Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:

Pronostic et survie

Un pronostic est l’acte par lequel le médecin évalue le mieux possible comment le cancer affectera quelqu’un. De nombreux facteurs peuvent avoir un effet sur le pronostic. Les statistiques de survie sont l'un des outils que les médecins emploient pour déterminer le pronostic d'une personne atteinte de cancer. Les médecins analysent souvent des études qui évaluent la survie pour un type particulier de cancer, un stade ou une catégorie de risque spécifique.

Il existe différents types de statistiques de survie au cancer et diverses façons d’évaluer et de consigner la survie. En général, on se sert de la survie pour estimer le pourcentage de personnes atteintes de cancer qui seront en vie pendant au moins un certain temps (1, 3, 5 ou 10 ans par exemple) une fois le diagnostic posé.

Survie après 5 ans

On utilise souvent la survie après 5 ans quand on parle de pronostic et de survie.

Elle permet d'évaluer l'effet du cancer sur une période de 5 ans. Ce nombre donne une idée du pourcentage de personnes qui, en moyenne, vivent encore 5 ans après le diagnostic de cancer –  qu’elles ne soient plus malades, qu’elles soient en rémissionrémissionDiminution ou disparition des signes et symptômes d’une maladie (comme le cancer). ou encore en traitement.

Le taux de survie après 5 ans ne signifie pas que la personne ne survivra que 5 ans. Les gens peuvent vivre bien plus longtemps, en particulier lorsque le cancer est détecté et traité à un stade précoce. Les taux de survie diffèrent en fonction du type de cancer.

Facteurs ayant un effet sur les statistiques de survie au cancer

Il faut se rappeler que les statistiques de survie au cancer :

  • sont des estimations très générales;
  • peuvent varier considérablement selon le stade de la maladie;
  • se basent sur un grand nombre de personnes atteintes de cancer et ne permettent pas de prévoir exactement ce qui arrivera à une personne en particulier;
  • se basent sur des données qui peuvent dater de plusieurs années, donc qui ne montrent pas nécessairement l’impact des progrès récents en matière de traitement et de détection précoce;
  • ne tiennent pas nécessairement compte de la présence d’autres maladies, des réactions différentes aux traitements ou des personnes qui meurent d'une cause autre que le cancer.

Questions sur la survie

Discutez de votre pronostic avec votre médecin. Le pronostic repose sur de nombreux facteurs dont ceux-ci :

  • vos antécédents médicaux
  • le type de cancer
  • le stade du cancer
  • certaines caractéristiques du cancer
  • les traitements choisis
  • comment le cancer réagit au traitement

Seul un médecin qui connaît bien ces facteurs peut examiner toutes ces données de concert avec les statistiques de survie pour en arriver à un pronostic. Renseignez-vous auprès de votre médecin sur les facteurs qui ont un effet sur votre pronostic et ce qu’ils signifient pour vous.

Histoires

Lisa Hamel Je suis la preuve qu’il est possible de mener une vie normale après le cancer.

Lisez l’histoire de Lisa

Défense des intérêts des personnes atteintes de cancer

Illustration d’un mégaphone

Nos employés et bénévoles rencontrent les élus des divers paliers de gouvernement (municipal, provincial et fédéral) pour les convaincre de faire de la lutte contre le cancer une de leurs priorités.

Apprenez-en plus