Savoir, c’est pouvoir lutter contre le cancer – Le Service d’information sur le cancer de la Société canadienne du cancer célèbre un jalon : un million de Canadiens ont fait appel au service!

04 août 2011

Toronto -

La peur, l’anxiété, l’impuissance et la colère sont parmi les sentiments les plus accablants que ressentent les personnes touchées par le cancer. Lorsque confronté à un diagnostic de cancer, le savoir c’est le pouvoir. La Société canadienne du cancer donne des ressources aux Canadiens en les informant afin qu’ils puissent prendre des décisions éclairées concernant leur santé. Aujourd’hui, le Service d’information sur le cancer de la Société célèbre le fait qu’il a répondu aux questions liées au cancer posées par un million de Canadiens.

Depuis 1996, le Service d’information sur le cancer, offert gratuitement, a fourni de l’information sur tous les types de cancer, sur les tests diagnostiques, les traitements, les effets secondaires, les essais cliniques et a aiguillé les gens vers les services disponibles dans les communautés à l’échelle nationale. Dans les quatre centres d’appel d’un océan à l’autre, le service emploie des équipes de spécialistes en information hautement qualifiés qui répondent aux appels téléphoniques ou aux courriels. Ces membres du personnel possèdent l’expertise pour écouter les individus avec empathie tout en leur fournissant des renseignements précis et à jour sur tous les aspects entourant la manière de composer avec la maladie. De nombreux appelants ne veulent pas déranger leur médecin ou les membres de leur famille avec leurs questions et leurs inquiétudes et ils aiment entendre la voix d’une personne dévouée et informée. Souvent, les appels proviennent des membres de la famille ou d’autres proches aidants qui ont besoin de parler à quelqu’un.

Kim McColl de Napanee en Ontario a communiqué avec le service plusieurs fois depuis son diagnostic de cancer du sein en 2007. « Le Service d’information sur le cancer est une des nombreuses raisons pour lesquelles je pense que je suis encore ici aujourd’hui », dit Mme McColl. « L’information est précise et offerte avec compassion. Le personnel fait plus que le nécessaire pour vous envoyer plus d’information. Cela ne les dérange jamais. »

Quatre ans plus tard, cette professeure de musique à la retraite est en rémission mais les effets secondaires de la chirurgie pour un cancer du sein sont toujours présents. Même aujourd’hui, Mme McColl n’hésite pas à téléphoner au Service d’information sur le cancer lorsqu’elle a des questions. En juin, elle a communiqué avec le service pour en apprendre davantage sur le lymphœdème, trouble fréquent qui affecte beaucoup de patientes et de survivantes du cancer du sein.

« Les gens sont souvent accablés lorsqu’ils affrontent un diagnostic de cancer et les traitements », dit Janet MacVinnie, gestionnaire du Service d’information sur le cancer en Ontario. Il a été prouvé que notre Service d’information sur le cancer réduit le stress et l’anxiété des patients parce qu’il les aide à mieux comprendre leur type de cancer, les choix de traitements et à trouver des services dans leur localité. » En 2010, le service a répondu à plus de 23 000 appels téléphoniques et courriels en Ontario.

Les professionnels de la santé utilisent aussi le Service d’information sur le cancer et aiguillent souvent leurs patients et les familles. « À l’Hôpital Princess Margaret, nous voyons plus de 12 000 nouveaux patients par année, ayant chacun leurs besoins d’information et besoins linguistiques. Nous avons recours au Service d’information sur le cancer de la Société canadienne du cancer en tant que partenaire essentiel et fiable pour nous assurer que nos patients et leur famille aient accès à l’information appropriée, au bon moment et d’une manière compréhensive », dit Audrey Jusko Friedman, directrice, programme d’éducation des patients, Réseau universitaire de santé, Toronto. « Nous aiguillons les gens vers le Service d’information sur le cancer parce que nous sommes assurés que des personnes bien informées et bienveillantes répondront rapidement aux questions des patients et des familles. Nos patients et leur famille nous parlent du merveilleux soutien qu’ils obtiennent lorsqu’ils communiquent avec le service et disent qu’ils sont contents qu’on leur ait parlé de cette ressource fantastique. »

L’information fait partie des cinq engagements de la Société canadienne du cancer envers la lutte contre le cancer. Les autres engagements comprennent : recherche, services de soutien, prévention et défense de l’intérêt public pour les patients et les questions liées au cancer. Si les gens ont des questions sur le cancer, qu’ils soient des patients, des soignants ou membres du public, le Service d’information sur le cancer peut aider. Composez le 1 888 939-3333 ou envoyez un courriel à cis@ontario.cancer.ca. Une aide est disponible en plus de 100 langues grâce à un service d’interprètes. En Ontario, les personnes sourdes, devenues sourdes ou malentendantes peuvent utiliser un numéro ATS (1 866 786-3934).

Renseignements :

Camille Beaubien

Coordonnatrice principale, Relations publiques

Téléphone : (416) 323-7181