Les femmes des Premières Nations transportées gratuitement vers leurs rendez-vous pour mammographie

15 janvier 2013

Sudbury -

Les mammographies sauvent des vies. Pourtant pour certaines femmes vivant dans les communautés des Premières Nations, les coûts associés au transport vers le dépistage du cancer du sein sont prohibitifs.

Pour aider à aborder ce problème, la Société canadienne du cancer, en partenariat avec le Weenebayko Area Health Authority (WAHA) et Horizon Santé-Nord (HSN), offre à environ 100 femmes vivant dans les communautés éloignées du Nord-Est de l’Ontario (particulièrement Peawanuck, Attawapiskat, Kashechewan, Fort Albany, Moosonee et Moose Factory) un transport aérien et terrestre vers les rendez-vous pour mammographie du 18 au 23 janvier 2013.

Cette initiative unique est possible grâce à un don spécial de la Fondation RBC à la Société canadienne du cancer.

« La mammographie est la façon la plus fiable de dépister un cancer du sein tôt, lorsqu’il est le plus traitable. Cependant, pour certaines femmes vivant dans les régions éloignées, le coût pour se rendre à un rendez-vous de dépistage peut être aussi élevé que 1 500 $ par avio », dit Barbara Spencer, directrice régionale, Société canadienne du cancer, Nord-Est et Nord-Ouest de l’Ontario. « Cette initiative démontre l’engagement de la Société à aider les femmes à subir un dépistage et comment nous pouvons passer à l’action contre le cancer le plus courant chez les Ontariennes. »

En 2012, en Ontario, on estime à 9 100 le nombre de femmes qui ont reçu un diagnostic de cancer du sein et à 2 000 le nombre de femmes qui en sont décédées.

Le cancer est un problème de santé important dans les communautés des Premières Nations. Le taux global des nouveaux cas de cancer dans les communautés des Premières Nations en Ontario a presque doublé entre 1968 et 2001. De plus, le taux de survie de cinq ans est aussi beaucoup plus bas que celui de la population générale.

« La recherche démontre qu’en moyenne, les femmes des Premières Nations sont diagnostiquées à un stade plus avancé de cancer du sein comparativement aux autres Ontariennes, et ceci est dû en partie aux taux de participation moins élevés au dépistage», dit Caroline Lidstone-Jones, chef de l’assurance de la qualité, Weenebayko Area Health Authority. « Le dépistage précoce est la clé, alors c’est pourquoi nous sommes tellement heureux d’entreprendre cette initiative. »

Le dépistage aura lieu au Weeneebayko General Hospital à Moose Factory par le biais du Programme ontarien de dépistage du cancer du sein pour les femmes âgées entre 50 et 74 ans n’ayant jamais subi de mammographie ou n’ayant pas subi de dépistage au cours des deux dernières années.

« Ceci est une excellente initiative pour augmenter les taux de dépistage et améliorer la santé des femmes des communautés le long de la côte des baies James et Hudson », dit Mark Hartman, vice-président, services oncologiques et imagerie médicale, Northeast Cancer Centre of Health Sciences North.

Les femmes qui cherchent de l’information gratuite et fiable sur le cancer du sein ou les services de soutien peuvent téléphoner au Service d’information sur le cancer de la Société canadienne du cancer au 1-888-939-3333 ou visitez www.cancer.ca.

Pour plus d’information pour subir une mammographie, les femmes peuvent téléphoner au Programme ontarien de dépistage du cancer du sein au 1-800-668-9304.

À propos du cancer du sein et du dépistage

Bien que les bosses ne soient pas toutes cancéreuses, vos risques de développer un cancer du sein augmentent après 50 ans.

La mammographie peut détecter une bosse environ de la grosseur d’un pépin de pomme, tandis que la grosseur moyenne d’une bosse découverte par les femmes qui examinent leurs propres seins est à peu près de la grosseur d’une tomate cerise.

La Société canadienne du cancer recommande les lignes directrices suivantes pour le dépistage du cancer du sein :

Si vous avez :

Vous devriez :

 

entre 40 et 49 ans Discuter avec votre médecin de votre risque personnel de cancer du sein ainsi que des avantages et inconvénients de la mammographie.
entre 50 et 69 ans Passer une mammographie tous les deux ans.
70 ans ou plus Demandez à votre médecin à quelle fréquence vous devriez passer une mammographie.

Weeneebayko Area Health Authority est une organisation régionale communautaire engagée à offrir des soins de santé optimums aussi près du domicile que possible.

Horizon Santé-Nord apprécie le soutien continu de la communauté par le biais de ses fondations, Fondation Horizon Santé-Nord et Fondation du Nord en cancérologie, et de l’Association des bénévoles HSN.

Renseignements :

Stephanie Michaelides

Communications Coordinator

Société canadienne du cancer

Ontario

Téléphone : 416-323-7039