Une micropuce plaquée or peut-elle détecter la croissance d’un cancer?

19 mars 2013

London -

Une équipe multidisciplinaire de chercheurs dirigée par des scientifiques à London et à Toronto développe un outil simple qui pourrait un jour faciliter le choix du meilleur traitement contre le cancer disponible pour les patients et améliorer leur chance de survie.

Le Dr David Litchfield, professeur, département de biochimie, Université Western, et une équipe qui comprend des leaders du domaine des sciences biologiques et physiques, ainsi que des cliniciens de la division d’hématologie du London Health Sciences Centre, développent un outil spécialisé (une puce plaquée or avec capteurs) qui pourra détecter l’activité de molécules cellulaires appelées protéines kinases qui sont souvent impliquées dans la croissance du cancer.

Grâce à une nouvelle Subvention pour l’innovation de 200 000 $, le Dr Litchfield et son équipe visent à développer davantage cette technologie très innovatrice afin de pouvoir surveiller de nombreuses protéines kinases en même temps. L’équipe, codirigée par le Dr Bernie Kraatz, professeur de chimie à l’Université de Toronto (Scarborough), mettra aussi l’outil à l’essai dans les lignées cellulaires et les échantillons sanguins des patients atteints de leucémie. Cette information aidera l’équipe à déterminer quelles protéines kinases participent à la croissance du cancer chez un patient.

Si cette étude obtient des résultats positifs, les médecins seront en mesure d’utiliser l’outil pour en apprendre plus sur la tumeur d’un patient afin de pouvoir choisir le meilleur traitement disponible pour le patient en se basant sur les caractéristiques de la tumeur.

« Je félicite la Société canadienne du cancer de financer l’innovation qui appuie la créativité et nous permet de rassembler les talents de diverses disciplines pour prendre une approche hautement collaborative dans le but de résoudre le casse-tête de la croissance du cancer », dit le Dr Litchfield.

La Société appuie le travail du Dr Litchfield depuis longtemps. Incluant cette nouvelle subvention, il a reçu 2,4 millions de dollars de la Société depuis 1994 pour aider à la recherche et à la formation de nombreux membres du personnel de recherche.

« Nous sommes fiers d’appuyer la recherche innovatrice qui stimule de nouvelles approches en matière de recherche sur le cancer, comme ce projet qui pourrait aider les médecins à offrir les meilleurs traitements disponibles », dit Luba Slatkovska, gestionnaire principale, recherche, Division de l’Ontario. « Nous ne pourrions pas avoir de tel impact sans le soutien de nos donateurs et de nos partenaires. »

Les Subventions pour l’innovation de la Société ont été développées pour résoudre d’une manière innovatrice et créative des problèmes dans le domaine de la recherche sur le cancer. L’objectif est de soutenir des concepts, approches ou méthodologies non classiques pour aborder les problèmes de la recherche sur le cancer.

Un total de 37 subventions représentant un investissement de 7,2 millions de dollars répartis partout au pays ont été annoncées aujourd’hui, dont 20 en Ontario. La Société canadienne du cancer est le plus important organisme de bienfaisance national à subventionner la recherche sur le cancer au Canada. Pour plus d’information sur l’investissement de la Société dans la recherche, visitez www.cancer.ca.

Renseignements :

Justin Edmonstone

Affaires publiques

Société canadienne du cancer

Division de l’Ontario

Téléphone : 416-323-7026