Vous êtes ici:
A-|A|A+

Comment savoir si j’ai un risque élevé de cancer du col de l’utérus?


Toutes les femmes devraient suivre les lignes directrices de dépistage du cancer du col de l’utérus et discuter avec leur médecin du moment approprié pour passer des tests de dépistage.

Certaines femmes risquent plus que la moyenne d’être un jour atteintes d’un cancer du col de l’utérus. Vous pouvez être plus à risque que la moyenne si :

  • votre système immunitaire est affaibli;
  • vous avez été exposée au diéthylstilbestrol (DES) avant votre naissance;
  • vous avez une infection au virus du papillome humain (VPH) qui persiste et dont le type est à haut risque;
  • vous avez des verrues génitales de longue date ou difficiles à traiter;
  • vous êtes atteinte d’un cancer lié au VPH, comme le cancer de l’anus ou de la vulve.

Votre système immunitaire peut être affaibli par la prise de médicaments immunosuppresseurs après un greffe d’organe, par la présence du virus de l’immunodéficience humaine (VIH) ou d’un lupus érythémateux disséminé (LED). Le recours à des corticostéroïdes pendant une longue période de temps peut aussi affaiblir votre système immunitaire.
Discutez avec votre médecin de votre risque. S’il est plus élevé que la moyenne, vous pourriez avoir besoin d’un plan personnalisé de dépistage comprenant entre autres :

  • des tests Pap plus fréquents;
  • un test du VPH.

Apprenez-en davantage sur les facteurs de risque du col de l’utérus.


Découvrez des articles connexes



Poursuivez votre lecture

A-|A|A+