Vous êtes ici:

Parler du cancer aux enfants

Si vous avez des enfants à la maison, vous vous inquiétez probablement des répercussions que le cancer pourrait avoir pour eux. Il peut être tentant d’éviter le sujet, surtout si vos enfants sont très jeunes. Mais lorsque quelque chose ne va pas, même les tout-petits risquent de s’en apercevoir. Les enfants peuvent imaginer le pire si personne ne leur dit ce qui se passe vraiment, ou se mettre en colère contre vous s’ils apprennent les nouvelles par quelqu’un d’autre. Ils se sentiront davantage en sécurité si vous leur parlez franchement et que vous les aidez à exprimer leurs émotions.

Ces stratégies peuvent faciliter le dialogue avec votre enfant ou adolescent :

Préparez-vous. Pensez à ce que vous voulez leur dire et exercez-vous à voix haute, ou encore mettez vos idées par écrit. Le mieux est d’aller droit au but, dans des mots simples. Choisissez un moment où vous vous sentez calme et prêt à parler.

Soyez ouvert à parler du cancer, et faites-le clairement et directement. Ne donnez pas l’impression que le cancer doit demeurer un secret. Expliquez comment vous vous sentez et comment vous faites le tri de toutes vos émotions.

Demandez-leur ce qu’ils savent à propos du cancer. Vous pourrez alors rectifier toute information erronée.

Ne les inondez pas de détails. Commencez par leur donner les renseignements de base comme le nom de votre cancer, la partie de votre corps qui est touchée ainsi que le traitement que vous recevrez et ses effets secondaires possibles. Demandez-leur ensuite ce qu’ils aimeraient savoir d’autre. La quantité d’information à fournir dépendra de l’âge et de la capacité de compréhension de votre enfant.

Donnez à vos enfants tout le temps nécessaire pour poser des questions et partager ce qu’ils ressentent. Répondez le plus honnêtement possible. Ne vous en faites pas si vous ignorez la réponse à une question. Dites que vous allez vous informer et en reparler une fois que vous en saurez plus. Faites-leur comprendre que vous êtes toujours prêt à leur parler et à répondre à leurs questions.

Réconfortez et rassurez vos enfants. Dites-leur qu’ils ne manqueront jamais d’amour ni de soins. Encouragez-les à exprimer ce qu’ils ressentent. Si vous avez de très jeunes enfants, répétez-leur qu’ils ne sont pas responsables de votre maladie. Et, autant que possible, faites preuve de patience. Les enfants de tous âges ont besoin de temps pour s’adapter.

N’hésitez pas à demander de l’aide auprès des membres de votre équipe de soins. Ils auront peut-être des livres, des vidéos ou des sites Web à vous recommander ou ils vous orienteront vers des ressources professionnelles.

Ce que les enfants comprennent à propos du cancer

C’est vous qui savez le mieux jusqu'à quel point vos enfants sont capables de comprendre la situation. Choisissez des mots à leur portée pour leur expliquer le cancer. La capacité de compréhension d’un enfant dépend surtout de son âge. Envisagez de parler séparément à vos enfants s’il y a un écart d’âge important entre eux ou s’ils ont des personnalités très différentes.

Les bébés et les enfants de moins de 3 ans ne comprennent pas ce qu’est une maladie comme le cancer. Ils peuvent parfois comprendre qu’une personne ne se sent pas bien ou qu’elle a besoin de médicaments parce qu’elle est malade.

Les enfants d’âge préscolaire, soit de 3 à 5 ans, peuvent comprendre ce qu’est le cancer quand on utilise des mots très simples.

Les enfants d’âge scolaire, entre 5 et 12 ans, sont en mesure de comprendre une explication plus détaillée du cancer. À cet âge, ils peuvent entendre beaucoup de choses venant de leurs amis, de l’école, de la télé ou d’Internet à propos du cancer.

Les adolescents de 13 à 18 ans peuvent assimiler de l’information complexe sur le cancer; ils risquent de poser de nombreuses questions. On peut leur expliquer le diagnostic, le traitement ainsi que le pronostic. La majeure partie de ce qu’ils savent du cancer provient de leurs amis, de l’école, de la télé ou des médias sociaux.

Si votre enfant demande si vous allez mourir

Lorsque vous annoncerez à votre enfant que vous avez le cancer, ne vous étonnez pas qu’il vous demande si vous allez mourir. Même si vous lui expliquez que vous avez de bonnes chances de vous en remettre, il pourrait malgré tout avoir peur de vous perdre. La mort n’est pas un sujet facile à aborder et plusieurs d’entre nous préfèrent l’éviter. Pour être mieux préparé, vous pourriez d’abord réfléchir à vos propres émotions et croyances à propos de la mort. Il sera probablement plus facile ensuite de parler à votre enfant de façon ouverte et naturelle quand le moment sera venu.

Le plus important est de répondre honnêtement aux questions. Lorsqu’on ne leur dit pas toute la vérité, les enfants s’en aperçoivent souvent. La franchise aide à créer un sentiment de confiance et de sécurité. Faites comprendre à vos enfants que vous voulez leur dire la vérité et que vous les tiendrez au courant au fur et à mesure que vous aurez de l’information.

N’utilisez pas des mots comme « s’en aller » ou « s’endormir ». Cela peut créer de la confusion dans l’esprit de l’enfant, qui risque alors d’avoir peur d’aller se coucher. Des recherches ont démontré que les mots « mort » et « mourir » donnent aux enfants une idée plus juste de ce qui arrive réellement.

Voici quelques suggestions de réponses à donner si votre enfant vous demande si vous allez mourir :

  • Les médecins vont me donner des médicaments pour que j’aille mieux et que je ne meure pas. 
  • Les médecins vont essayer de m’aider à aller mieux, mais cela peut prendre un certain temps. Nous allons faire tout ce qui est possible pour que je ne meure pas.
  • Je ne pensais pas que mon cancer allait revenir, mais le médecin va essayer autre chose pour que j’aille mieux. Il va falloir attendre pour voir si ça fonctionne.
  • Nous allons faire tout ce qui est possible pour que je ne meure pas. Et pendant ce temps, je vais m’assurer qu’il y aura toujours quelqu’un ici pour prendre soin de toi.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr Daniel De Carvalho Déjouer les cellules souches cancéreuses pour stopper leur croissance

Plus de details

Financer des projets de recherche de calibre international

Icône – papier

Le cancer touche tous les Canadiens, mais ensemble, nous pouvons réduire le fardeau en investissant dans la recherche et la prévention. Découvrez l’impact de la recherche que nous finançons.

Apprenez-en plus