Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:

Système immunitaire

Le système immunitaire est le mécanisme de défense naturel de l’organisme contre l’infection et la maladie. Le corps humain est protégé par 2 principaux types d’immunité.

  • L’immunité innée est le système de protection présent à la naissance et qui nous défend contre la maladie.
    • La peau et les autres tissus qui recouvrent notre corps (comme la muqueuse du nez et de la bouche) forment une barrière qui repousse les envahisseurs.
    • Les globules blancs répondent aux envahisseurs, comme les bactéries et les virus, et les expulsent ou les détruisent.
  • L’immunité acquise est le système de protection que l’organisme acquiert lorsqu’il est exposé à certaines maladies.
    • La première fois que le corps entre en contact avec une bactérie, un virus ou un autre antigène, il apprend à reconnaître cet antigène. Lorsqu’il est envahi à nouveau par l’un deux, le système immunitaire se souvient de ces organismes, a une réaction plus forte contre eux et peut les combattre plus rapidement.
    • Les vaccins se basent sur l’immunité acquise. Ils contiennent de petites quantités de protéine (antigène) provenant d’un microorganisme susceptible de causer une maladie. Si ce microorganisme envahit à nouveau le corps, le système immunitaire le reconnaîtra et le combattra.

Structure du système immunitaire

Lorsque le corps détecte un organisme étranger, plusieurs types de cellules et de substances entrent en action afin de le protéger. C’est la réaction immunitaire.

Le système immunitaire est constitué de cellules et d’organes qui travaillent ensemble pour réagir contre les infections, les cellules anormales et les envahisseurs étrangers ainsi que les tissus greffés. Les cellules du système immunitaire circulent dans le sang ou le système lymphatiquesystème lymphatiqueGroupe de tissus et d’organes qui fabriquent et emmagasinent des cellules qui combattent les infections et les maladies..

  • Les végétations adénoïdes sont en réalité une petite masse unique de tissu lymphatique situées à l’arrière du nez. Elles contiennent des lymphocyteslymphocytesType de globule blanc qui a pour fonction de combattre les virus, les bactéries, les substances étrangères ou les cellules anormales, y compris les cellules cancéreuses..
  • Les amygdales sont de petites masses de tissu lymphatique situées dans la gorge. Elles contiennent des lymphocytes.
  • Le thymus est une petite glande située au centre du thorax, derrière le sternum. C’est là que les cellules T (lymphocytes T) mûrissent et se multiplient.
  • La rate est un organe situé dans la partie supérieure gauche de l’abdomen, près de l’estomac. Elle fabrique les lymphocytes, emmagasine les cellules sanguines, filtre le sang et détruit les vieilles cellules sanguines.
  • Les ganglions lymphatiques sont de petites masses de tissu lymphatique en forme de haricot longeant les vaisseaux lymphatiques (tubes dans lesquels la lymphelympheLiquide transparent et jaunâtre qui contient des éléments nutritifs, des lymphocytes (type de globule blanc qui combat les germes, les substances étrangères ou les cellules cancéreuses) et des anticorps. Elle circule dans tout le corps par les vaisseaux lymphatiques et elle baigne tous les tissus co circule dans le corps). Ils sont répartis dans tout le corps. Plusieurs ganglions lymphatiques sont regroupés dans le cou, les aisselles, l’abdomen et les aines. Ils emmagasinent les lymphocytes et filtrent la lymphe pour en éliminer les bactéries et les substances étrangères (y compris les cellules cancéreuses).
  • D’autres tissus lymphatiques sont logés dans d’autres parties du corps, dont l’appendice et l’intestin grêle (plaques de Peyerplaques de PeyerL’un des nombreux amas de tissu lymphatique dans le revêtement de l’iléon (dernière partie de l’intestin grêle) dont la fonction, tout comme celle d’un ganglion lymphatique, est de reconnaître et de combattre les infections intestinales.). Ils agissent comme des ganglions lymphatiques.
  • La moelle osseuse est le tissu mou et spongieux situé au centre de certains os. C’est dans la moelle osseuse que les cellules sanguines immatures se développent en cellules sanguines matures. Ces cellules comprennent les globules blancs (GB)globules blancs (GB)Type de cellule sanguine qui aide le corps à lutter contre les infections et les maladies., qui aident à combattre les infections.

