Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:
A-|A|A+

Nos prix scientifiques

La Société canadienne du cancer promeut et reconnait l’excellence de réalisations exceptionnelles dans le domaine de la recherche sur le cancer.

Depuis 1993, nous avons reconnu le travail des meilleurs chercheurs au pays par les prix d’excellence de la Société canadienne du cancer. Nous sommes fiers de rendre hommage à ces hommes et ces femmes de talent qui ont joué un rôle clé dans les progrès de la recherche sur le cancer.

Ces personnes ont apporté une contribution importante et significative en participant aux progrès de la recherche biomédicale sur le cancer ou en dirigeant une recherche qui a eu un impact majeur sur la lutte contre le cancer au Canada. Félicitations à tous nos lauréats!

Prix Robert L. Noble

Le prix Robert L. Noble souligne les réalisations exceptionnelles de chercheurs spécialisés en recherche biomédicale de base liée au cancer. Il a été nommé en hommage au DNoble, un chercheur canadien émérite dont les recherches menées dans les années 1950 ont abouti à la découverte de la vincristine. Ce médicament anticancer, extrait de la pervenche, est encore utilisé dans le traitement de divers cancers.

Le prix est assorti d'une contribution de 20 000 $ aux recherches du récipiendaire.

Dr Poul Sorensen, récipiendaire en 2016

Dr Poul SorensenLe Dr Poul Sorensen jouit d’une réputation internationale en recherche sur l’oncologie pédiatrique. Ses travaux remarquables ont porté sur les anomalies moléculaires à l’origine des sarcomes et les tumeurs cérébrales chez les enfants et des cancers du sein, du cerveau et de la prostate chez les adultes.

Son programme de recherche est d’une diversité impressionnante, et a permis d’importants progrès dans la génétique du cancer et dans la biologie du cancer. Au début de sa carrière, le Dr Sorensen a découvert plusieurs nouvelles altérations génétiques dans certaines tumeurs solides infantiles (comme le sarcome d’Ewing et la tumeur de Wilms) qui, en général, sont génétiquement moins complexes que les tumeurs adultes. Il a utilisé ces découvertes d’une manière novatrice pour mieux comprendre la biologie des cancers adultes. Par exemple, il a repéré la fusion des gènes ETV6-NTRK3 pour le sarcome infantile et une forme de cancer du sein, d’où une nouvelle stratégie de traitement. À partir de ses observations génétiques, le Dr Sorensen a aussi élaboré de nouveaux tests pour améliorer la classification des cancers infantiles, lesquels sont employés par des cliniciens un peu partout dans le monde. Plus récemment, il a attiré l’attention vers le rôle crucial des protéines de cancer dans les réponses au stress cellulaire qui interviennent dans l’évolution et la propagation du cancer.

Le Dr Sorensen illustre parfaitement l’excellence dans la recherche sur le cancer et fait preuve d’un engagement continu envers le milieu scientifique. Il agit régulièrement à titre d’expert bénévole au sein des comités d’examen de demandes de subventions, y compris ceux de la Société canadienne du cancer. Il est également reconnu pour son extraordinaire mentorat et sa volonté de former la prochaine génération de brillants scientifiques. Le Dr Sorensen est un chercheur dynamique et passionné dont le travail met au jour de nouvelles cibles de traitement du cancer et amène de nouveaux outils qui auront probablement un impact concret sur les soins contre le cancer.

Prix O. Harold Warwick

Le prix O. Harold Warwick souligne les réalisations exceptionnelles de chercheurs spécialisés en recherche liée à la lutte contre le cancer. Il est nommé en hommage au Dr Warwick. Ce pionnier de la recherche dans le traitement et la lutte contre le cancer fut le premier directeur général de l’ancien Institut national du cancer du Canada et de la Société canadienne du cancer.

Le prix est assorti d'une contribution de 20 000 $ aux recherches du récipiendaire.

