Vous êtes ici:
A-|A|A+

Dr Mathieu Lupien

Prix Bernard et Francine Dorval, corécipiendaire en 2017

Dr Mathieu Lupien

Le Dr Mathieu Lupien est un jeune scientifique innovateur qui est bien positionné pour influencer la recherche sur le cancer au Canada et au-delà de nos frontières. Tôt dans sa carrière de chercheur, il s’est taillé une réputation internationale grâce à ses recherches sur l’épigénétique du cancer, c’est-à-dire le processus par lequel des modifications chimiques sur l’ADN et ses protéines connexes régulent la fonction du génome, comme des interrupteurs de lumières.

Ses travaux pionniers sur le fonctionnement des gènes dans différents types de cancer ont révélé l’importance du génome non codant, qui forme plus de 98 % du génome humain. Le génome non codant était auparavant considéré comme un « déchet » ayant peu de conséquences biologiques. Le Dr Lupien a fourni des données probantes, à l’origine d’un changement de pensée, montrant que ces régions du génome sont en fait d’une importance capitale dans le risque d’apparition et le développement du cancer.

Le Dr Lupien a publié plusieurs découvertes phares illustrant comment la recherche sur l’épigénétique peut mettre au jour le rôle crucial des changements, tant génétiques qu’épigénétiques, de l’ADN non codant dans l’apparition et l’évolution du cancer, et peut révéler de nouvelles cibles pour le traitement de celui-ci. Il a notamment identifié le rôle de variants génétiques et de mutations retrouvés à même l’ADN non codante dans le développement de cancers du sein, de la prostate et du cerveau.

Le Dr Lupien est perçu comme un collaborateur généreux et un mentor exceptionnel pour la prochaine génération de leaders scientifiques canadiens. À son souci du détail en recherche s’ajoutent une aptitude à avoir une « vue d’ensemble » et une passion inspirante. De façon générale, son programme de recherche d’envergure mondiale devrait se traduire directement par un diagnostic et un traitement améliorés du cancer.

A-|A|A+

Histoires

Désormais, je sais que même après ma mort, je continuerai d’aider des femmes et des hommes atteints de cancer. C’est une trace que je veux laisser dans le monde.

Plus de details

Quel est le risque à vie d’avoir le cancer?

Icône - 1 sur 2

Selon le plus récent rapport Statistiques canadiennes sur le cancer, environ la moitié des Canadiens pourraient recevoir un diagnostic de cancer au cours de leur vie.

Apprenez-en plus