Logo Société canadienne du cancer

Cancer du sein

Vous êtes ici:

Dépistage du cancer du sein

Le dépistage, c'est vérifier par le biais d'examens si la maladie est présente dans un groupe de personnes chez qui on n'observe pas de symptômes de cette maladie. Les tests de dépistage permettent de trouver cancer du sein avant que tout symptôme ne se manifeste. Lorsqu’on détecte et qu’on traite un cancer du sein à un stade précoce, les chances de réussite du traitement sont meilleures.

Actuellement, le dépistage du cancer du sein est recommandé aux Canadiennes âgées de 50 à 69 ans qui présentent un risque moyen. Un dépistage régulier est recommandé aux femmes de ce groupe d’âge car environ la moitié de tous les nouveaux cas de cancer du sein se manifestent chez ces femmes. La méthode de détection précoce du cancer du sein la plus fiable est la mammographie de dépistage. Les recherches ont aussi démontré que passer régulièrement une mammographie peut réduire de façon significative le risque qu’ont les femmes de ce groupe d’âge de mourir d’un cancer du sein.

Discutez avec votre médecin de votre risque personnel de cancer du sein et bénéficiez des tests ou programmes de dépistage offerts dans votre région.

Programmes de dépistage du cancer du sein

Les programmes de dépistage du cancer du sein varient selon les provinces et les territoires et chacun d’eux a ses propres lignes directrices spécifiques. Toutes les provinces et certains territoires offrent des programmes organisés de dépistage du cancer du sein aux femmes âgées de 50 à 69 ans. Si vous faites partie de ce groupe d’âge, vous serez automatiquement invitée à participer au programme de dépistage par votre province. On vous enverra une lettre pour vous rappeler qu’il sera bientôt temps de passer votre prochaine mammographie de dépistage. Vous pouvez communiquer avec votre programme de dépistage local ou provincial pour prendre un rendez-vous. Une requête du médecin n’est pas nécessaire pour obtenir un rendez-vous.

Certains programmes permettent aux femmes plus jeunes ou plus âgées de participer. Vérifiez auprès du personnel de votre programme de dépistage local ou provincial pour obtenir des détails à propos de la mammographie de dépistage pour votre groupe d’âge particulier ou si vous avez des questions à poser sur la participation au programme.

Les résultats de la mammographie vous seront envoyés ainsi qu’à votre médecin. Si la mammographie révèle un changement ou une anomalie qui nécessite un suivi, votre médecin en sera avisé. À la lumière de ces informations, il décidera si d'autres examens sont nécessaires. La mammographie diagnostique est le test de suivi le plus souvent effectué puisqu’il permet de cibler une région suspecte.

Retour au menu

Mammographie de dépistage

Les programmes de dépistage provinciaux et territoriaux ont recours à la mammographie de dépistage. La mammographie est une radiographie du sein à faible dose. On l’emploie pour rechercher un cancer du sein chez les femmes qui ne présentent aucun symptôme de la maladie. Elle peut être effectuée en clinique, dans un centre de dépistage ou dans une unité mobile de mammographie de dépistage.

Si vous êtes âgée de 50 à 69 ans : Passez une mammographie de dépistage tous les 2 ans.

Si vous êtes âgée de 40 à 49 ans : Discutez avec votre médecin de votre risque de cancer du sein ainsi que des bienfaits et des risques possibles de la mammographie. On n’a toujours pas clairement établi les avantages d’une mammographie de dépistage du cancer du sein chez une femme âgée de moins de 50 ans.

Si vous êtes âgée de 70 ans ou plus : Discutez avec votre médecin de la fréquence à laquelle vous devriez passer une mammographie.

Retour au menu

Bienfaits et risques de la mammographie

Presque tous les tests, dont la mammographie, engendrent des bienfaits et des risques. Les données probantes scientifiques nous permettent de constater un lien entre le dépistage régulier par mammographie et un nombre réduit de décès chez les femmes atteintes de cancer du sein.

Ceci s’explique par le fait que ce test permet de trouver une tumeur du sein alors qu’elle est plus petite et plus facile à traiter, ce qui fait augmenter les chances de survie.

Les facteurs qui suivent sont des facteurs de risque possibles de la mammographie.

