Vous êtes ici:

Risque de cancer dans les familles

Si des membres de votre famille sont atteints de cancer, vous pourriez vous demander si vous risquez d’en être atteint vous aussi (si « c’est de famille »). Parfois, une mutation génétique qui peut causer le cancer vous est transmise par vos parents (héréditaire). Les cancers causés par des mutations génétiques héréditaires sont appelés cancers héréditaires. Il arrive aussi que le cancer apparaisse plus souvent chez les membres d’une famille qui partagent les mêmes habitudes, vivent dans la même région ou partagent d’autres facteurs génétiques (cancers non héréditaires). Certains types de cancer sont aussi fortement liés aux antécédents familiaux, comme dans le cas du cancer du sein et du cancer colorectal.

Votre risque d’être atteint d’un cancer peut seulement augmenter légèrement si un membre de votre famille proche est atteint de cancer. Toutefois, votre risque peut être élevé si vous héritez d’un gène qui est lié au cancer. C’est pourquoi il est important de parler à votre médecin de vos antécédents familiaux de cancer et de l’aviser s’il y a un changement dans l’état de santé d’un membre de votre famille. Votre médecin pourra ainsi vous aider à décider si vous devez passer des tests pour vérifier la présence de changement génétique ou de signes précoces du cancer.

Antécédents familiaux et cancer

Les antécédents familiaux consistent en un bilan des renseignements sur l’état de santé des membres de votre famille, y compris vos parents, frères, sœurs, tantes, oncles et grands-parents. Il est important de connaître vos antécédents familiaux de cancer et d’autres affections. En communiquant cette information à votre médecin, vous l’aidez à décider si votre risque de maladie est élevé. Si votre médecin pense que votre risque de cancer pourrait être élevé, il peut recommander des tests ou vérifier la présence de certains signes de maladie.

Avoir des antécédents familiaux de cancer ne signifie pas que vous serez atteint du cancer. Et les personnes qui n’ont pas d’antécédents familiaux de cancer peuvent tout de même présenter un risque d'être atteintes d'un cancer.

Si vous ne connaissez pas vos antécédents familiaux, posez des questions. Parlez à vos parents et aux autres membres de votre famille au sujet de leur état de santé – par exemple quels problèmes médicaux ils ont eus et à quel moment ces problèmes sont apparus. Dans certains cas, il peut être aussi utile d’obtenir des copies de dossiers médicaux ou d’autres documents tels que des certificats de décès. Avisez votre médecin de toute nouvelle information concernant vos antécédents familiaux.

Cancers familiaux

Les cancers familiaux apparaissent au sein d'une même famille plus souvent que ce à quoi on s'attend par hasard. Les cancers familiaux pourraient ne pas être liés à une mutation génétique connue, mais ils pourraient être dûs à une combinaison de facteurs que partage une même famille. Il peut s’agir de choses autour de vous, comme l’endroit où vous vivez. Il peut aussi s’agir de la façon dont vous vivez votre vie, comme ce que vous mangez et le degré d’activité physique que vous faites. Vous pourriez aussi partager certains facteurs génétiques. Un cancer familial n’est pas la même chose qu’un cancer héréditaire, mais il peut être associé à un risque accru de cancer. Le risque est à son degré le plus élevé lorsqu’un membre de votre famille proche est atteint de certains types de cancer, comme le cancer du sein ou le cancer colorectal.

Cancers héréditaires

Certaines familles présentent un risque plus élevé de cancer parce que des membres de la famille sont porteurs d’une mutation génétique héréditaire qui se transmet d’un parent à un enfant. Certaines mutations génétiques héréditaires sont liées à un syndrome du cancer familial (aussi appelé syndrome du cancer héréditaire), comme le syndrome de Lynch. Environ 5 à 10 % de tous les cancers sont héréditaires.

Les indices qui laissent supposer qu’un cancer peut être lié à mutation génétique héréditaire sont les suivants :

  • Des membres de la famille ont reçu un diagnostic de cancer à un jeune âge.
  • Plusieurs membres de la famille sont atteints du même type de cancer ou d’un type qui y est apparenté.
  • Un membre de la famille a été atteint de plus d’un type de cancer (comme le cancer du sein et le cancer de l’ovaire).
  • Le cancer atteint les deux organes d’une paire (comme les deux seins, les deux reins ou les deux yeux).
  • Des membres de la famille sont atteints d’un type peu courant ou rare de cancer.
  • Il y a plus d’un cas de cancer infantile au sein d’une même fratrie (frères et sœurs).

