Vous êtes ici:
A-|A|A+

Point de vue de la Société canadienne du cancer sur les pesticides

Utilisation de pesticides à des fins esthétiques

La Société appuie fermement l’interdiction de l’utilisation de pesticides pour améliorer l’apparence des espaces verts. Une telle utilisation ne comporte aucun avantage pour la santé et peut même causer du tort.

Terrains de golf et installations sportives

Nous souhaitons un abandon progressif de l’utilisation de pesticides sur les terrains de golf et dans les installations sportives, en particulier si ceux-ci sont souvent fréquentés par des enfants ou s’ils se trouvent à proximité de zones résidentielles ou d’aires publiques.

Le recours aux pesticides devrait constituer la dernière option envisageable, dans les plus petites quantités possible et seulement là où l’application de pesticides est indispensable pour que les lieux soient utilisables. Les gens devraient éviter de se rendre dans les zones traitées pendant au moins 48 heures suivant la dernière application de pesticides.

Potagers et vergers à domicile

L’utilisation de pesticides dans les vergers et potagers à domicile devrait également être abandonnée progressivement. Même si les pesticides domestiques sont moins puissants que ceux utilisés pour l’agriculture et même si vous y avez recours moins souvent, le risque demeure.

Dans l’industrie agricole, l’utilisation de pesticides est habituellement assortie d’un plus grand nombre de mécanismes visant à réduire le niveau d’exposition, comme la formation des opérateurs antiparasitaires afin de bien utiliser l’équipement de protection individuelle, des mesures pour réduire les concentrations de résidus et la dérive de pesticides, ainsi que des règles limitant l’accès aux surfaces traitées.

Utilisation de pesticides à des fins autres qu’esthétiques

Lorsque cela est nécessaire pour protéger notre santé, notre sécurité ou notre approvisionnement alimentaire, l’utilisation des pesticides devrait faire partie d’un programme de lutte antiparasitaire prévoyant des mesures de prévention des ravageurs, l’utilisation de la plus faible quantité de pesticides possible et le recours à des solutions de rechange plus sûres.

On devrait évaluer cas par cas les risques et avantages de l’utilisation de pesticides à des fins autres qu’esthétiques. Lorsqu’on doit recourir à des pesticides pour préserver notre approvisionnement alimentaire ou pour empêcher la propagation de maladies, nous recommandons les mesures suivantes :

  • Lors du choix des produits chimiques à utiliser, on devrait tenir compte de leurs effets possibles à long terme sur la santé, notamment le risque de développer un cancer des années plus tard.
  • La pulvérisation de produits chimiques à grande échelle ne devrait être effectuée qu’en dernier recours, pour protéger la santé et la sécurité des êtres humains.
  • Si la pulvérisation de produits chimiques s’avère nécessaire, la population doit être informée des risques et recevoir de l’aide afin de protéger les personnes vulnérables (les bébés, les personnes âgées et celles dont le système immunitaire est affaibli).
  • On devrait établir des lignes directrices fondées sur des faits scientifiques pour aider les gens à choisir les produits chimiques à utiliser.
A-|A|A+