Vous êtes ici:
A-|A|A+

Dépistage du cancer du col de l’utérus chez les femmes lesbiennes, bisexuelles et allosexuelles

“En tant que femme allosexuelle (queer), on m’a dit que mon risque était faible et que je n’avais pas besoin de subir un test Pap régulièrement. Étant donné que j’ai eu un diagnostic de cancer du col de l’utérus, cette information était manifestement fausse. Si vous avez un col de l’utérus et que vous avez déjà eu des relations sexuelles, vous avez besoin de subir un test Pap régulièrement." Layla

Lesbiennes, bisexuelles, gaies, allosexuelles et autres femmes qui ont des relations sexuelles avec des femmes : si vous êtes sexuellement actives, avez 21 ans ou plus, alors vous avez besoin de subir un dépistage pour le cancer du col de l’utérus. Toute personne ayant un col de l’utérus peut être affectée par le cancer du col de l’utérus. Si vous avez déjà eu un contact cutané (peau sur peau) au niveau de la région génitale avec un partenaire (quel que soit son genre), vous devez passer un test Pap.

Subissez un dépistage même si vous:

  • n’avez aucun symptôme;
  • n’êtes plus active sexuellement;
  • avez eu seulement un partenaire sexuel au cours de votre vie;
  • êtes ménopausée;
  • avez reçu le vaccin anti-VPH;
  • n’avez pas d’antécédents familiaux de cancer du col de l’utérus;
  • avez eu des relations sexuelles seulement avec des femmes;
  • avez eu des relations sexuelles seulement avec des hommes transsexuels.

Obtenez plus d’information sur le dépistage du cancer du col de l’utérus.


Explorez des articles connexes

Dépistage du cancer du col de l’utérus chez les femmes trans

Dépistage du cancer du col de l’utérus chez les hommes trans

Questions des communautés LGBTQ à propos du dépistage du cancer du col de l’utérus

Continuer la lecture

A-|A|A+