Cellules et substances du système immunitaire

Le système immunitaire est constitué de différents types de cellules et de substances. Les globules blancs sont les cellules les plus importantes du système immunitaire. Différents types de globules blancs (lymphocytes et granulocytes) travaillent avec d’autres parties du système immunitaire de façon légèrement différente. Le système lymphatique et d’autres substances jouent également un rôle important dans la réaction immunitaire. Ces autres substances comprennent les antigènes, les cellules présentatrices de l’antigène, les anticorps (immunoglobulines), les cytokines et le système du complément.

Lymphocytes

Les lymphocytes sont un type de globule blanc. Ils fabriquent des anticorps et d’autres substances qui combattent l’infection et la maladie. On observe les lymphocytes dans le sang et le tissu lymphatique de tout l’organisme. Ils s’attaquent aux virus, aux bactéries et aux autres microorganismes.

Types de lymphocyte
Nom du lymphocyteDescription

Lymphocyte B

(cellule B)

Les lymphocytes B mûrissent dans la moelle osseuse, puis se déplacent jusqu’aux ganglions lymphatiques et à la rate.

Les lymphocytes B fabriquent des protéines (anticorps) en réaction aux substances étrangères (antigènes). Les anticorps reconnaissent les antigènes et s’y lient, les marquant afin que d’autres cellules immunitaires les trouvent et les détruisent. Chaque type d’anticorps peut se lier uniquement à un type spécifique d’antigène.

Lymphocyte T

(cellule T)

Les lymphocytes T mûrissent dans le thymus, puis se regroupent dans les ganglions lymphatiques et la rate.

Les lymphocytes T s’attaquent directement aux envahisseurs étrangers et aux cellules cancéreuses. Ils dirigent et contrôlent la réaction immunitaire en signalant aux autres cellules immunitaires où elles doivent agir. Leur principale fonction est de fabriquer des lymphokines (type de cytokinecytokineSubstance secrétée par les cellules du système immunitaire. Les cytokines permettent aux cellules du système immunitaire de communiquer entre elles et, par conséquent, participent à l'activation de la réaction immunitaire (réaction du système immunitaire à la présence de substances étrangères dans l), qui activent d’autres cellules et substances.

Il existe 3 types de lymphocyte T :

  • Les lymphocytes T auxiliaires incitent les lymphocytes B à fabriquer des anticorps et aident les lymphocytes T tueurs à être plus efficaces.
  • Les lymphocytes T tueurs (cytotoxiques) détruisent les cellules cancéreuses et les cellules qui contiennent des substances étrangères, comme les bactéries ou les virus.
  • Les lymphocytes T suppresseurs fabriquent des substances qui permettent de bloquer la réaction immunitaire.

Cellule tueuse naturelle (NK)

Les cellules NK sont fabriquées dans la moelle osseuse.

Les cellules NK se fixent aux cellules infectées de microorganismes (comme des virus ou des bactéries) et aux cellules cancéreuses. Une fois qu’elles s’y sont fixées, elles produisent des substances chimiques (cytokines) qui endommagent et détruisent les cellules cancéreuses.

Granulocytes

Les granulocytes sont des globules blancs qui combattent l’infection. Ils portent également le nom de leucocyte polymorphonucléaire (LPMN). Ces globules blancs contiennent de tout petits grains (granules) remplis de substances chimiques. Lorsque ces substances sont libérées, elles aident à détruire les microorganismes et participent aux réactions inflammatoires et allergiques.

Types de granulocyte
Nom du granulocyteDescription

Neutrophile

Les neutrophiles absorbent (ingèrent) et détruisent les bactéries, les champignons, les virus et les autres cellules étrangères. Ce processus s’appelle phagocytose.

Ils constituent le premier mécanisme de défense de l’organisme contre les bactéries nuisibles.

Éosinophile

Les éosinophiles détruisent les parasites.

Ils jouent un rôle dans les réactions allergiques.

Basophile

Les basophiles libèrent de l’histamine et participent aux réactions allergiques.

Ils produisent des substances qui attirent les neutrophiles et les éosinophiles vers une région spécifique afin de combattre l’infection.

Antigènes et cellules présentatrices de l’antigène

Les antigènes sont des substances situées à la surface des cellules. Lorsque les lymphocytes T et les anticorps reconnaissent un antigène, ils déclenchent une réaction immunitaire. Un antigène peut être n’importe quelle substance que l’organisme considère comme étrangère, par exemple les bactéries, les virus, les cellules cancéreuses ou d’autres envahisseurs susceptibles de causer une infection ou une maladie.

Les cellules présentatrices de l’antigène entourent les envahisseurs étrangers. Puis, elles montrent (présentent) l’antigène de ces envahisseurs aux lymphocytes T et aux lymphocytes B. Ces derniers peuvent alors reconnaître les intrus et leur répondre.