Des résultats faux positifs sont des résultats de tests portant à croire qu’il y a présence d’un cancer alors que ce n’est pas le cas. De tels résultats peuvent survenir chez les femmes de tout âge, mais ils sont plus probables chez les femmes de 40 à 49 ans. Une mammographie faussement positive peut entraîner de l’anxiété, du stress et la possibilité de devoir subir inutilement des tests potentiellement douloureux afin d’exclure la présence d’un cancer.

Des résultats faux négatifs sont des résultats de tests indiquant qu’il y a absence de cancer alors que celui-ci est présent. De tels résultats peuvent porter la femme ou le médecin à ignorer les symptômes qui ont mené à soupçonner la présence d’un cancer et ainsi entraîner des délais dans le diagnostic et le traitement.

L’exposition à la radiation est un risque engendré par la mammographie, celle-ci étant effectuée à l’aide de très faibles doses de rayons X. Cependant, les bienfaits de la mammographie et de la détection précoce d’un cancer du sein surpassent le risque d’une exposition à une petite quantité de radiation lors de ce test.

Apprenez-en davantage sur la mammographie et ses bienfaits et risques.

Retour au menu

Savoir ce qui rend le risque élevé

Certaine femmes risquent plus que la moyenne d’être un jour atteinte d’un cancer du sein. Vous pouvez être plus à risque si vous avez :

  • des antécédents familiaux importants de cancer du sein;
  • certaines mutations génétiques, comme une mutation du gène BRCA1 ou BRCA2;
  • des antécédents personnels de carcinome lobulaire in situ (CLIS), de carcinome canalaire in situ (CCIS), de cancer infiltrant du sein ou d’hyperplasie atypique;
  • du tissu mammaire dense;
  • reçu une radiothérapie au sein ou au thorax.

Discutez avec votre médecin de votre risque. S’il est plus élevé que la moyenne, vous pourriez avoir besoin d’un plan personnalisé de dépistage qui pourrait comprendre :

  • une mammographie à un plus jeune âge
  • une mammographie plus souvent
  • une échographie ou une imagerie par résonance magnétique (IRM)

Apprenez-en davantage sur les facteurs de risque du cancer du sein.

Retour au menu

Examen clinique des seins (ECS)
  • L’examen clinique des seins (ECS) est un examen minutieux de vos seins effectué par un professionnel de la santé qualifié dans le but de vérifier s’il y a des anomalies. La recherche n’a pas démontré que l’ECS est un outil de dépistage efficace, mais il peut quand même aider les médecins à trouver une anomalie au sein ou à l’aisselle.
  •  

Apprenez-en davantage sur l’examen clinique des seins (ECS).

Retour au menu

Connaître ses seins

Toutes les femmes devraient connaître l’aspect normal de leurs seins même si elles passent régulièrement des examens de dépistage. Plusieurs d’entre elles découvrent elles-mêmes leur cancer du sein par des changements observés ou sentis au toucher.

Une femme peut se familiariser avec ses seins en les regardant et en les palpant. Un auto-examen mensuel effectué d’une certaine façon était auparavant suggéré par les experts, mais les chercheurs ont révélé que cela n’était pas nécessaire. Que la femme ait recours à une méthode plutôt qu’une autre pour examiner ses seins est sans importance, pourvu qu’elle parvienne à connaître suffisamment la région entière de ses seins – jusqu’à la clavicule et à l’aisselle ainsi que les mamelons – de manière à pouvoir y observer des changements.

Signalez tout changement inhabituel de vos seins à votre médecin La plupart des changements décelés ne sont pas cancéreux. Il peut être normal que vos seins aient de petites bosses ou soient plus sensibles avant vos menstruations.

Retour au menu

Questions à poser à votre équipe de soins de santé

Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur la détection précoce du cancer à votre équipe de soins de santé.

Retour au menu

Histoires

Dre Sheila Singh Dre Sheila Singh a découvert une nouvelle façon de détruire les cellules du cancer du cerveau à l’aide d’un médicament existant.

Plus de details

Accès aux services offerts dans votre communauté

Illustration de maisons côte à côte

Le répertoire de services à la communauté de la Société canadienne du cancer aide les personnes atteintes de cancer et leurs familles à trouver les services et programmes disponibles dans leur communauté.

Apprenez-en plus