Cancer des os

Vous êtes ici:

Traitement de l’ostéosarcome

En présence d'un ostéosarcome de n’importe quel stade, on peut avoir recours aux options de traitement suivantes. Les types de traitements administrés se basent sur les besoins uniques de la personne atteinte de cancer.

Plutôt que d’avoir recours au système de stadification standard, on se sert souvent d’un système plus simple quand on planifie le traitement d’un ostéosarcome. Ce système divise l’ostéosarcome en 2 groupes : localisé ou métastatique.

Ostéosarcome localisé

En présence d’un ostéosarcome localisé, le cancer affecte seulement l’os où il a pris naissance et parfois les tissus juste à côté. On divise davantage l’ostéosarcome localisé en 2 groupes, soit résécable (qu’on peut enlever par chirurgie) ou non résécable (qu’on ne peut pas enlever par chirurgie).

  • La plupart des ostéosarcomes sont de haut grade, ce qui signifie qu’ils peuvent se développer et se propager rapidement.
  • Certains ostéosarcomes sont de bas grade, ce qui signifie qu’ils se développeront probablement lentement.

Ostéosarcome localisé résécable

Dans le cas d’une tumeur résécable, toute la masse visible peut être enlevée par chirurgie et le cancer ne s’est pas propagé à d’autres parties du corps.

  • La chirurgie est le traitement principal de l’ostéosarcome localisé résécable.
    • La chirurgie est habituellement le seul traitement auquel on a recours pour un ostéosarcome localisé résécable de bas grade. (On n’administre pas de chimiothérapie.)
    • Les types de chirurgies pratiqués sont entre autres ceux-ci :
      • chirurgie de conservation d’un membre
      • amputation
      • reconstruction
      • plastie de rotation
  • On peut proposer une chimiothérapie comme traitement d’un ostéosarcome localisé résécable.
    • On l’administre habituellement avant une chirurgie.
    • On l’administre aussi après une chirurgie pour détruire toute cellule cancéreuse qui reste.

Ostéosarcome localisé non résécable

Une tumeur localisée non résécable ne s’est pas propagée à d’autres parties du corps, mais on ne peut pas l’enlever complètement par chirurgie. Elle peut être trop grosse ou trop près de structures vitales pour être enlevée.

  • La chimiothérapie est habituellement le premier traitement proposé pour un ostéosarcome localisé non résécable.
  • Si la tumeur rétrécit suffisamment pour être résécable, on la traite alors par chirurgie.
  • Si l’ostéosarcome n’est toujours pas résécable après la chimiothérapie, on peut administrer une radiothérapie pour maîtriser la douleur.

Retour au menu

Ostéosarcome métastatique

L’ostéosarcome métastatique s’est déjà propagé à des parties du corps éloignées de la tumeur au moment du diagnostic. Il se propage habituellement aux poumons.

  • La chimiothérapie est habituellement le premier traitement proposé pour un ostéosarcome métastatique.
  • Si le chirurgien croit que toutes les tumeurs métastatiques sont résécables après la chimiothérapie, il les enlève par chirurgie.
    • Plus d’une chirurgie peuvent être nécessaires pour enlever toutes les métastases.
  • Si certaines tumeurs sont toujours non résécables après la chimiothérapie, on peut administrer une radiothérapie pour maîtriser la douleur.

Retour au menu

Ostéosarcome récidivant

L’ostéosarcome est récidivant lorsque le cancer des os est réapparu après avoir été traité (il a récidivé). Dans de rares cas, il peut réapparaître au même endroit que le cancer d'origine (récidive locale). Il récidive habituellement dans les poumons.

  • Si c’est possible, on fait une chirurgie pour enlever la ou les tumeurs.
  • Si le cancer récidive au même endroit sur un bras ou une jambe après une chirurgie de conservation du membre, l’amputation de ce membre peut être recommandée.
  • On peut proposer une chimiothérapie pour maîtriser la croissance de la tumeur.
  • On peut proposer une radiothérapie pour aider à soulager les symptômes.

Retour au menu

Essais cliniques

On peut offrir aux personnes atteintes d'un ostéosarcome la possibilité de participer à des essais cliniques. Pour obtenir plus de renseignements, consultez la section « Essais cliniques ».

Retour au menu

Histoires

Dre Camilla Zimmermann La Dre Camilla Zimmermann met en lumière la nécessité de modifier la perception négative des soins palliatifs.

Plus de details

Réduire le fardeau du cancer

Icône – main avec signe de dollar flottant au-dessus d’elle

Les Canadiens peuvent aider la SCC à financer les meilleurs projets de recherche et à soutenir les personnes touchées par le cancer en étant donateurs ou bénévoles.

Apprenez-en plus