Types de cellule présentatrice de l’antigène
Nom de la cellule présentatrice de l’antigèneDescription

Phagocyte

Les phagocytes sont de gros globules blancs. Ils entourent, absorbent et digèrent les substances étrangères et les cellules altérées. (Ce processus s’appelle phagocytose.) Une fois que ces substances étrangères sont décomposées, il est plus facile pour les lymphocytes T et les lymphocytes B de les reconnaître et de les détruire.

Il y a 2 types de phagocyte :

  • Les monocytes sont des phagocytes qui se déplacent dans la circulation sanguine.
  • Les macrophages sont des phagocytes dérivés des monocytes qui ont quitté la circulation sanguine pour entrer dans des tissus et des organes comme la rate, la moelle osseuse et le foie. Les macrophages fabriquent des cytokines.

Cellule dendritique

Les cellules dendritiques sont un type de globule blanc observé dans les ganglions lymphatiques, la peau et certains organes.

Elles absorbent les antigènes et les décomposent, puis incitent les lymphocytes T à les détruire.

Anticorps (immunoglobulines)

Un anticorps est une protéine synthétisée par les lymphocytes B. Il combat l’infection et défend l’organisme contre les substances étrangères nocives en reconnaissant les antigènes et en s’y liant. Un anticorps est constitué de 2 parties. La partie supérieure (région variable) est différente d’un anticorps à l’autre parce qu’elle est conçue pour se lier à un antigène spécifique. La partie inférieure est constante et détermine le type d’anticorps (classe d’immunoglobuline) fabriqué.

Les anticorps circulent librement dans le sang. Ils détruisent les antigènes de 2 façons :

  • Les anticorps se lient à des antigènes (comme une clé qui s’adapte bien à une serrure) pour les marquer afin qu’ils soient détruits.
  • Les anticorps identifient les antigènes comme substances étrangères afin que d’autres cellules immunitaires les détruisent.

Types d’anticorps (immunoglobulines)
Nom de l’anticorpsDescription

Immunoglobuline G (IgG)

L’IgG est le type d’immunoglobuline le plus courant.

Elle recouvre les substances étrangères afin que d’autres composantes du système immunitaire puissent facilement les reconnaître.

Immunoglobuline M (IgM)

L’IgM est très efficace pour détruire les bactéries.

Immunoglobuline A (IgA)

L’IgA se concentre dans les liquides corporels, comme les larmes, la salive et les sécrétions des voies respiratoires et du tube digestif.

Elle défend le corps contre les microorganismes envahisseurs.

Immunoglobuline E (IgE)

L’IgE protège contre les infections parasitaires.

Elle engendre les réactions allergiques.

Immunoglobuline D (IgD)

La fonction de l’IgD n’est pas bien comprise.

Cytokines

Les cytokines sont des substances chimiques fabriquées par de nombreuses cellules différentes du système immunitaire. Elles sont les messagères du système immunitaire. Elles permettent aux cellules immunitaires de communiquer entre elles et aident à déclencher la réaction de défense du système immunitaire.

Certaines cytokines sont employées pour inciter le système immunitaire à attaquer les cellules cancéreuses. Ce sont entre autres celles-ci :

  • facteurs de stimulation des colonies
  • interférons
  • interleukines
  • facteur de nécrose tumorale (FNT)

Système du complément

Le système du complément est constitué de plusieurs protéines qui circulent dans le sang. Ces protéines circulent jusqu’à ce qu’elles soient activées par des anticorps. (Ce processus s’appelle cascade du complément.) Le système du complément :

  • aide les anticorps à détruire les envahisseurs
  • attire les phagocytes vers les bactéries ou les autres envahisseurs
  • aide à détruire les bactéries ou les envahisseurs étrangers

Histoires

Stephanie Hermsen Grâce au financement de la Société canadienne du cancer, on a fait des pas de géant dans la recherche sur le rétinoblastome, et Liam n’aura pas à vivre ce que moi, j’ai vécu.

Lisez l’histoire de Stephanie

Une célébration pour les survivants du cancer au Relais pour la vie

Illustration du Relais pour la vie

La Société canadienne du cancer fournit une occasion en or de célébrer le courage des survivants du cancer dans la bataille contre la maladie. Lors des centaines d’événements du Relais pour la vie qui ont lieu d’un bout à l’autre du pays, des milliers de gens se réunissent pour effectuer le Tour des survivants.

Apprenez-en plus