Vous êtes ici:
A-|A|A+

Achetez des fleurs

Depuis les années 1950, le printemps marque le début de la campagne de la jonquille dans les communautés du pays. Aujourd’hui encore, la jonquille continue de symboliser l’espoir, mais surtout la force et le courage des femmes et des hommes aux prises avec le cancer.

Les sommes provenant de la vente de fleurs viennent en aide aux personnes touchées par le cancer et à leurs familles et permettent de financer des projets de recherche qui sauvent des vies, des services d’information et de soutien.

La jonquille est l’une des premières fleurs à fleurir au printemps, ce qui en fait un symbole de résilience et d’espoir dans la lutte contre le cancer. Montrez votre appui à la cause en remplissant votre lieu de travail de jonquilles fraîches et d’épinglettes jaune vif. Chaque épinglette et bouquet vendu aide à changer et à sauver des vies, en finançant des recherches innovatrices et des services de soutien essentiels qui font une vraie différence pour les personnes atteintes et leurs familles. Ensemble, nous pouvons créer un monde où aucun Canadien n’aura à craindre le cancer. Joignez-vous au combat!

Voici comment ça fonctionne :

  • Désignez un champion de la jonquille officiel sur votre lieu de travail.
  • Commandez des jonquilles fraîches.
  • Encouragez vos collègues et clients à faire un don à la Société canadienne du cancer (SCC) en échange de fleurs fraîches ou organisez un événement au profit de la SCC pour souligner le Mois de la jonquille en avril. Après la campagne, envoyez les fonds amassés à l’adresse ci-dessous.

Précommander des jonquilles en ligne

View Find a flower retail location MB in a full screen map

A-|A|A+

Histoires

J’ai eu un énorme choc lorsque j’ai reçu le diagnostic de cancer, de raconter Sabrina. Pour moi, le cancer était une maladie d’adulte. Étant à l’époque une adolescente de 13 ans, ce n’était absolument pas quelque chose qui me préoccupait. 

Ensemble, nous pouvons réduire le fardeau du cancer

Icône – bécher

L’an dernier, avec les fonds dont nous disposions, nous avons réussi à financer seulement 40 pour cent des projets de recherche considérés comme de grandes priorités. Imaginez l’impact que nous pourrions avoir si nous étions capables d’en financer 100 pour cent.

Apprenez-en plus