Dre Mary Gospodarowicz, récipiendaire en 2016

La Dre Mary Gospodarowicz est une éminente radio-oncologue dont la volonté de faire avancer la lutte contre le cancer est reconnue à l’échelle internationale. Sa détermination à optimiser le traitement des cancers génito-urinaires et des lymphomes a permis d’améliorer les résultats pour les patients, grâce à une prise en charge différente.

La Dre Gospodarowicz a fait preuve d’un enthousiasme et d’un leadership exceptionnels en onco-radiologie depuis 30 ans. Très tôt, elle a décelé les possibles risques à long terme de la radiothérapie, ce qui l’a motivée à définir les meilleures façons d’intégrer la radiothérapie à la prise en charge du cancer. Dans les années 1990, sa recherche pionnière sur le cancer du testicule a changé le paradigme de traitement de celui-ci. Cette recherche a conduit à une nouvelle approche visant à limiter la radiothérapie postchirurgicale chez les patients à faible risque afin de réduire au minimum les effets secondaires dangereux. Dans le domaine des essais cliniques, le leadership de la Dre Gospodarowicz s’exprime par une étude phare ayant révélé que les survivants d’un cancer du testicule couraient un risque accru de certains cancers après une radiothérapie. En plus de ces réalisations, la Dre Gospodarowicz a défendu avec ardeur l’atteinte d’un consensus mondial sur la stadification du cancer. Elle a participé à la rédaction de la 7e édition du TNM Classification of Malignant Tumours (2011), qui a été citée plus de 11 000 fois.

La Dre Gospodarowicz a rendu des services hors du commun au milieu scientifique. Il convient de souligner son rôle dans les comités du Groupe canadien des essais sur le cancer (CCTG; auparavant le Groupe des essais cliniques de l’INCC), où elle a pu servir de guide dans la recherche sur le cancer qui change vraiment le cours des choses. Elle a aussi contribué à la mise sur pied d’un groupe de travail international en vue de militer pour l’accès à la radiothérapie partout dans le monde, en particulier dans les pays à revenu faible ou moyen. La Dre Gospodarowicz est reconnue comme étant un médecin bienveillant et une ambassadrice exemplaire pour la recherche sur le cancer.

Prix William E. Rawls

Le prix William E. Rawls souligne les réalisations exceptionnelles d’un jeune chercheur dont les recherches pourraient mener – ou ont déjà contribué – à des avancées importantes en matière de lutte contre le cancer. Il rend hommage au Dr Rawls, qui a siégé à de nombreux comités et groupes consultatifs de l’ex-Institut national du cancer du Canada, dont il a été élu président en 1986. Ses recherches ont porté sur les virus, surtout les virus reliés aux maladies chroniques et au cancer du col utérin.

Le prix est assorti d'une contribution de 20 000 $ aux recherches du récipiendaire.

Dre Catherine Sabiston, récipiendaire en 2016

La Dre Catherine Sabiston est une chercheuse réputée en psychologie du sport, de l’exercice et de la santé, qui se consacre à la promotion de l’activité physique pendant et après une expérience de cancer. Ses travaux sont reconnus à l’échelle internationale parce qu’ils repoussent les frontières et ont un impact tant sur les connaissances que sur la pratique.

Même si l’activité physique peut aider les personnes atteintes de cancer de bien des façons, la plupart n’en font pas assez pour en retirer des bienfaits. La Dre Sabiston veut comprendre les liens entre l’activité physique et la santé mentale, en s’intéressant plus particulièrement aux survivants du cancer. La Dre Sabiston est bien connue pour ses travaux souvent cités sur la croissance psychologique chez les survivantes d’un cancer du sein. Son étude sur l’expérience psychosociale des survivantes d’un cancer du sein avec des bateaux-dragons a été publiée dans une prestigieuse revue de psychologie du sport et de l’exercice. La Dre Sabiston se penche actuellement sur le comportement sédentaire chez les survivantes d’un cancer du sein. Les données ainsi recueillies serviront à élaborer du matériel de formation qui permettra aux professionnels de la santé de mieux conseiller les patientes. Dans le cadre de l’initiative ActiveMatch, elle a aussi offert un système en ligne où les survivantes peuvent trouver des partenaires d’exercice et réussir à surmonter les barrières ensemble. De façon globale, ces travaux pourraient avoir un impact considérable sur la santé et la qualité de vie des survivantes, tout en réduisant les coûts des soins de santé.

