Nikki Ross

Aider les autres, une épinglette jonquille à la fois

Nikki Ross
Agir comme bénévole durant le Mois de la jonquille est une façon amusante d’afficher son soutien envers les personnes atteintes de cancer et les survivants.

En 2014, Nikki Ross a perdu son grand-père des suites d’une leucémie, et sa famille, dont les liens étaient très serrés, s’en est trouvée terriblement affectée.

« Le fait de perdre mon grand-père a été réellement difficile. Nous étions très proches, et à défaut de pouvoir le faire revenir, je me suis dit que je pourrais au moins essayer d’aider les autres à ne pas perdre les êtres qui leur sont chers », explique Nikki.

Un jour que Nikki marchait dans une rue du centre-ville, elle s’est fait aborder par un journaliste qui effectuait un reportage en direct, pour lui demander ce qui l’avait incitée à acheter une épinglette jonquille. « Pourquoi ne pas donner à la Société canadienne du cancer ?, lui a-t-elle répondu. Le cancer touche tout le monde, et je suis fière d’appuyer cette cause. »

Peu de temps après, la jeune fille de 16 ans a décidé de devenir bénévole pour la Société canadienne du cancer. Au mois d’avril 2015, Nikki s’est ainsi inscrite en tant que bénévole pour le Mois de la jonquille, ce qui lui a permis d’amasser plus de 800 $ grâce à la vente d’épinglettes.

Nikki a par ailleurs réussi à recruter un certain nombre de ses amis afin qu’ils puissent l’aider à vendre ses épinglettes. Elle a même tourné une vidéo pour présenter son expérience à titre de bénévole.

« Agir comme bénévole durant le Mois de la jonquille est une façon amusante d’afficher son soutien envers les personnes atteintes de cancer et les survivants, selon Nikki. Mes amis ont eux aussi vécu de beaux moments, et nous nous sommes dit que plus nous serions nombreux, mieux ce serait, et que plus nous pourrions amasser de fonds, plus importante serait la différence que nous pourrions faire pour les générations à venir », d’ajouter la jeune fille.

« Des gens de tous les âges devraient s’inscrire comme bénévoles dans le cadre du prochain Mois de la jonquille. Si vous n’avez pas assez de temps pour cela, alors prenez la peine d’acheter vous-même une épinglette, et de la porter pour cette personne qui vous tient tant à cœur et qui est touchée par le cancer. C’est un très beau geste, et un magnifique objet », de poursuivre Nikki.

Au mois d’avril, en ne consacrant que quelques heures de votre temps à la vente d’épinglettes à titre bénévole, en appui à la campagne du Mois de la jonquille de la Société canadienne du cancer, vous pourrez sauver des vies et à aider les gens qui luttent en ce moment contre le cancer.