A A A

Le Service d’information sur le cancer de la Société canadienne du cancer franchit le cap du million de demandes de renseignements auxquelles il a répondu depuis 1996

04 août 2011

Toronto -

Un homme qui venait de recevoir un diagnostic de mélanome a téléphoné au Service d’information sur le cancer de la Société canadienne du cancer (SIC). « Je ne sais pas à quoi m’attendre. Que dois-je dire à ma famille? Vais-je mourir? » Après de nombreuses conversations avec un spécialiste en information pour discuter des options de traitement, des effets secondaires et des soins de suivi après un mélanome, il a déclaré : « Merci pour toute votre aide. J’ai commencé à mieux dormir après vous avoir parlé. »

Une dame anxieuse a téléphoné au Service d’information sur le cancer alors qu’elle subissait des tests pour un cancer du col de l’utérus. Après une conversation de 20 minutes avec un spécialiste en information, elle avait reçu, par courriel, de l’information sur les tests diagnostiques et sur différents cas de cancers bénins ou malins du col de l’utérus. « La personne à qui j’ai parlé a vraiment compris mon anxiété. C’était plaisant d’avoir quelqu’un à qui parler et d’éviter ainsi d’inquiéter les membres de ma famille pendant ces tests. Je suis tellement heureuse d’avoir accès à une source fiable pour poser mes questions entre les rendez-vous chez le médecin. »

La peur, l’anxiété, l’impuissance et la colère sont parmi les sentiments les plus accablants que ressentent les personnes touchées par le cancer. Les Canadiens ont de nombreuses questions sur le cancer, de la prévention au dépistage jusqu’au traitement et même au-delà. C’est à ce moment que le Service d’information sur le cancer intervient. Les spécialistes en information hautement qualifiés qui répondent au téléphone ont l’expertise pour écouter les individus avec empathie tout en leur fournissant des renseignements précis et à jour sur tous les aspects entourant la manière de composer avec la maladie. De nombreux appelants ne veulent pas déranger leur médecin ou les membres de leur famille avec leurs questions et leurs inquiétudes et ils aiment entendre la voix d’une personne dévouée et informée. Souvent, les appels proviennent des membres de la famille ou d’autres proches aidants qui ont besoin de parler à quelqu’un.

Depuis 1996, le Service d’information sur le cancer fournit aux Canadiens un soutien convivial et rapide ainsi que des renseignements précis sur le cancer. Cette année, le Service d’information sur le cancer reçoit sa millionième demande de renseignements.

« Le Service d’information sur le cancer offre un soutien inestimable aux Canadiens qui font face au cancer et sur tout ce que cela comporte, déclare Donna Czukar, directrice du Service d’information sur le cancer, Société canadienne du cancer, Division de l’Ontario. Nous sommes très heureux d’offrir ce service important. »

Qu’est-ce que le Service d’information sur le cancer?

Le Service d’information sur le cancer est un service national bilingue qui fournit gratuitement aux personnes atteintes de cancer, à leur famille, au grand public et aux professionnels de la santé des renseignements complets et fiables sur la maladie ainsi que sur les ressources disponibles au sein de la communauté de manière personnalisée, confidentielle et en temps opportun. Le service téléphonique est également offert aux Canadiens en plusieurs autres langues grâce à des interprètes.

Qui reçoit les demandes de renseignements?

Des spécialistes en information répondent aux demandes de renseignements cinq jours par semaine, de 9 h à 18 h, tout au long de l’année, au téléphone ou par courriel. Ces spécialistes sont hautement qualifiés et disposent de nombreuses ressources qui leur permettent de répondre à presque toutes vos questions instantanément. Ils envoient également de l’information aux clients par courrier ou par courriel et font fréquemment des appels de suivi, selon les propos échangés.

À quels types de questions le Service d’information sur le cancer doit-il répondre?

Les spécialistes en information répondent aux questions concernant :

  • tous les types de cancer
  • les traitements contre le cancer et leurs effets secondaires
  • les essais cliniques
  • la manière de faire face au cancer
  • les services de soutien affectif
  • la prévention
  • l’aide disponible au sein de la communauté
  • les thérapies complémentaires et parallèles

Voici quelques demandes de renseignements auxquelles le Service d’information sur le cancer a eu à répondre :

  • « Depuis environ trois semaines, j’ai remarqué une douleur dans mon sein et j’ai peur que ce soit le cancer. »
  • « J’ai eu de la radiothérapie pour un cancer du poumon. Je me sens très fatigué et je me demande combien de temps ça va durer. »
  • « Quelqu’un de la Société canadienne du cancer a sonné à ma porte et je voulais m’assurer que vous étiez bien en période de sollicitation présentement. »
  • « Je suis âgée de 70 ans et lors de ma dernière visite de routine, le médecin m’a dit que je n’avais plus besoin de test Pap. Est-ce vrai? »
  • « Hier soir, j’ai entendu, dans une émission télévisée, que les chiens pouvaient détecter des cancers en reniflant. Avez-vous entendu parler de ça? »
  • « Tout récemment, j’ai reçu un diagnostic de cancer. J’ai trois adolescents et je ne les ai pas encore avisés. Pouvez-vous m’aider à trouver un moyen de leur annoncer? »

À quand la millionième demande de renseignements?

Le Service d’information sur le cancer a reçu sa millionième demande de renseignements le 8 juillet 2011.

Comment puis-je joindre le Service d’information sur le cancer?

Ligne sans frais : 1 888 939-3333 (ATS : 1 886 786-3934)

Courriel : info@sic.cancer.ca

Le service est offert du lundi au vendredi de 9 h à 18 h, en français, en anglais et en 140 autres langues, grâce à des interprètes.

Renseignements :

Christine Harminc

Senior Manager, Communications & Media Relations

Société canadienne du cancer, Bureau national

Téléphone : 416 934-5340