Logo Société canadienne du cancer

Tumeurs au cerveau et à la moelle épinière chez l’enfant

Vous êtes ici:

Statistiques de survie au cancer du cerveau et de la moelle épinière chez l'enfant

Les statistiques de survie au cancer du cerveau et de la moelle épinière chez l’enfant sont des estimations très générales qui doivent être interprétées avec grande prudence. Puisque ces statistiques sont fondées sur l'expérience de groupes d’enfants, elles ne permettent pas de prévoir les chances de survie d'un enfant en particulier.

Il existe de nombreuses méthodes différentes pour évaluer et consigner les statistiques de survie au cancer. Le médecin de votre enfant peut vous expliquer les statistiques sur le cancer du cerveau et de la moelle épinière chez l’enfant et ce qu’elles signifient pour lui.

Survie observée

On consigne parfois une statistique de survie observée pour le cancer du cerveau et de la moelle épinière chez l’enfant. C’est souvent ce taux de survie dont on se sert pour le pronostic. La survie observée correspond au pourcentage d’enfants atteints d’un cancer particulier qu’on s’attend à voir en vie pendant une période de temps spécifique une fois le diagnostic posé. Comme la survie observée ne tient pas compte de la cause du décès, les enfants qui ne sont plus en vie peuvent être décédés du cancer ou d’une autre cause.

La survie observée après 5 ans pour tous les stades et types de cancer du cerveau et de la moelle épinière chez les enfants âgés de 0 à 14 ans est de 74 %, ce qui signifie qu'en moyenne, 74 % de tous les enfants diagnostiqués d'un cancer du cerveau et de la moelle épinière seront en vie 5 ans (ou plus) après avoir reçu leur diagnostic.

Survie par type de tumeur

La survie varie selon chaque type de tumeur et son emplacement, l’étendue de la maladie, la grosseur de la partie de la tumeur qu’on peut enlever par chirurgie et l’âge de l’enfant. Près de 90 % des enfants atteints d’un astrocytome de bas grade sont guéris, par exemple, alors que les enfants atteints d’un gliome du tronc cérébral de haut grade ont moins de 10 % de chance de survivre 2 ans.

Type de tumeurSurvie observée après 5 ans

Astrocytome

84 %

Tumeurs intracrânienne et intramédullaire

55 %

Questions sur la survie

On conseille aux parents d'enfants atteints de cancer de discuter du pronostic de leur enfant avec le médecin traitant. Le pronostic repose sur de nombreux facteurs dont ceux-ci :

  • antécédents médicaux de l’enfant
  • type de cancer
  • stade
  • caractéristiques du cancer
  • traitements choisis
  • réaction attendue au traitement

Seul le médecin qui connaît bien ces facteurs peut examiner toutes ces données de concert avec les statistiques de survie pour en arriver à un pronostic.

Histoires

Rosemary Pedlar Lorsqu’elle a lu, dans les pages d’un journal, que la Société canadienne du cancer recherchait des bénévoles, Rosemary a tout de suite compris que c’était là sa chance de mettre le pied à l’étrier.

Lisez l’histoire de Rosemary

Du soutien de la part de quelqu’un qui « est passé par là »

Illustration d’une conversation

Le programme de soutien par les pairs de la Société canadienne du cancer est un service d’entraide téléphonique qui consiste à jumeler les personnes atteintes de cancer et leurs aidants à des bénévoles ayant reçu une formation spéciale.

Apprenez-en plus