Vous êtes ici:

Chirurgie au laser

Lors d’une chirurgie au laser, on a recours à un laser (faisceau de lumière intense) pour faire des incisions sans saignement dans les tissus. Cette intervention porte aussi le nom de traitement au laser, de photoablation ou de photocoagulation.

On utilise le plus souvent la chirurgie au laser en association avec d’autres traitements du cancer comme la radiothérapie ou la chimiothérapie.

Pourquoi effectuer une chirurgie au laser

Dans le cadre d’un traitement du cancer, on peut utiliser la chirurgie au laser pour :

  • détruire du tissu anormal ou de petites tumeurs situés à la surface ou près de la surface de la peau;
  • soulager des symptômes causés par la tumeur, comme de la douleur, des saignements ou un essoufflement;
  • réduire la taille d’une tumeur qui provoque une obstruction.

On a le plus souvent recours à la chirurgie au laser pour traiter des états précancéreux ou un carcinome in situ du col de l’utérus, du vagin, de la vulve ou du pénis.

Les grosses tumeurs ne peuvent pas être retirées au moyen de la chirurgie au laser.

Comment se déroule une chirurgie au laser

On pratique habituellement la chirurgie au laser en clinique ou en salle d’opération à l’hôpital. Selon le type de chirurgie au laser qu’on utilise pour vous, il est possible qu’on vous administre un anesthésique ou un sédatif avant l’intervention. Votre médecin pourrait utiliser un endoscope (un instrument semblable à un tube, muni d’une source lumineuse et d’une lentille) pour localiser la tumeur à l’intérieur d’un organe. Une fois que la tumeur ou la région anormale est localisée, le médecin utilise l’endoscope pour diriger le faisceau laser vers le tissu à traiter.

Le faisceau laser sert à chauffer et à pulvériser les cellules anormales, de manière à retirer la tumeur ou à en réduire la taille afin d’atténuer les symptômes, par exemple une obstruction ou des saignements. Le laser peut aussi servir à couper un petit fragment de tissu qui sera ensuite retiré et examiné au microscope.

Types de laser

Les lasers portent le nom du gaz, du liquide ou du solide servant à produire la lumière. On peut employer différents types de laser dans la chirurgie au laser. C’est la profondeur à laquelle ils pénètrent le tissu qui les différencie. Les 3 types de laser les plus couramment utilisés pour traiter le cancer sont les suivants.

Le laser au gaz carbonique (CO2) permet d'enlever des couches minces de peau situées à la surface sans entrer dans les couches profondes. On l’utilise pour traiter les tumeurs situées à la surface de la peau ou d’un organe (tumeurs qui n’ont pas pénétré le tissu en profondeur). On l’emploie aussi pour traiter certains états précancéreux.

Les lasers à l’argon ne peuvent traverser qu’une mince couche de tissu. On a recours à ce type de laser pour traiter certains types de cancer de l’œil et de cancer de la peau. On peut également s’en servir pour retirer un polype lors d’une coloscopie. Les lasers à l’argon sont employés dans la thérapie photodynamique (TPD), une intervention au cours de laquelle on utilise des médicaments qui deviennent actifs lorsqu’ils sont exposés à la lumière (photosensibilisants) pour détruire les cellules cancéreuses.

Les lasers Nd-YAG peuvent pénétrer plus profondément dans le tissu que d’autres types de laser. Ce type de laser peut être émis par des faisceaux de fibres optiques d’endoscopie permettant de traiter certaines parties du corps qui sont difficiles à atteindre. Les lasers Nd-YAG permettent de traiter certains types de cancer, dont les cancers de la gorge, de la peau, du foie et de la prostate. Parce qu’ils peuvent faire coaguler le sang rapidement, on les emploie aussi pour arrêter un saignement.

Effets secondaires

Peu importe le type de traitement, il est possible que des effets secondaires se produisent. Cependant, ils n’affectent pas toutes les personnes; si c’est le cas, chacune ne les ressent pas de la même façon. Les effets secondaires de la chirurgie au laser comprennent les saignements, la douleur et la fièvre.

Considérations particulières pour les enfants

Préparer un enfant à un examen ou à une intervention peut permettre de réduire son anxiété et d’accroître sa collaboration et l’aider à acquérir des habiletés d’adaptation. La préparation comprend l’explication de ce qui va se passer pendant l’examen, dont ce qu’il verra, ressentira et entendra.

La préparation d’un enfant à une chirurgie au laser dépend de son âge et de son expérience. Apprenez-en davantage sur la façon d’aider votre enfant à faire face aux tests et aux traitements.

carcinome in situ

Cancer à un stade très précoce : les cellules tumorales n’ont pas encore envahi les tissus voisins.

thérapie photodynamique (TPD)

Traitement qui consiste à administrer des médicaments qui deviennent actifs lorsqu’ils sont exposés à la lumière (photosensibilisants).

Au cours de la TPD, le photosensibilisant est appliqué sur la peau ou injecté dans une veine et les cellules cancéreuses absorbent cette substance. Après une certaine période, les cellules cancéreuses sont exposées à la lumière, ce qui active le photosensibilisant et détruit les cellules cancéreuses.

La thérapie photodynamique est aussi appelée photochimiothérapie, photoirradiation et photothérapie.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr Guy Sauvageau Progrès au chapitre de certaines leucémies

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez comment 16 facteurs peuvent affecter votre risque de cancer et comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie! Présenté en partenariat avec Desjardins.

Apprenez-en plus