Vous êtes ici:

Urographie intraveineuse (UIV)

L’urographie intraveineuse (UIV) est un examen d’imagerie qui emploie un type de colorant (produit de contraste) appelé iode radio-opaque et les rayons X pour produire des images des voies urinaires (reins, vessie, uretères et urètre). Le colorant s’accumule dans l’urine. Les images radiologiques révèlent la taille, la forme et la position des voies urinaires et la présence d’une masse ou d’un calcul qui les bloque, si c’est le cas. L’UIV permet également d’observer jusqu’à quel point les reins fonctionnent ainsi que la capacité de la vessie à évacuer l’urine.

L’UIV est aussi appelée urographie descendante ou urographie excrétoire.

Pourquoi on fait une UIV

On peut faire une UIV pour :

  • vérifier la présence de changements dans la taille, la forme et la position des voies urinaires;
  • trouver la cause de symptômes anormaux tels que du sang dans l’urine, une douleur au côté ou au bas du dos ou bien des infections des voies urinaires (IVU) fréquentes;
  • diagnostiquer une maladie du rein, des calculs dans les voies urinaires, une infection ou un cancer;
  • évaluer les dommages causés par un trauma.

Comment se déroule l’UIV

L’UIV est effectuée au service de radiologie d’un hôpital ou d’une clinique. En général, vous n’avez pas besoin d’y passer la nuit. L’examen dure habituellement 1 heure, mais il peut prendre plus de temps.

Avant de passer une UIV, il est important de mentionner au médecin que vous êtes enceinte ou que vous croyez l’être. Il est également important de lui dire que vous allaitez.

On peut vous demander :

  • de ne rien boire ni manger 12 heures avant l’examen;
  • de prendre un laxatif le soir précédant l’examen;
  • de vous faire un lavement le matin de l’examen;
  • d’avoir une prise de sang afin qu’on s’assure que vos reins fonctionnent suffisamment bien.

On vous demandera d’enlever vos vêtements, vos bijoux et les autres objets qui seront dans le champ de rayonnement et qui pourraient nuire à la qualité de l’image. Vous serez allongé sur le dos, et on prendra une radiographie de votre abdomen afin de s’assurer que votre côlon est vide et de voir l’emplacement de vos reins.

On administre le colorant par une aiguille insérée dans une veine du bras. On vous demandera de rester vraiment immobile et peut-être de retenir votre souffle pendant qu’on fait les radiographies. On fait au moins 3 radiographies, à plusieurs minutes d’intervalle, alors que le colorant circule dans vos voies urinaires. Il est possible qu’on vous demande de vous tourner d’un côté puis de l’autre ou de changer de position afin de faire d’autres radiographies. On prend la dernière radiographie après que vous ayez uriné. On peut faire une radiographie qui projette le mouvement, ou l’activité, des organes internes sur un écran (radioscopie) au cours de l’UIV.

Après l’examen, buvez beaucoup de liquides pour aider à évacuer le colorant de votre corps.

Effets secondaires

Les rayons X produisent un rayonnement ionisant de très faible niveau. Le rayonnement ionisant est assez puissant pour endommager les cellules de notre corps et accroître le risque de cancer. On surveille et on contrôle rigoureusement toutes les radiographies afin de s’assurer que la dose de radiation émise soit la plus petite possible. Même si les doses sont multiples et répétées, la dose totale de radiation et le risque qui y est associé sont faibles. Les bienfaits de la radiographie surpassent le risque d’exposition.

En de rares occasions, le colorant peut provoquer une réaction allergique. Il peut aussi causer des dommages aux reins s’ils ne fonctionnent déjà pas normalement. Les aînés, les diabétiques et les personnes qui ont déjà éprouvé des troubles rénaux pourraient devoir prendre des précautions particulières.

Ce que signifient les résultats

Le radiologiste examine les images et rédige un rapport pour votre médecin, qui vous expliquera les résultats et qui pourrait recommander des examens, des interventions, un suivi ou des traitements supplémentaires.

Considérations particulières pour les enfants

On n’a pas souvent recours à l’UIV chez les enfants. Préparer un enfant à un examen ou à une intervention peut permettre de réduire son anxiété et d’accroître sa collaboration et l’aider à acquérir des habiletés d’adaptation. La préparation comprend l’explication de ce qui va se passer pendant l’intervention, dont ce qu’il verra, ressentira et entendra.

La préparation d’un enfant à une UIV dépend de son âge et de son expérience. Apprenez-en davantage sur la façon d’aider votre enfant à faire face aux tests et au traitement.

produit de contraste

Substance utilisée pour certaines interventions diagnostiques qui permet de mieux voir des parties du corps lors d’une radiographie ou d’autres tests d’imagerie.

Dans la plupart des cas, le produit de contraste est injecté à l’intérieur ou autour de la structure à examiner.

Le produit de contraste est aussi appelé colorant de contraste ou substance de contraste.

lavement

Intervention qui consiste à injecter un liquide dans le côlon et le rectum par l’anus.

Le lavement peut servir à nettoyer le côlon en stimulant la défécation, à administrer un médicament ou à injecter un produit de contraste avant un examen d'imagerie.

rayonnement ionisant

Type de rayonnement de haute énergie qui peut supprimer des particules d’un atome ou d’une molécule, provoquant ainsi la formation d’ions chargés. Ces ions chargés peuvent modifier l’ADN des cellules et, par conséquent, endommager ou détruire les cellules. Cela risque de faire augmenter le risque de cancer.

Le rayonnement ionisant est présent dans l’atmosphère. Il peut aussi provenir de tests ou de traitements médicaux, comme les rayons X ou la radiothérapie.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Researcher Dr John Bell Traiter le cancer au moyen de virus sur mesure

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez comment 16 facteurs peuvent affecter votre risque de cancer et comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie! Présenté en partenariat avec Desjardins.

Apprenez-en plus