Lorsqu'on tente de déterminer si les antécédents familiaux de cancer peuvent être héréditaires, il est important de savoir que les membres de la parenté atteints de cancer qui comptent sont seulement ceux qui ont des liens de sang. Par exemple, vous pouvez avoir 2 tantes qui sont atteintes du cancer du sein, une de chaque côté de la famille. Elles n’ont pas de liens de sang l’une par rapport à l’autre; il est donc moins probable que le cancer soit héréditaire que si elles étaient du même côté de la famille.

Comment le cancer peut-il se transmettre héréditairement?

Les gènes sont des particules d’ADN qui sont présentes à l’intérieur des chromosomes dans toutes nos cellules. Nous héritons d’un ensemble de chromosomes de chacun de nos parents de sorte que nos cellules possèdent 23 paires de chromosomes. Chaque personne a 2 exemplaires de chaque gène, un hérité de sa mère et l’autre de son père. Les mutations génétiques sont parfois transmises d’un parent à un enfant par les spermatozoïdes du père ou les ovules de la mère (cellules germinales). C’est ce qu’on appelle des mutations génétiques héréditaires. Certaines mutations génétiques font augmenter le risque d’une personne d’être un jour atteinte d’un cancer. Ces gènes sont appelés gènes de cancer ou gènes de susceptibilité au cancer. Les personnes qui héritent de certaines mutations génétiques, comme les mutations dans les gènes BRCA, risquent davantage d’être atteintes de certains types de cancer. Mais cela ne signifie pas qu’elles seront atteintes du cancer.

Syndromes du cancer familial

Certains troubles génétiques sont héréditaires si le gène causant le trouble est un gène qui a muté et qui est transmis d’un parent à un enfant. Certains de ces troubles génétiques héréditaires sont associés à un risque plus élevé de cancer et portent le nom de syndrome du cancer familial ou de syndrome du cancer héréditaire.

Le risque d’hériter d’une mutation génétique ou d’un syndrome du cancer familial lié à une mutation génétique dépend de la présence d’un gène dominant ou récessif.

  • L’hérédité dominante signifie qu’une personne n’a besoin d’hériter que de 1 copie de la mutation génétique d’un parent pour être atteinte du syndrome du cancer héréditaire. La plupart des syndromes du cancer héréditaire sont causés par l’hérédité dominante.
  • L’hérédité récessive signifie qu’une personne doit hériter des 2 copies de la mutation génétique (1 copie de chacun de ses parents) pour être atteinte du syndrome du cancer familial.

Réduction du risque

Connaître vos antécédents familiaux peut vous aider à prendre des mesures pour réduire votre risque d’être atteint d’un cancer. Parlez avec votre médecin pour déterminer les façons de réduire votre risque de cancer et de détecter le cancer à un stade précoce. Ce sont entre autres celles-ci :

  • avoir une alimentation saine
  • être plus actif physiquement
  • cesser de fumer
  • passer régulièrement un examen de santé
  • vérifier la présence de tout signe de changement dans votre corps
  • passer certains tests, comme un dépistage génétique, une mammographie ou une coloscopie
  • entreprendre un dépistage à un âge précoce ou passer des tests de dépistage plus souvent
  • prendre des médicaments qui pourraient aider à réduire le risque (chimioprévention)
  • subir une chirurgie préventive (prophylactique) pour enlever les organes qui présentent le plus de risques de cancer

acide désoxyribonucléique (ADN)

Molécules à l’intérieur de la cellule qui ont la capacité de programmer l’information génétique. L’ADN détermine la structure, la fonction et le comportement d’une cellule.

chromosome

Partie de la cellule qui contient l’ADN (l’information génétique).

Chez l’humain, chaque cellule contient 23 paires de chromosomes, soit  46 chromosomes en tout.

chimioprévention

Intervention qui consiste à administrer des médicaments, des vitamines ou d’autres substances afin de réduire le risque d’apparition d’un cancer, d’en retarder le développement ou de prévenir la récidive d’un cancer.

Histoires

Marj and Chloe Poirier Si la Société n’avait pas été là, je ne sais pas comment nous aurions pu nous organiser.

Lisez l’histoire de Chloe

Passer à l’action contre tous les cancers

Icône – point d’interrogation

Le plus récent rapport Statistiques canadiennes sur le cancer révèle que les cancers du poumon, colorectal, du sein et de la prostate devraient représenter la moitié de tous les nouveaux cas de cancer diagnostiqués en 2017. Découvrez ce que vous pouvez faire pour réduire le fardeau du cancer.

Apprenez-en plus