Fiche d’information médias : La Société canadienne du cancer lutte contre le tabagisme

09 mai 2012

Toronto -

La Société canadienne du cancer est un chef de file dans le domaine de la lutte contre le tabagisme. En travaillant ensemble, nous faisons véritablement avancer les choses.

Action revendicatrice

En sa qualité de figure de proue de la lutte antitabac au Canada, la Société canadienne du cancer a contribué à un changement d’attitude dans la population et a eu une influence sur l’action des pouvoirs publics dans le dossier du tabac. Ainsi, tout récemment :

  • Grâce à nos démarches, des mises en garde illustrées de plus grande taille occuperont désormais 75 % de l’espace avant et arrière des paquets de cigarettes et de cigarillos (petits cigares).
  • Nous avons appuyé l’entrée en vigueur de la loi C‑32 interdisant aux détaillants de vendre des cigarillos, des cigarettes et des feuilles d’enveloppe (feuilles de tabac servant à rouler des cigarettes) aromatisés aux fruits ou aux bonbons, très prisés des jeunes.
  • Nous avons comparu devant la Cour suprême du Canada à l’occasion d’une audience portant sur la législation fédérale des produits du tabac. Avec le gouvernement fédéral et six provinces, la Société a plaidé en faveur de la validité constitutionnelle de la Loi sur le tabac, qui restreint la publicité sur le tabac, interdit les commandites des fabricants de tabac et exige que des mises en garde de grande dimension soient apposées sur les paquets de cigarettes. La loi était contestée par les trois principaux fabricants de produits du tabac, mais la Cour suprême en a confirmé la validité.
  • Nous avons par ailleurs fait valoir la pertinence de nombreuses autres mesures de lutte contre le tabagisme, notamment :
    • l’augmentation des taxes sur le tabac;
    • les interdictions de fumer au travail, dans les endroits publics et dans des véhicules transportant des enfants;
    • les programmes gouvernementaux, sur lesquels il faudrait miser davantage.

En faisant reculer le tabagisme au Canada, ces initiatives, et les autres auxquelles nous continuons de travailler, sauveront des vies.

Programmes et services de soutien

Téléassistance pour fumeurs– La Société canadienne du cancer offre un service de soutien téléphonique gratuit et confidentiel à tous les fumeurs qui tentent d’arrêter de fumer ou songent à le faire, et à ceux qui les soutiennent. Des intervenants dûment formés peuvent aider les fumeurs à élaborer un plan de cessation tabagique personnalisé, répondre à leurs questions et les diriger vers divers programmes et services offerts dans leur région. Ce service est également disponible sur le Web à l’adresse teleassistancepourfumeurs.ca. Au Québec, on peut accéder à la ligne j’Arrête par téléphone ou en ligne, à jarrete.qc.ca.

Soutien en ligne : Récemment, la Société a mis sur pied une nouvelle campagne numérique intitulée Break If Off (breakitoff.ca); pour l’instant en anglais seulement, elle comprend un site Web et des applications mobiles pour aider ceux qui veulent arrêter de fumer.Orchestrée par Téléassistance pour fumeurs, la campagne a pour objet d’aider les jeunes adultes à cesser de fumer. Le taux de tabagisme chez les jeunes de 20 à 24 ans demeure bien supérieur à la moyenne canadienne.

Aide aux personnes désirant cesser de fumer : La Société travaille sans relâche afin d’outiller, d’informer et de soutenir les Canadiens. C’est pourquoi nous offrons un programme d’abandon progressif du tabac innovateur intitulé Une étape à la fois. Conçues avec la collaboration de personnes ayant réussi à cesser de fumer, les brochures de ce programme constituent une excellente ressource pour les fumeurs et les personnes de leur entourage.

Recherche

Chaque année, la Société finance des études qui permettent de mieux comprendre le cancer du poumon et de déterminer les méthodes de lutte contre le tabagisme les plus efficaces. Voici quelques exemples de ces travaux :

  • étude moléculaire visant à comprendre comment les cellules pulmonaires cancéreuses gagnent en agressivité et à trouver des moyens de prévenir et de traiter la migration du cancer du poumon vers d’autres organes;
  • étude sur le rôle de trois gènes dans le cancer du poumon et sur les façons d’en perturber le fonctionnement en vue de stopper la croissance des tumeurs pulmonaires;
  • étude sur la prévention visant à recueillir de l’information sur les politiques de lutte contre le tabagisme dans plusieurs pays d’Asie, d’Asie du Sud et d’Afrique, données qui serviront à l’élaboration de stratégies populationnelles efficaces pour la réduction des taux de tabagisme;
  • étude sur l’efficacité de l’activité physique intense ajoutée à une thérapie de remplacement de la nicotine pour faciliter la cessation tabagique, améliorer la forme physique et retarder le gain pondéral chez les fumeuses;
  • plusieurs études sur l’efficacité des interventions dans les médias sociaux pour aider les gens à arrêter de fumer.

 

En 2012, la Société canadienne du cancer investit 4 millions de dollars dans des études sur le cancer du poumon et la recherche sur le tabac.

Information

La Société canadienne du cancer fournit aux Canadiens de l’information exhaustive et à jour sur le tabac, le tabagisme, la prévention et le traitement du cancer du poumon grâce à des brochures, son site Web et son Service d’information sur le cancer.

Pour plus de renseignements

Pour en savoir davantage sur les services de la Société, communiquez avec le Service d’information sur le cancer, au 1 888 939‑3333 ou visitez cancer.ca

Baisse du taux de mortalité par cancer au Canada

Fiche d’information médias : Statistiques canadiennes sur le cancer 2012

Fiche d’information médias : les faits sur le tabagisme

Renseignements :

Christine Harminc

Senior Manager, Communications & Media Relations

Société canadienne du cancer, Bureau national

Téléphone : 416 934-5340