du cancer, on a fait des pas de géant dans la recherche sur le rétinoblastome, et Liam n’aura pas à vivre ce que moi, j’ai vécu.

Lisez l’histoire de Stephanie

Ensemble, nous pouvons réduire le fardeau du cancer

Icône – bécher

L’an dernier, avec les fonds dont nous disposions, nous avons réussi à financer seulement 40 pour cent des projets de recherche considérés comme de grandes priorités. Imaginez l’impact que nous pourrions avoir si nous étions capables d’en financer 100 pour cent.

Apprenez-en plus