La Société canadienne du cancer applaudit la Région de Peel qui interdit aux jeunes d’utiliser de l’équipement de bronzage artificiel

28 septembre 2012

Toronto -

Hier, la Région de Peel a adopté le règlement municipal le plus strict de la province, interdisant aux jeunes de moins de 18 and de fréquenter les salons de bronzage et imposant des amandes élevées aux propriétaires de salons qui ne respectent pas le règlement.

La Société canadienne du cancer est heureuse que la Région de Peel soit passée à l’action relativement à cette question importante de santé publique car il a été prouvé que les rayons ultraviolets (UV) émis par l’équipement de bronzage artificiel causent le cancer. En juillet, l’examen de preuves actuelles par des experts dans le British Medical Journal a démontré que les personnes qui avaient commencé à utiliser de l’équipement de bronzage artificiel avant 35 ans avaient un risque accru de 87 % de développer un mélanome (cancer de la peau).

La Société canadienne du cancer et ses bénévoles défendent l’intérêt du public auprès de tous les niveaux de gouvernement à propos de cette question depuis plus de six ans. Une de ces bénévoles est Mary Jane Hanley de Mississauga, qui a rencontré des représentants élus et écrit des lettres aux rédacteurs en chef, afin d’attirer l’attention sur cette question. Hanley était présente dans la salle du conseil lorsque la région a adopté le règlement. « Au fil des ans, nous avons consacré beaucoup de temps et d’efforts pour faire connaître cette question. Ce fut très intéressant de voir le règlement adopté. Je sais qu’il contribuera grandement à protéger la santé des jeunes dans la Région de Peel », dit Mme Hanley.

La Région de Peel devient la deuxième municipalité en Ontario, après Oakville, à adopter un règlement qui interdit aux jeunes de moins de 18 ans d’utiliser de l’équipement de bronzage artificiel. Plus tôt ce mois-ci, le premier ministre Dalton McGuinty a annoncé qu’il prévoit adopter le projet de loi de France Gélinas, porte-parole du NDP en matière de santé, qui vise à interdire aux jeunes de moins de 18 ans d’utiliser de l’équipement de bronzage artificiel partout dans la province.

« Le règlement de la Région de Peel est un autre pas de l’avant dans la lutte contre le cancer de la peau et il envoie un message clair qu’il faudra respecter le règlement ou subir une amande », dit Florentina Stancu-Soare, coordonnatrice principale, questions d’intérêt public, Société canadienne du cancer, Division de l’Ontario. « La Région de Peel adopte une position ferme contre une industrie qui a besoin d’être régularisée », ajoute Mme Stancu-Soare.

La Région de Peel prévoit imposer une amande de 10 000 $ pour la première infraction et de 25 000 $ pour les infractions suivantes. La mise en application sera faite par le biais d’agents municipaux d’application de la loi ou d’inspecteurs en santé publique travaillant sous la direction du médecin hygiéniste.

À propos de la Société canadienne du cancer, Division de l’Ontario

Renseignements :

Camille Beaubien

Coordonnatrice principale, Relations publiques

Téléphone : (416) 323-7181