Les recherches financées par la Société canadienne du cancer figurent parmi les meilleures

06 juin 2011

Toronto -

Les recherches d’avant-garde sur le cancer financées par la Société canadienne du cancer étaient à l’avant-scène à l’occasion du 44e congrès annuel de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) qui a lieu du 3 au 7 juin à Chicago.

Le congrès annuel de l’ASCO est l’un des plus importants congrès sur le cancer au monde et réunira plus de 30 000 participants. Les années précédentes ont été marquées par des annonces importantes, notamment la découverte majeure de 2005 sur l’efficacité d’Herceptin dans le traitement des patientes atteintes d’un cancer du sein au stade précoce.

Quelque 27 résumés décrivant les essais cliniques financés par la Société seront présentés au congrès, y compris les trois essais qui ont été choisis pour figurer dans la tranche de 1 % du « Meilleur de l’ASCO » (Best of ASCO). En outre, parmi les essais composant cette tranche, quelques-uns sont sélectionnés pour être présentés durant les conférences de presse de l’ASCO qui auront lieu au cours de la fin de semaine. En général, ces quelques essais mis en relief sont des recherches révolutionnaires qui ont la possibilité de changer les pratiques cliniques du monde entier.

Les études financées par la Société qui seront présentées au cours des conférences de presse de l’ASCO sont les suivantes :

MA.20 - Timothy J. Whelan
Mise en évidence dans le programme officiel de l’ASCO à l’intention de la presse et retenue pour le Meilleur de l’ASCO
GEC de l’INCC MA.20: An Intergroup Trial of Regional Nodal Irradiation in Early Breast Cancer (résumé LBA1003)

MAP.3 - Paul E. Goss
Mise en évidence dans le programme officiel de l’ASCO à l’intention de la presse et retenue pour le Meilleur de l’ASCO
Exemestane for primary prevention of breast cancer in postmenopausal women: GEC de l’INCC MAP.3 - A randomized placebo-controlled clinical trial. (résumé LBA504)

PR.7 - Juanita M. Crook
Retenue pour le Meilleur de l’ASCO
A phase III randomized trial of intermittent versus continuous androgen suppression for PSA progression after radical therapy (GEC de l’INCC PR.7/SWOG JPR.7/CTSU JPR.7/ UK Essai intercontinental CRUKE/ 01/013). (résumé 4514)

« Nous sommes ravis que la recherche canadienne soit reconnue comme un chef de file mondial. Cette marque de reconnaissance montre clairement que la recherche financée par la Société canadienne du cancer trouve un écho au sein de la communauté internationale des soins de santé, en particulier du fait de ses répercussions potentielles », explique le Dr Michael Wosnick, vice-président à la recherche, Société canadienne du cancer, et directeur scientifique, Institut de recherche de la Société canadienne du cancer.

Cette reconnaissance de l’ASCO étaye davantage les résultats d’une récente étude, montrant que les travaux des chercheurs subventionnés par la Société canadienne du cancer ont une portée scientifique plus importante que les travaux des autres chercheurs au Canada. D’après cette étude, une évaluation du programme de subvention de recherche de la Société, les chercheurs subventionnés par la Société publient davantage d’articles, et ce, dans les plus prestigieux journaux scientifiques, et sont plus souvent cités comme référence par d’autres chercheurs.

Plus précisément, l’étude a permis de découvrir que les articles publiés par les chercheurs subventionnés par la Société ont une portée scientifique supérieure à celle des articles publiés par les autres chercheurs canadiens, tous domaines confondus. Cette portée renvoie au nombre de fois où un article publié est cité comme référence dans d’autres articles, ainsi qu’à la qualité des journaux dans lesquels les articles sont publiés.

« Le succès remportés par les études financées par la Société canadienne du cancer reflète la qualité de notre système d’évaluation par les pairs de renommée mondiale, qui permet sans cesse de nous assurer d’appuyer des études de recherche qui contribuent à modifier les traitements anticancéreux pour le bienfait des patients du monde entier », ajoute le Dr Wosnick.

Le Groupe des essais cliniques de l’Institut national du cancer du Canada est un groupe coopératif de spécialistes en oncologie qui mène des essais cliniques sur les traitements anticancéreux, les soins de soutien et la prévention du cancer au Canada et à l’échelle internationale. Il s’agit de l’un des programmes et des réseaux nationaux de l’Institut de recherche de la Société canadienne du cancer appuyé par la Société canadienne du cancer.

Renseignements :

Christine Harminc

Senior Manager, Communications & Media Relations

Société canadienne du cancer, Bureau national

Téléphone : 416 934-5340