La Société canadienne du cancer accueille favorablement l’annonce d’un nouveau crédit d’impôt pour proches aidants de 40 millions $ du gouvernement fédéral

23 février 2012

Toronto -

La Société canadienne du cancer s’est jointe aujourd’hui à d’autres organismes canadiens pour accueillir l’annonce d’un nouveau crédit d’impôt pour proches aidants du gouvernement fédéral. Cette mesure fiscale, entrée en vigueur le 1er janvier dernier, permet aux personnes bénéficiant d’un crédit d’impôt pour personne à charge de déduire un montant supérieur lorsqu’un proche est malade et qu’elles doivent en prendre soin.

Le nouveau crédit d’impôt pourrait alléger le fardeau fiscal des familles concernées d’une somme pouvant atteindre 300 $ en 2012.

La Société canadienne du cancer défend les droits des proches aidants depuis plus de 10 ans. Elle a d’ailleurs déployé une opération de sensibilisation au cours de la dernière campagne électorale fédérale afin de rappeler à tous les candidats l’importance de ce dossier. « Le gouvernement Harper a franchi une première étape pour soutenir les proches aidants, qui forment l’épine dorsale du système de santé canadien, déclare Dan Demers, directeur des questions d’intérêt public à la Société canadienne du cancer. Il est inacceptable que les proches aidants, qui se dévouent déjà tellement pour leurs proches, soient aux prises avec des difficultés financières alors qu’ils traversent déjà une lourde épreuve. »

Il est urgent d’accroître le soutien aux proches aidants car la population du pays vieillit. Au cours des prochaines années, de plus en plus de Canadiens seront appelés à prendre soin d’êtres chers atteints de cancer ou d’autres maladies potentiellement mortelles. Selon une enquête effectuée en 2007, 23 % des Canadiens s’étaient occupés d’un membre de la famille ou d’un ami proche souffrant d’un grave problème de santé au cours de l’année précédente.

« Ce sont là de très bonnes nouvelles pour les familles dont un des membres est malade », affirme Lori Synes-Taraba, qui a pris soin à la maison de son fils Brock alors bébé, pendant qu’il suivait des traitements contre le cancer (Brock a aujourd’hui 14 ans et se porte bien). « Ces familles vivent une situation extrêmement stressante et éprouvante sur le plan émotif, et le manque de ressources financières ne peut qu’aggraver les choses. »

Nadine Henningsen, présidente de la Coalition canadienne des aidantes et aidants naturels, ajoute : « Nous sommes heureux de constater que le gouvernement fédéral maintient son engagement envers les proches aidants en leur accordant un allégement fiscal dans le cadre de ce programme. L’intensité et la durée des soins prodigués peuvent être relativement importantes : 60 % des aidants y consacrent plus de trois années de leur vie. De plus, 41 % des Canadiens puisent dans leurs épargnes personnelles pour combler leurs besoins pendant qu’ils s’occupent d’un proche et 22 % doivent s’absenter du travail pendant un mois ou plus. »

Les autres organismes en faveur du nouveau crédit d’impôt sont la Coalition canadienne des aidantes et aidants naturels, la Société canadienne de la SLA, la Société Alzheimer du Canada et la Société canadienne de pédiatrie.

Pour obtenir plus de détails sur l’engagement de la Société canadienne du cancer à l’égard des proches aidants et sur le crédit d’impôt pour proches aidants, visitez cancer.ca.

La Coalition canadienne des aidantes et aidants naturels regroupe 40 organismes nationaux et provinciaux divers, qui proviennent de toutes les régions du pays et travaillent en collaboration afin de représenter les proches aidants et faire valoir leurs besoins et leurs intérêts auprès de tous les paliers de gouvernement et de la collectivité. La vision de la Coalition canadienne des aidantes et aidants naturels est un Canada qui reconnaît et respecte le rôle intégral des proches aidants au sein de la société, et qui soutient ce rôle tout en sachant qu'il ne saurait se substituer à la responsabilité des institutions publiques vouées aux soins de santé et aux services sociaux. ccc-ccan.ca.

Renseignements :

Christine Harminc

Senior Manager, Communications & Media Relations

Société canadienne du cancer, Bureau national

Téléphone : 416 934-5340