La Dre Sabiston s’est démarquée rapidement, et son potentiel a été reconnu par plusieurs prix d’excellence attribués à des chercheurs en début de carrière. Point important, des activités de partage des connaissances sont intégrées à chaque facette de son travail, jetant un pont entre la recherche et l’application pratique. Il s’agit souvent d’activités de sensibilisation destinées à des étudiants, à des professeurs, à des professionnels de la santé et à des patients. Comme l’intégration de l’activité physique aux soins contre le cancer et à la survie pourrait prolonger la vie, en améliorer la qualité de vie et favoriser les liens sociaux, les travaux de la Dre Sabiston sont susceptibles d’avoir de profondes répercussions sur la lutte contre le cancer.

Prix Bernard et Francine Dorval

Le prix Bernard et Francine Dorval souligne les réalisations exceptionnelles d’un jeune chercheur spécialisé en recherche biomédicale de base liée au cancer, et dont les recherches pourraient mener – ou ont déjà contribué – à des améliorations en matière de traitements ou de remèdes contre le cancer. Il rend hommage à Bernard et Francine Dorval, qui ont aidé la Société à lever plus de deux millions de dollars qui ont servi à financer les subventions de recherche, les politiques et les programmes de la Société.

Le prix est assorti d'une contribution de 20 000 $ aux recherches du récipiendaire.

Dr Uri Tabori, récipiendaire en 2016

Dr Uri TaboriLe Dr Uri Tabori est un clinicien-chercheur talentueux qui s’est vite imposé comme une sommité mondiale en oncologie pédiatrique, à la fois en recherche et dans la pratique. Ses travaux ont fait avancer la connaissance des tumeurs cérébrales infantiles dans le milieu scientifique, surtout dans le cas des enfants ayant un syndrome de prédisposition au cancer.

Parmi ses contributions remarquables, le Dr Tabori a démontré le rôle du maintien des télomères (extrémités des chromosomes) dans la biologie des tumeurs cérébrales infantiles. Le Dr Tabori a aussi aidé à élucider les fondements moléculaires des gliomes infantiles de bas grade, les tumeurs cérébrales les plus fréquentes chez les enfants. Il a mis sur pied un groupe de travail canadien multidisciplinaire sur les gliomes de bas grade et tient la plus grande base de données cliniques et pathologiques du monde sur les gliomes infantiles de bas grade. Une autre de ses initiatives d’envergure a été la création et la direction d’un consortium international de chercheurs chargé d’étudier le défaut biallélique de réparation des mésappariements (BMMRD) – un syndrome, rare, de prédisposition au cancer. La publication à fort impact qui en est issue a montré que les cancers du cerveau chez les enfants ayant ce défaut de réparation sont associés à plus de mutations que la plupart des types de cancer. Dans l’ensemble, la recherche fondamentale sur le cancer menée par le Dr Tabori sert de tremplin pour la transposition des connaissances en applications cliniques.

Le Dr Tabori a le souci d’améliorer la santé des enfants partout dans le monde, comme en témoignent ses activités de sensibilisation telles que les réunions mensuelles de télémédecine avec des cliniciens de centres de traitement des cancers infantiles dans les pays en voie de développement. Le Dr Tabori est un ardent défenseur de la recherche sur le cancer au Canada, et donne généreusement de son temps et de son expertise à la Société canadienne du cancer et à d’autres bailleurs de fonds en examinant des demandes de subventions et en participant à des activités de financement. Son formidable potentiel a été reconnu par de prestigieux prix de début de carrière, et ses recherches ont un impact direct sur les soins contre le cancer.

A-|A|A+